Lis des Pyrénées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lilium pyrenaicum

Le Lis des Pyrénées Écouter (Lilium pyrenaicum) est une plante herbacée pluriannuelle de la famille des Liliaceae, du genre Lilium. Ce lis est endémique du massif des Pyrénées[1],[2]. On le rencontre également en station isolée dans la Montagne Noire[3].

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Lilium pyrenaicum a été décrite par le botaniste français Antoine Gouan en 1773[4].

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Lilium pomponium subsp. pyrenaicum (Gouan) K. Richter[5].
  • Lilium flavum Lam[6].
  • Lilium pyrenaicum f. rubrum Stoker
  • Lilium pyrenaicum var. rubrum Marshall, 1929.

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

  • Lis des Pyrénées. L'appellation Lys de Pyrénées issue de l'ancien français est encore très usitée.

Description[modifier | modifier le code]

Il mesure 40 à 120 centimètres de haut, le bulbe est de forme arrondie, d'un diamètre maximum de 7 cm, et prend une couleur rose clair lorsqu'il est exposé à l'air. Grandes fleurs jaune vif ponctuées de taches brunes. Plante médicinale traitant les plaies, brûlures et piqures.

Le périanthe contient 6 tépales fortement courbés. Les anthères sont longues d'environ 10 mm, elles contiennent du pollen d'une couleur orange clair, les étamines sont d'une couleur verte (voir photo ci-contre). Les nectaires sont sombres, au fur et à mesure de la floraison apparaissent 3 carpelles, les graines germent tardivement.

Caractéristiques[2][modifier | modifier le code]

Organes reproducteurs :

Graine :

Habitat et répartition :

Sous-espèces et variétés[modifier | modifier le code]

  • La variété Lilium pyrenaicum var. rubrum Marschall n'est généralement plus acceptée à part entière. Néanmoins, ces lys se démarquent des plants typiques : Ces lys des Pyrénées ont des tépales de couleur orange-rouge tachetés de brun et poussent dans les environs de Burgos (Espagne).

En 1984, Victoria Ann Matthews avait proposé une révision taxinomique qui attachait des variétés et des sous-espèces à cette espèce. Des recherches récentes ont conduit à abandonner celles-ci.

Note[modifier | modifier le code]

Les sous-espèces albanicum, bosniacum et jankae sont actuellement souvent placées au rang de variétés de Lilium carniolicum.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Saule, La grande flore illustrée des Pyrénées, Éditions Milan - Randonnées Pyrénéennes, (ISBN 2 86726 739 0 et 2 905521 47 3)
  2. a et b Source : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.
  3. Répartition du Lys des Pyrénées (Sophy)
  4. Gouan, Ill. Observ. Bot.: 25. 1773
  5. K. Richter, Pl. Eur. 1: 211. 1890
  6. Lam.Fl. Franç. 3: 283. 1779, nom. illeg.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :