Lionel Charbonnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charbonnier.

Lionel Charbonnier
Image illustrative de l’article Lionel Charbonnier
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (51 ans)
Lieu Poitiers (France)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1987-2002
Poste Gardien de but puis entraineur
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1987-1998 Drapeau : France AJ Auxerre 171 (0)
1998-2001 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers 026 (0)
2002 Drapeau : Suisse Lausanne-Sports 000 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1993 Drapeau : France France A' 001 (0)
1997Drapeau : France France 001 (0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2002-2004 Drapeau : France Stade poitevin
2005-2007 Drapeau : France FC Sens
2008-2009Drapeau : Polynésie française Tahiti
2010-2011Drapeau : Indonésie Aceh United
2012Drapeau : Belgique FC Bleid
2012-2013Drapeau : Indonésie Indonésie (dir. tech.)
2014-2015Drapeau : France FC Istres
2015Drapeau : République démocratique du Congo SM Sanga Balende
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2015

Lionel Charbonnier, né le à Poitiers, est un ancien footballeur professionnel international français qui évoluait au poste de gardien de but entre 1987 et 2002. Il est sacré champion du monde 1998 en France sans jouer un seul match. Entraîneur diplômé FIFA A Licence PRO depuis 2002, il est aussi consultant dans l'audiovisuel pour la chaîne BFMTV et la radio RMC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Footballeur[modifier | modifier le code]

Lionel Charbonnier entre dès 16 ans au centre de formation de l'AJ Auxerre. C'est là qu'il écrit les premières lignes de son palmarès puisqu'il remporte à deux reprises la coupe Gambardella, après avoir préalablement donné le seul titre de champion de France Sport-Études à Angoulême. Doublure à ses débuts de Bruno Martini, Guy Roux le titularisera notamment lors la demi-finale retour de la coupe de l'UEFA 1993 Auxerre - Borussia Dortmund. À la suite d'une grave blessure de Martini au début de la saison 1993-94, Lionel devient titulaire indiscutable. Il remporte la Coupe de France en 1994. En 1996, il réalise le doublé coupe-championnat.

Grâce à ses performances, Lionel est appelé par Gérard Houllier en équipe de France A' et A devenant même à plusieurs reprises la doublure de Bernard Lama. En 1997, il est sélectionné par Aimé Jacquet pour le Tournoi de France en tant que doublure de Fabien Barthez. Il honore alors sa seule sélection face à l'équipe d'Italie le (2-2). En 1998, il est retenu dans la liste d'Aimé Jacquet pour participer à la Coupe du monde gagnée par la France. Quasiment certain de ne pas entrer sur le terrain, Charbonnier se met tout de suite au service de Fabien Barthez, notamment lors des entraînements. Un comportement qui en fait un « super mec » d'après le sélectionneur[1]. Il reçoit la Légion d'honneur des mains du président de la République française Jacques Chirac.

Au sortir de la Coupe du monde, il quitte prématurément le groupe France, en désaccord avec le nouveau sélectionneur Roger Lemerre et sa politique technique. Car lors notamment d'un match où Lionel avait été convoqué comme doublure de Fabien Barthez et au moment du forfait de ce dernier, Roger Lemerre préféra appeler et titulariser Bernard Lama[2]. Lionel Charbonnier prédisait dès lors à l'Équipe de France une disette de titres et une descente au classement FIFA pour cette dernière (ce qui arrivera effectivement après la victoire à l'Euro 2000)[3], il quitte alors définitivement l'Équipe de France[4].

En club, après la Coupe du monde, il rejoint pour trois saisons les Glasgow Rangers avec pour entraîneur Dick Advocaat, mais se blesse au bout de quelques mois aux ligaments croisés du genou. Malheureusement, Stefan Klos est recruté pour pallier son indisponibilité qui s'impose définitivement dans les cages écossaises. Lionel sera dès lors confiné, à son retour de blessure, au rôle de remplaçant. Il remportera toutefois un triplé légendaire (Championnat, Coupe, Coupe de la Ligue) dès sa première année, en 1998-1999. L'année suivante, il remporte le doublé Championnat-Coupe.
Il termine finalement sa carrière à Lausanne-Sport en Suisse, où il arrive en janvier 2002 pour la fin de saison 2001-2002. Le club est relégué en fin de saison pour des raisons financières.

Reconversion : entraîneur/animateur[modifier | modifier le code]

Lionel Charbonnier passe dès la fin de sa carrière les diplômes d'entraîneur jusqu'à obtenir le diplôme d'entraîneur professionnel, le DEPF, avec Laurent Blanc. Il effectue son stage de formation auprès de Carlo Ancelotti, entraîneur de l'AC Milan. Il devient manager général du Stade Poitevin Football Club. Il y connaît sa première accession en catégorie supérieure en faisant monter le club en CFA.

Il s'engage par la suite avec le FC Sens. En 2007, il s'engage pour 4 ans en tant que sélectionneur national de Tahiti. Il deviendra le premier entraîneur à qualifier une équipe tahitienne de football dans une compétition mondiale, en l’occurrence la Coupe du monde des moins de 20 ans. Sous ses ordres, la sélection gagne son premier titre de Champion des Nations Océaniennes à Tahiti ainsi que le titre de Vice-Champion OFC aux U17. Sous contrat pour 4 ans, il réalisera en 2 années seulement tous les objectifs que lui avait fixé son président R.Temarii. Il a été aussi responsable de toute la politique d'élite fédérale tahitienne.

En 2010, il signe un contrat de consultant avec Eurosport et devient l'animateur principal de l'émission Onze dit tout. La presse le désignera comme l'un des meilleurs animateurs du Mondial 2010.

En janvier 2011, il s'engage en faveur de Aceh United (club de D1 indonésienne). Il y sera reconnu meilleur Head coach de la league PRO.

Un an plus tard, il relève le défi de sauver le club professionnel du FC Bleid, pourtant promis à une mort certaine et devient son entraîneur. Il sauve le club en le maintenant en Division Nationale[5].

En février 2013, il est nommé manager des équipes nationales et responsable de la politique d'élite de l'Indonésie[6],[7]. Il quitte ses fonctions en mai 2013[8].

Durant la Coupe du monde de 2014, aux côtés de Dominique Grimault et Christophe Abel, il participe au magazine L'après match sur MYTF1 présenté par Estelle Denis.

En mai 2014, il devient entraineur et manager général du FC Istres avec un contrat d'une durée de deux ans, avec la principale mission de faire remonter le club en Ligue 2. Mais l'expérience tourne court à la suite de mauvais résultats, il est remplacé fin janvier par Bruno Savry.

Fin août 2015, il s'expatrie en République Démocratique du Congo en signant au SM Sanga Balende pour deux saisons[9]. Cependant, en octobre, il renonce à son poste pour des raisons personnelles et évoque également l’environnement et la politique du club pour justifier sa démission[10].

À partir d'août 2016, il devient aussi consultant pour RMC pour le football et pour l'émission consacrée aux sports hippiques Les Courses RMC.

Début 2018, il rejoint l'équipe de Vincent Lahalle dans l'émission "Lahalle Racing Club" sur Equidia.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

C'est sur sa ligne que Lionel Charbonnier exprime pleinement ses qualités (souplesse, détente et rapidité d'exécution), s'y montrant souvent décisif et intraitable. Il est néanmoins moins à l'aise lorsqu'il faut sortir des 6m pour un ballon aérien ou sortir à la rencontre d'un attaquant. On lui reproche aussi de détourner les ballons plus que de les bloquer[11].

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques de Lionel Charbonnier au 30 juin 2006[12]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B C M B M B M B
1986-1987 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 0 0 1 0 - - - - - 1 0
1987-1988 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 0 0 - - C3 - - - - 0 0
1988-1989 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 1 0 - - - - - - - 1 0
1989-1990 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 0 0 - - C3 - - - - 0 0
1990-1991 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 0 0 - - - - - - - 0 0
1991-1992 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 7 0 2 0 C3 - - - - 9 0
1992-1993 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 9 0 - - C3 1 0 - - 10 0
1993-1994 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 7 0 3 0 - - - - - 10 0
1994-1995 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 24 0 2 0 C2 4 0 - - 30 0
1995-1996 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 23 0 7 0 - - - - - 30 0
1996-1997 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 31 0 3 0 C1 7 0 1 0 42 0
1997-1998 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 24 0 5 0 C3 10 0 - - 39 0
1998-1999 Drapeau de l'Écosse Glasgow Rangers SPL 11 0 - - C3 4 0 - - 15 0
1999-2000 Drapeau de l'Écosse Glasgow Rangers SPL 7 0 - - C1+C3 4 0 - - 11 0
2000-2001 Drapeau de l'Écosse Glasgow Rangers SPL 0 0 - - C1+C3 - - - - 0 0
2002 Drapeau de la Suisse Lausanne-Sport Ligue A - - - - - - - - - 0 0
Total sur la carrière 144 0 23 0 - 30 0 1 0 198 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Avec l'AJ Auxerre :

Avec les Glasgow Rangers :

Avec l'Équipe de France

  • Vainqueur de la Coupe du monde en 1998
  • 1 sélection en équipe de France, le 11 juin 1997, lors du match France - Italie (2-2), comptant pour le Tournoi de France[13]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du Championnat des Nations OFC U20 en 2008
  • Vice-Champion du Championnat des Nations U17 en 2009
  • Élu coach de l'année par la League Professionnelle Indonésienne 2011

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Champions du monde : Lionel Charbonnier », Onze Mondial, no 115,‎ , p. 17 (ISSN 0995-6921)
  2. « La France et l'Euro 2000 : la « Zidane-dépendance » - 12/07/1999 - LaDepeche.fr », (consulté le 9 décembre 2014)
  3. « Bleus, le grand déballage : Charbonnier : « Le navire est complètement coulé » », (consulté le 9 décembre 2014)
  4. « Roger Lemerre, le sabre et le goupillon », (consulté le 9 décembre 2014)
  5. rejoint le FC Bleid sur l'Equipe.fr du 9 janvier 2012.
  6. Lionel Charbonnier prend du galon, www.lequipe.fr, 5 février 2013.
  7. Charbonnier en Indonésie, www.sport24.fr, 5 février 2013.
  8. Lionel Charbonnier est rentré d'Indonésie, www.lequipe.fr, 29 mai 2013.
  9. « Lionel Charbonnier s’engage avec Sanga Balende », sur Radiookapi.net, 31 août 2015.
  10. « Sanga Balende : Charbonnier démissionne », sur Afrik-foot.com, 26 octobre 2015.
  11. « Portrait, les hommes d'Aimé : Lionel Charbonnier », Onze Mondial, no 113,‎ , p. 24 (ISSN 0995-6921)
  12. « Statistiques de Lionel Charbonnier », sur footballdatabase.eu
  13. « Tous les joueurs de l'équipe de France », sur FFF.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]