Lion (film, 2016)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lion

Réalisation Garth Davis
Scénario Luke Davies
Musique Hauschka
Dustin O'Halloran
Acteurs principaux
Sociétés de production The Weinstein Company
Screen Australia
See-Saw Films
Aquarius Films
Sunstar Entertainment
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Australie Australie
Genre Drame
Biographique
Durée 118 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Lion est un film américano-britannico-australien réalisé par Garth Davis, sorti en 2016.

Il s'agit de l'adaptation cinématographique du roman A Long Way Home (Je voulais retrouver ma mère) de Saroo Brierley[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1986, Saroo vit avec son frère Guddu, sa mère et sa petite sœur à Khandwa, en Inde. Guddu et Saroo volent du charbon dans des trains de marchandises pour l'échanger contre du lait et de la nourriture. Une nuit Saroo harcèle son frère qui va travailler la nuit pour le laisser venir aussi. Guddu refuse au début, mais finit par céder, et ils arrivent à une gare voisine où Saroo est trop fatigué pour rester éveillé. Guddu place Saroo sur un banc et lui dit d'attendre son retour. Saroo s'endort rapidement et quand il se réveille, Guddu n'est pas là. Saroo cherche Guddu dans la gare et monte dans un train vide à sa recherche. Là, il s'endort à nouveau dans l'un des compartiments, pour se réveiller quelque temps plus tard et trouver le train en mouvement et les portes verrouillées. Après plusieurs jours, le train arrive dans la lointaine Calcutta où Saroo ne comprend pas la langue bengali locale. Il se tient à un guichet et essaie d'obtenir un billet pour rentrer chez lui, mais le préposé ne reconnaît pas le nom de son village, qui, selon Saroo, est « Ganestalay ». Il passe la nuit dans la gare avec des gens de la rue, mais est ensuite réveillé et forcé de courir lorsqu'un groupe de gars tente de les kidnapper.

Saroo continue d'errer dans la ville avant de tomber sur Noor, une très gentille dame qui le ramène dans son appartement. Elle dit à Saroo qu'un type nommé Rama l'aidera à retrouver le chemin du retour. Saroo s'enfuit, sentant que Noor et Rama ont des intentions sinistres, et échappe à Noor quand elle le poursuit. Après deux mois de vie près du pont Howrah, Saroo est emmené à la police par un homme. Incapables de retrouver sa famille, ils l'ont placé dans un orphelinat. Trois mois plus tard, Saroo est présenté à Mme Sood, qui lui dit qu'elle a placé une annonce à son sujet dans plusieurs journaux locaux, mais personne n'a répondu. Elle lui dit alors qu'un couple australien est intéressé à l'adopter. Elle commence à enseigner l'anglais de base à Saroo et il déménage à Hobart, en Tasmanie en 1987, sous la garde de Sue et John Brierley, où il commence lentement à s'installer dans son nouveau style de vie adopté. Un an plus tard, ils adoptent un autre garçon, Mantosh, qui a du mal à s'adapter à sa nouvelle maison et souffre de rage et d'automutilation.

Vingt ans plus tard, Saroo déménage à Melbourne pour étudier la gestion hôtelière. Il entame une relation avec Lucy, une étudiante américaine. Lors d'un repas avec des amis indiens chez eux, il tombe sur le jalebi, un mets dont il se souvient. Saroo révèle qu'il n'est pas de Calcutta et qu'il est perdu depuis plus de vingt ans, et ses amis lui suggèrent d'utiliser Google Earth pour rechercher sa ville natale en Inde. Saroo commence sa recherche, mais au fil du temps se déconnecte de Lucy et de sa famille, submergé par la pensée des émotions que sa famille a dû traverser lorsqu'il avait disparu.

Saroo rend visite à sa mère adoptive, Sue, dont la santé se détériore, et apprend qu'elle n'est pas stérile, mais qu'elle a choisi d'aider les autres dans le besoin par l'adoption, estimant qu'il y avait déjà trop de monde sur Terre. Après s'être réconcilié avec Lucy, Saroo passe un long moment à chercher en vain sa ville natale. Un soir, alors qu'il scanne Google Earth, il remarque les formations rocheuses où travaillait sa mère puis trouve la zone où il habitait : le quartier Ganesh Talai du district de Khandwa. Il parle enfin à sa mère adoptive de sa recherche et elle soutient pleinement ses efforts.

Saroo retourne dans sa ville natale et, avec l'aide d'un anglophone local, a des retrouvailles émouvantes avec sa mère et sa sœur biologiques. Il apprend également le sort de son frère Guddu, qui a été frappé par un train la nuit de sa disparition.

