Lioudmila Poutina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lioudmila Poutina
Lioudmila Poutina en 2012.
Lioudmila Poutina en 2012.
Première dame de Russie
 – 
(8 ans)


(1 an et 30 jours)
Biographie
Nom de naissance Lioudmila Alexandrovna
Chkrebneva
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Kaliningrad (URSS)
Conjoint Vladimir Poutine (1983-2013)
Université Université d'État de
Saint-Pétersbourg
Profession Hôtesse de l'air

Lioudmila Alexandrovna Poutina (en russe : Людмила Александровна Путина) est l'ex-épouse du président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, dont elle a partagé la vie de 1983 à leur divorce, en 2013[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et mariage[modifier | modifier le code]

Lioudmila Alexandrovna Chkrebneva est née le à Kaliningrad[réf. nécessaire]. Diplômée de la faculté des lettres de l'université de Leningrad[réf. nécessaire], elle devient[Quand ?] hôtesse de l'air pour la compagnie Aeroflot. Elle se marie avec Vladimir Poutine en 1983, un an après leur rencontre. Le couple a deux filles : Maria (1985) et Ekaterina (1986)[réf. nécessaire].

Première dame de Russie[modifier | modifier le code]

Entre 1999 et 2008, elle est la première dame de Russie[réf. nécessaire]. N'apparaissant qu'à de très rares occasions[Quand ?], essentiellement pour les cérémonies officielles, Lioudmila Poutina réside avec son époux et ses deux filles au Kremlin de Moscou et n'en sort quasiment jamais[réf. nécessaire]. Ses rares apparitions se limitent aux voyages officiels de son époux et lors des dîners d'État. Sa dernière apparition officielle en tant que First lady remonte au 33e sommet du G8 organisé en Allemagne, en 2007[réf. nécessaire].

Elle assiste, en retrait[réf. nécessaire], à l'investiture du successeur de son époux, Dmitri Medvedev, à la présidence, au Kremlin.

Malgré son absence médiatique, Lioudmila Poutina est considérée[réf. nécessaire] comme l'une des femmes les plus influentes de Russie. Scandalisée par une rumeur rendant son divorce imminent et le remariage de son époux, Vladimir Poutine, avec la maîtresse supposée de celui-ci, la jeune gymnaste Alina Kabaeva, qui s'est propagée vers mars 2008, elle aurait exercé une lourde pression[réf. nécessaire] sur son époux et la direction du Moskovski Korrespondent — le journal qui a annoncé la possible relation du chef de l'État avec la jeune gymnaste — pour obtenir la fermeture du quotidien d'information.

Dans l'ombre[modifier | modifier le code]

Depuis la nomination de son époux à la fonction de chef du gouvernement, en mai 2008, le lendemain de la fin de son mandat présidentiel, Lioudmila Poutina n'est jamais intervenue dans les médias[réf. nécessaire].

Retour éphémère au Kremlin[modifier | modifier le code]

Le , elle apparaît pour la première fois depuis plusieurs mois aux côtés de son époux, dans un bureau de vote à l'occasion de l'élection présidentielle[réf. nécessaire]. Son époux est réélu avec 63 % des voix[réf. nécessaire].

Après de nombreuses rumeurs concernant leur séparation et démenties à plusieurs reprises par le couple présidentiel, Vladimir Poutine et son épouse Lioudmila annoncent leur divorce le [2],[3]. Le , un porte-parole du Kremlin confirme officiellement que Vladimir Poutine et son épouse sont à ce jour divorcés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :