Lionel Causse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lionel Causse
Illustration.
Lionel Causse en 2017.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(4 ans et 4 mois)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 2e circonscription des Landes
Législature XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur Jean-Pierre Dufau
Maire de Saint-Martin-de-Seignanx

(3 ans, 3 mois et 29 jours)
Élection 23 mars 2014
Prédécesseur Christine Dardy
Successeur Isabelle Azpeïtia
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Toulouse (Haute-Garonne)
Nationalité Française
Parti politique PS (jusqu'en 2016)
LREM (depuis 2016)
TdP (depuis 2020)[1]
Profession Cadre d'entreprise
Site web https://www.lionel-causse.fr/

Lionel Causse, né le à Toulouse (France), est un homme politique français.

Maire de la commune de Saint-Martin-de-Seignanx de à juillet 2017 et adhérent du Parti socialiste jusqu'en décembre 2016, il est député du mouvement La République en marche ! dans la 2e circonscription des Landes depuis le .

Lionel Causse est membre du conseil d'administration du Conservatoire du littoral[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Toulouse, Lionel Causse a occupé des fonctions de cadre dans le secteur de l'économie sociale[3].

Élu local dans les Landes[modifier | modifier le code]

De 2004 à 2014, il est président du Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement Seignanx et Adour. Il devient le vice-président du CPIE Seignanx et Adour à partir de 2014[4].

Le , il est élu conseiller général du canton de Saint-Martin-de-Seignanx sous l'étiquette Parti socialiste (PS), et le restera jusqu'en 2015[3].

Le , il est élu maire de Saint-Martin-de-Seignanx sous l'étiquette « Saint-Martin, une nouvelle ambition », une liste de divers courants politiques modérés. Il est également vice-président de la communauté des communes du Seignanx chargé du tourisme et du développement économique[5].

En 2015, il quitte le PS, qui a selon lui « fait ces dernières années preuve d’autorité et de fermeture », notamment à la suite des élections départementales[6], lui-même étant battu dans son canton.

À la fin de 2016, il rejoint Emmanuel Macron, avec qui il estime avoir « la même vision de la politique », et adhère au mouvement En marche ![6].

Député[modifier | modifier le code]

Le , il est élu député de la 2e circonscription des Landes, sous l'étiquette La République en marche !, avec 63 % des voix face à la candidate de La France insoumise, Caroline Dacharry[7],[3].

En 2020, il se mobilise en faveur du maintien du dispositif des CRS-MNS sur les côtes françaises[8].

En 2017, Lionel Causse se déclare « contre le nucléaire » et opposé au cumul des mandats[3].

Il participe aux États généraux de l'alimentation[9],[10],[11] et s'engage pour la défense de la tarification sociale de l'eau[12].

En , à l'occasion de la remise en jeu des postes au sein de la majorité, il se porte candidat à la questure de l'Assemblée[13].

Lors de la crise de Covid-19, il co-rédige des amendements soutenus par 80 députés visant à taxer les banques et les assurances pour abonder le fonds de solidarité, affirmant toutefois qu’ils ne seront pas retenus[14].

En mars 2020, il est chargé par le Premier ministre Edouard Philippe d'une mission[15] ayant pour objet la prise en compte des petites pensions. Cette mission porte en particulier sur le profil des assurés et leurs régimes de retraite, ainsi que sur l'allocation de solidarité aux personnes âgées[16].

Défense de la « chasse traditionnelle », il se prononce pour le maintien de certaines pratiques jugées cruelle par les défenseurs des animaux, comme la chasse de l'alouette avec des pantes ou des matoles[17].

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://territoiresdeprogres.com/parlementaires-territoires-de-progres/
  2. EOLAS, « Gouvernance de l'établissement - Conservatoire du littoral », sur conservatoire-du-littoral.fr (consulté le )
  3. a b c et d Jeanne Travers, « Landes : découvrez qui est Lionel Causse, votre député sur la 2e circonscription », sur france3-regions.francetvinfo.fr,
  4. « Le CPIE », sur CPIE Seignanx et Adour (consulté le )
  5. « Le Seignanx choisit Eric Guilloteau », sur SudOuest.fr (consulté le )
  6. a et b Arnauld Bernard, « Saint-Martin-de-Seignanx (40) : Lionel Causse, le maire en marche », sur sudouest.fr,
  7. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le ).
  8. « Landes : le dispositif de CRS sur les plages est maintenu pour cet été », sur SudOuest.fr (consulté le )
  9. Taoufik Lahkim, « Jeunes Agriculteurs : tournés vers l’avenir », sur sudouest.fr,
  10. Alain Garanx, « Mieux manger pour aller mieux », sur sudouest.fr,
  11. Valérie Deymes, « Loi alimentation : pour Lionel Causse, "la vente à perte doit être très encadrée" », sur sudouest.fr,
  12. Christine Lamaison, « Sud des Landes : ils défendent le tarif social de l’eau », sur sudouest.fr,
  13. Clément Pétreault, « L'Assemblée nationale et le bal des ambitieux », sur lepoint.fr, (consulté le ).
  14. Paul Ferrier, « Coronavirus dans les Landes : le député Lionel Causse (LREM) veut taxer les bénéfices des banques », sur France Bleu, (consulté le ).
  15. « Députés en mission auprès du gouvernement - XVe législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le )
  16. « Journal officiel électronique authentifié n° 0061 du 12/03/2020 », sur www.legifrance.gouv.fr, (consulté le )
  17. « Landes : les cinq parlementaires demandent le maintien de la chasse traditionnelle à l’alouette », sur France Bleu,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :