Lionel Vinche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lionel Vinche
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Conservatoire de Tournai, Conservatoire de Bruxelles (1956-1959)
Lieu de travail
Mouvement
Influencé par
Distinctions
Prix Jos Albert de l'Académie royale de Belgique, 2005

Lionel Vinche est un peintre belge né à Antoing le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Parallèlement à son emploi à la Compagnie maritime belge (1956-1957), Lionel Vinche voyage et suit des cours d'art dramatique aux Conservatoires de Tournai et de Bruxelles de 1956 à 1959. Il tente une carrière auprès du Théâtre national de Belgique où il interprète quelques rôles entre 1960 et 1962[1].

Il commence à dessiner et à peindre, dans son atelier à Anderlecht à partir de 1961. Jusqu'en 1962, il travaille dans divers théâtres à Bruxelles et rencontre Jean-Pierre Scouflaire, comédien et peintre, dont l'inspiration et les encouragements le mèneront à une première exposition personnelle, à Bruxelles, en 1963.

En 1969, il participe à la création du groupe Yucca - avec Camille De Taeye, Jean-Pierre Point, Jacques Vilet, Bob Van der Auwera

Au cours des années 1970 et 1980, il retourne vers les théâtres bruxellois pour la création de décors[2].

À partir de 1976, il expose à l'étranger : Milan, Amsterdam, Bâle...

Il vit à Uccle depuis 1982.

L’œuvre[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1963, Bruxelles.
  • 1969, Anvers.
  • 1970, Gand.
  • 1971, Gand.
  • 1972, Genval, La Louvière et Bruges.
  • 1975, galerie Maya (Bruxelles).
  • 1976, Milan.
  • 1978, Milan.
  • 1980, D'Theeboom (Amsterdam).
  • 1980, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, 7e foire d'art actuel.
  • 1980, Tournai
  • 1981, Banque Bruxelles-Lambert (Namur).
  • 1981, Centre culturel de Bon-Secours.
  • 1982, galerie Primaver (Verviers).
  • 1982, galleria Del Naviglio (Milan).
  • 1982, Bâle
  • 1983, Écrit aux alouettes, huiles et livres, Le Salon d'Art (Bruxelles).
  • 1985, galerij Paul Dewever (Wakken).
  • 1985, La Plaine Vinche, Le Salon d'Art (Bruxelles).
  • 1985, Les marins et les autres..., Garden House (Knokke-le-Zoute).
  • 1986, rétrospective 25 années de peinture, Maison de la Culture de Tournai.
  • 1987, Centre culturel Le Botanique (Bruxelles), illustre en public des poèmes d'André Blavier ; Maison de la Culture de Namur ; Centre Wallonie-Bruxelles (Paris) ; salle Saint-Georges (Liège).
  • 1987, dessins, Maison de la Culture de Namur.
  • 1987, Galerie UBU ((Knokke-le-Zoute)
  • 1987, Haute voltige d'un bonhomme, œuvres récentes, Le Botanique (Bruxelles).
  • 1987, Salle Saint-Georges, Musée d'Art moderne, Liège.
  • 1988, galerie Bernard Cats (Bruxelles).
  • 1988, Gemälde und Zeichnungen Belgisches Haus, Köln
  • 1988, Maison belge de Cologne.
  • 1988, Musée national d'Argentine (Buenos Aires).
  • 1988, Peintures, dessins Galerie Le Bateau Ivre, Redu
  • 1989, Galerie Bernard Cats, Bruxelles.
  • 1991, Galerie Bernard Cats, Bruxelles.
  • 1993, Huiles sur papier marouflé sur toile, Galerie Bernard Cats, Bruxelles.
  • 1995, Moments de journée, Galerie Bernard Cats, Bruxelles.
  • 1997, dessins, foyer socio-culturel d'Antoing.
  • 1997, Maison de la Culture de Tournai.
  • 1997, Peinture 1986-1996. Maison de la Culture de Tournai.
  • 1998, Centre d'Art contemporain, Bruxelles
  • 2005, , Entre Cobra et abstraction, Palais Royal, Bruxelles.
  • 2005, Galerie Boycot, Bruxelles.
  • 2005, galerie Didier Devillez.
  • 2005, Peintures 2003-2005, Galerie Dider Devillez, Bruxelles.
  • 2006, Espace B (Glabais), D'un bonheur à l'autre, œuvres récentes[3].
  • 2006, Lycée français Jean Monnet, Bruxelles.
  • 2009, Annie Pattijn art galerij, Oostduinkerke.
  • 2010, Anatogallery (Anvers).
  • 2010, librairie Évasions 2 (Bruxelles).
  • 2010, Le quartier déménage, Espace B, Glabais[4].
  • 2011, Pour passer le dimanche, Maison de la Culture de Namur.
  • 2012, Espace B, Le rouge-gorge et la fenêtre[5].
  • 2012, L'art dans la ville, « Le juif errant », Eddy Devolder et Lionel Vinche, Bibliothèque de la ville de Tournai.
  • 2012, Le rouge-gorge à la fenêtre, Espace B, Glabais.
  • 2012, Petits trucs pour beaux tricots, Rossi Contemporary, Bruxelles.
  • 2014, Centre culturel d'Uccle.
  • 2014, Espace B, Avant la brocante. Catalogue[6].
  • 2015, Bibliotheca Wittockiana (Bruxelles), Vinche à la lettre. Catalogue illustré de 100 dessins en noir et blanc de Lionel Vinche, co-édition Bibliotheca Wittockiana / Espace B, 2015 (ISBN 978-2-9600426-5-8).
  • 2016, Espace B, Il était une fois ...[7].
  • 2018, Espace B, Bestinaire, dessins réalisés entre 1965 et 2018[8].

La liste des expositions collectives auxquelles Lionel Vinche a participé est disponible en ligne.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Une liste des œuvres reprises au catalogue des œuvres détenues par l'État fédéral belge est disponible en ligne.

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le ciel est tout gris, 2002, peinture sur panneau, signé au dos, titré et daté, 100 x 120 cm[10].
  • Jambes en l'air, 1990-1991, huile sur toile, signée et titrée en bas à gauche, contresignée, datée et titrée au dos, 113 x 146 cm[11].
  • Avant une promenade, soir pluvieux, oiseau rouge, huile sur toile, , aquarelle sur papier, signée, datée et titrée en haut à gauche et en bas à droite, 79 x 104,5 cm[12].
  • Le Turc ostendais se repose dans son canapé avec une nana rose, signée en bas à gauche et daté le [13].
  • La sieste de Tinguely sous son lampadaire à pédales, 1975, encre de Chine, rehaussée de crayon de couleur, titrée, datée, signée en haut à droite, 26 x 19 cm[14].
  • L'amant de la chanteuse d'opéra, 1985, huile sur toile, daté, signé, 47,8 x 60,5 cm
  • La leçon de patins à roulettes, hommage à Spillaert, 1977, encre de Chine sur papier, signé et daté, 48,5 x 36 cm.
  • Un poisson s'endort sur la tête d'une jeune fille, 1981, techniques mixtes sur toile, daté, titré, signé, 110 x 73 cm.
  • Composition 1956, huile sur toile, 130 x 97 cm.
  • Autoportrait – Dieu le père vaut de l’or, 1978, dessin à l’encre sur papier, signé en bas à droite et daté 13-6-78 avec une dédicace « Avec Huguette, Guido, Philippe lechien et moi, 14h56 »[15].

http://www.arcadja.com/auctions/fr/private/vinche_lionel/oeuvres/60172/0/

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :