Linos fils de Calliope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Linos.
Linos (à droite) et son élève Musée, médaillon d'un kylix du Peintre d'Érétrie, musée du Louvre

Dans la mythologie grecque, Linos (en grec ancien Λίνος) est le fils d'une Muse, généralement Calliope. Joueur de lyre hors pair, il est tué par son élève et oncle Héraclès.

Mythe[modifier | modifier le code]

Il est partiellement confondu avec Linos, fils d'Uranie et d'Amphimaros (lui-même fils de Poséidon), inventeur de la musique et de la poésie en vers[1]. Pour d'autres, il est le fils d'un mortel, Isménos[2].

Il est connu comme un grand joueur de lyre[3] et possède de nombreux disciples, parmi lesquels Orphée (qui selon d'autres traditions est son frère[4]), Thamyris et Héraclès[1]. Ce dernier se révèle un élève médiocre, lent à comprendre les subtilités de la musique. Un jour Linos le frappa, Héraclès furieux tue son maître – selon les versions, en le frappant avec sa lyre[1],[4],[5], son plectre[6], une pierre[7] ou un tabouret[8].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Diodore de Sicile, Bibliothèque historique [détail des éditions] [lire en ligne], III, 67.
  2. Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne], IX, 29, 9.
  3. Déjà chez Hésiode, frag. 306 MW.
  4. a et b Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne], II, 4, 9.
  5. Jean Tzétzès, Chiliades, II, 213.
  6. Élien, Histoires variées [lire en ligne], III, 32.
  7. Souda [(en + grc) lire en ligne] à l'article ἐμϐαλόντα.
  8. Coupes de Douris et du Peintre de Stieglitz ; Beazley, ARV² 437,128 et 829,45.