Lippia dulcis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la flore
Cet article est une ébauche concernant la flore.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Lippia dulcis est une herbe vivace originaire du Mexique, des Caraïbes, d'Amérique centrale, de Colombie et du Venezuela[1].

L'herbe est connue depuis longtemps et était largement utilisée par les Aztèques sous le nom de Tzonpelic xihuitl, signifiant « l'herbe sucrée ». Elle fut découverte par les occidentaux par le médecin et botaniste espagnol Francisco Hernández durant son voyage en Amérique centrale entre 1572 et 1577[2]. Elle est connue sous plusieurs appellations, telles que « l'herbe sucrée des Aztèques », « Mexican lippia » et « Honeyherb » dans le monde anglo-saxon, et « Hierba Dulce » dans le monde hispanique[1]...

Elle a été historiquement utilisée comme édulcorant naturel et herbe médicinale au Mexique et en Amérique centrale. Le composé responsable de la saveur sucrée a été isolé à partir de la plante en 1985, par Douglas Kinghorn de l'Université de l'Illinois à Chicago. Il a été nommé hernandulcine en hommage au botaniste espagnol qui a découvert la plante[2]. L'hernandulcine est un sesquiterpène à la saveur sucrée 1 000 fois supérieur au sucre[3].

L'herbe contient aussi un composé odorant, à la saveur amère et au goût frais, le camphre, qui est toxique à haute dose. Deux chémotypes de la plante ont été découverts, l'un possédant une quantité importante d'hernandulcine (chémotype hernandulcine), et l'autre de camphre (chémotype camphre)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) 'Phyla dulcis (Trevir.) Moldenke'. Germplasm Resources Information Network. United States Department of Agriculture. 2002-12-17.
  2. a et b (en) A simple sweet from an Aztec herb - hernandulcin, Julie Ann Miller, Science News , 26/01/1985
  3. (en) P Tomasik, Chemical and Functional Properties of Food Saccharides, CRC Press,‎ , 440 p. (ISBN 9780849314865), p. 389
    Pouvoir sucrant comparé a une solution à 10 % de saccharose.
  4. (en) A.D. Kinghorn, Aiko Ito, E.J. Kennelly, Nam-Cheol Kim, & H.E. Studies on Some Edible and Medicinal Plants of Mesoamerica",. Westenburg, Proceedings of the West Pharmacological Society, Vol. 41, 1998. PMID 9836302

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]