La mère de Saroo n'a jamais perdu espoir ni quitté le village car elle croyait qu'un jour son fils disparu rentrerait à la maison. Le film se termine par des légendes sur le retour du vrai Saroo en Inde en février 2012. Des photos de la vraie famille australienne sont montrées, ainsi que des images de Saroo présentant Sue à sa mère biologique en Inde, qui apprécie profondément les soins de Sue pour son fils. Saroo a appris plus tard qu'il avait mal prononcé son propre nom pendant toutes ces années, qui était en fait Sheru, signifiant « lion ».

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Les actrices principales Nicole Kidman et Rooney Mara à la première du film au Festival international du film de Toronto 2016.

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[2] ; carton du doublage français ; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[3]

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Lion
Score cumulé
SiteNote
Metacritic 69/100[Note 1]
Rotten Tomatoes 84 %[4]
AlloCiné 3.1 étoiles sur 5[5]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film récolte 84 % d'opinions favorables pour 263 critiques[4]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 69100 pour 45 critiques.

En France, le site Allociné propose une note moyenne de 3,15 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 31 titres de presse[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Date Distinction Catégorie Nom Résultat
Festival du film d'Austin Prix de l'audience Lion Lauréat
Festival international du film de Chicago Prix de l'audience Lion Lauréat
Festival du film de Virginie Prix de l'audience pour la meilleure narration Lion Lauréat
Camerimage Grenouille d'or pour la meilleure photographie Greig Fraser Lauréat
WAFCA Awards Meilleur jeune espoir Sunny Anwar Nomination
Meilleur scénario adapté Luke Davies Nomination
Broadcast Film Critics Association Meilleur film Lion Nomination
Meilleur acteur dans un second rôle Dev Patel Nomination
Meilleure actrice dans un second rôle Nicole Kidman Nomination
Meilleur espoir Sunny Anwar Nomination
Meilleur scénario adapté Luke Davies Nomination
Meilleure musique de film Hauschka, Dustin O'Halloran Nomination
29 janvier 2017 Screen Actors Guild Awards Meilleure actrice dans un second rôle Nicole Kidman Nomination
Meilleur acteur dans un second rôle Dev Patel Nomination
Festival international du film de Santa Barbara Prix Virtuoso Dev Patel Lauréat
American Society of Cinematographers Meilleure photographie pour un film Greig Fraser Lauréat
AACTA Awards Meilleur acteur dans un second rôle Dev Patel Lauréat
Meilleure actrice dans un second rôle Nicole Kidman Lauréat
Meilleur film Lion Nomination
Meilleur réalisateur Garth Davis Nomination
Meilleur scénario Luke Davies Nomination
Golden Globes Meilleur film dramatique Lion Nomination
Meilleur acteur dans un second rôle Dev Patel Nomination
Meilleure actrice dans un second rôle Nicole Kidman Nomination
Meilleure musique de film Hauschka, Dustin O'Halloran Nomination
BAFTA Awards Meilleur acteur dans un second rôle Dev Patel Lauréat
Meilleur scénario adapté Luke Davies Lauréat
Meilleure actrice dans un second rôle Nicole Kidman Nomination
Meilleure photographie Greig Fraser Nomination
Meilleure musique de film Hauschka, Dustin O'Halloran Nomination
Satellite Awards Meilleur film Lion Nomination
Meilleur acteur dans un second rôle Dev Patel Nomination
Meilleure actrice dans un second rôle Nicole Kidman Nomination
Meilleur scénario adapté Luke Davies Nomination
Meilleur montage Alexandre de Franceschi Nomination
Oscars du cinéma[6] Meilleur film Iain Canning, Angie Fielder, Emile Sherman Nomination
Meilleur acteur dans un second rôle Dev Patel Nomination
Meilleure actrice dans un second rôle Nicole Kidman Nomination
Meilleur scénario adapté Luke Davies Nomination
Meilleure photographie Greig Fraser Nomination
Meilleure musique de film Hauschka, Dustin O'Halloran Nomination
Young Artist Awards Meilleur acteur dans un film - Jeune acteur Sunny Pawar Nomination
Saturn Awards Meilleur film indépendant Lion Nomination

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Moyenne réalisée sur 45 critiques.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La véritable histoire de Saroo Brierley, le héros de « Lion » », Vanity Fair,‎ (lire en ligne).
  2. « Fiche de doublage VF du film », sur RS Doublage (consulté le ).
  3. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le ).
  4. a et b (en) « Lion (2016) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le ).
  5. a et b « Lion - critiques presse », sur Allociné (consulté le ).
  6. (en)« "The 89th Academy Awards (2017) Nominees and Winners" », sur Academy of Motion Picture Arts and Sciences.

Liens externes[modifier | modifier le code]