Lionel Shriver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lionel Shriver
Description de cette image, également commentée ci-après
Lionel Shriver en 2006
Nom de naissance Margaret Ann Shriver
Naissance (63 ans)
Gastonia, Caroline du Nord, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Œuvres principales

Lionel Shriver [ˈlaɪənl ˈʃɹaɪvə][1], née Margaret Ann Shriver le à Gastonia en Caroline du Nord, est une femme de lettres et journaliste américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevée dans une famille dominée par les valeurs religieuses importantes (son père était pasteur presbytérien), elle changea de prénom à l'âge de 15 ans, forte de sa conviction selon laquelle les hommes avaient la vie plus facile que les femmes. Lionel Shriver a fait ses études au collège Barnard ainsi qu'à l'Université Columbia. Elle vit ensuite à Nairobi, Bangkok et Belfast avant de s'installer à Londres[2],[3].

Lionel Shriver est l'auteure de neuf romans. En 2005, elle remporte le Prix Orange pour la fiction pour Il faut qu'on parle de Kevin ((en) We Need to Talk About Kevin), un roman à suspense avec une étude approfondie sur l'influence de l'ambivalence maternelle sur la décision du personnage de Kevin d'assassiner sept étudiants de son école. Le livre a créé de grandes controverses avant de devenir un succès[2]. Il est adapté au cinéma en 2011 : We Need to Talk about Kevin, film britannico-américain, réalisé par Lynne Ramsay.

Elle bénéficie d'un succès public important notamment depuis Il faut qu’on parle de Kevin et Big Brother[4]. Elle a publié également Tout ça pour quoi en 2012 (roman dans lequel un couple voit fondre ses économies pour soigner la maladie rare de Madame), ou encore Les Mandible en 2017 (une famille riche est confrontée à la banqueroute), ou le recueil de nouvelles consacrées à l'accès à la propriété Propriétés privées publié en 2018 (et en 2020 en français)(titre anglais : Property: Stories Between Two Novellas)[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Lionel Shriver est mariée avec le batteur de jazz Jeff Williams (en)[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • (en) Property: Stories Between Two Novellas, Harper, 2018

Adaptation de son œuvre au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en anglais australien retranscrite selon la norme API.
  2. a et b Frédérique Roussel, « Famille et faillite », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. « Lionel Shriver : N’ayez crainte, je continue de saisir la moindre occasion de prédire la fin du monde », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. Paulina Dalmayer, « L’enfer fiscal selon Shriver », Causeur,‎ (lire en ligne)
  5. Thomas Stélandre, « Lionel Shriver, radis et radins », Libération,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Lynn Barber, « Lionel Shriver », The Guardian,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]