Lindalva Justo de Oliveira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lindalva Justo de Oliveira
Image illustrative de l'article Lindalva Justo de Oliveira
Tombe de Lindalva Justo de Oliveira
Bienheureuse, martyre
Naissance 20 octobre 1953, Assu, Brésil
Décès 9 avril 1993, Salvador de Bahia, Brésil 
Nationalité Drapeau : Brésil
Ordre religieux Filles de la Charité
Vénéré à la Capella das Reliquias da Beata Lindalva à Salvador (Bahia)
Béatification 2 décembre 2007 par le pape Benoît XVI
Fête 7 janvier

Lindalva Justo de Oliveira (1953 - 1993), était une religieuse brésilienne, des Filles de la Charité. Proclamée martyre de la foi, elle est vénérée comme bienheureuse par l'Église catholique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lindalva Justo de Oliveira est née le 20 octobre 1953 à Sitio Malhada da Areia, modeste bourgade près d'Assu, municipalité de l'État de Rio Grande do Norte. Elle est issue d'une famille d'agriculteurs. Dès son plus jeune âge, elle aime la piété et les œuvres de charité, prenant modèle sur sa mère. Partie étudier à Natal, elle obtient en 1979 un diplôme d'assistant administratif[1].

Pendant dix ans, elle enchaîne des travaux de toute sorte, envoyant une partie de son salaire à sa famille, qui est dans le besoin. Continuant à se mettre au service d'œuvres caritatives, elle y perçoit sa vocation religieuse[1].

Le 11 février 1988, elle entre chez les Filles de la Charité. Après avoir terminé son noviciat à Salvador de Bahia, sœur Lindalva reçut en 1991 la responsabilité de la section masculine d'une maison de retraite, comptant à sa charge environ 40 personnes âgées. Elle se distinguait de ses compagnes par son dévouement et son sens du service[1].

Le 9 avril 1993, alors qu'elle participait à un Chemin de croix dans le cadre des festivités du vendredi saint, elle fut assassinée par l'un des pensionnaires de son service, ayant défendu sa virginité face à ses avances[1],[2].

Béatification[modifier | modifier le code]

Fête liturgique fixée au 7 janvier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Bl. Lindalva Justo de Oliveira (1953-1993) », sur Vatican.va, (consulté le 12 mars 2016).
  2. Nouveau Théo, 2009, p. 253.

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]