Linda Preiss Rothschild

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rothschild.
Linda Rothschild
Linda Preiss Rothschild.jpeg

Linda Preiss Rothschild, à Berkeley en 1974

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse

Linda Preiss Rothschild (née le 28 février 1945) est une mathématicienne américaine, professeure émérite de mathématiques à l'Université de Californie à San Diego[1]. Sa thèse de recherche portait sur les groupes de Lie, mais par la suite son intérêt s'étend également à la factorisation de polynômes, aux équations aux dérivées partielles, à l'analyse harmonique et la théorie de plusieurs variables complexes[2].

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Rothschild est la fille de marchands de fourrure de Philadelphie. Elle n'a pu entrer dans la meilleure école de la ville, puisqu'à l'époque elle était réservée aux garçons. Elle est diplômée de l'Université de Pennsylvanie en 1966. Rejetée des études supérieures à l'Université de Princeton parce que réservées aux hommes[3], au lieu de cela, elle a obtenu son Ph. D., en 1970, du Massachusetts Institute of Technology, sous la supervision de Isadore Singer[4], avec une thèse intitulée On the Adjoint Action of a Real Semisimple Lie Group. Elle a occupé des postes temporaires au MIT (de 1970 à 1972), l'Université Tufts, l'Université Columbia (1972/74), l'Institute for Advanced Study (1974/75, 1978 et 1981/82) et l'Université de Princeton (1975/76) avant de décrocher un poste de professeure associée à l'Université du Wisconsin à Madison en 1976. Elle part à San Diego, en 1983, et à la retraite en 2011.

Rothschild a été présidente de l'Association for Women in Mathematics, de 1983 à 1985, et vice-présidente de l'American Mathematical Society, de 1985 à 1987. Elle a été co-rédactrice en chef de la revue Mathematical Research Letters depuis 1994.

Son mari, Mohammed Salah Baouendi, était aussi un éminent professeur de mathématiques à l'université de Californie de San Diego; il est mort en 2011[5].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Rothschild a reçu une Bourse Sloan en 1976. En 1997, Rothschild a donné la Conférence Noether de l'Association pour les Femmes en Mathématiques, sur le thème « How do Real Manifolds live in Complex Space? », et elle a été conférencière invitée au Congrès international des mathématiciens à Madrid en 2006, avec une conférence intitulée Iterated Segre maps of real submanifolds in complex space and applications. Elle a été élue fellow de l'Académie américaine des arts et des sciences en 2005, et en 2012, elle est devenue l'un des premiers fellows de l'American Mathematical Society[6]. Une conférence en son honneur a été organisée en 2008 à l'Université de Fribourg en Suisse.

Elle et son mari ont conjointement reçu le Prix Stefan Bergman de l'American Mathematical Society en 2003[7],[8].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Linda Preiss Rothschild » (voir la liste des auteurs).

  1. Curriculum vitae, retrieved 2015-01-01.
  2. « Linda Preiss Rothschild », sur Profiles of Women in Mathematics, Association for Women in Mathematics (consulté le 1er janvier 2015).
  3. Larry Riddle, « Linda Preiss Rothschild », sur Biographies of Women Mathematicians, Agnes Scott College, (consulté le 1er janvier 2015).
  4. (en) Linda Preiss Rothschild sur le site du Mathematics Genealogy Project
  5. « M. Salah Baouendi (1937–2011) », New York Times,‎ (lire en ligne).
  6. « List of Fellows of the American Mathematical Society » (consulté le 1er janvier 2015)
  7. Curriculum vitae, consulté le 9 janvier 2015.
  8. « Baouendi and Rothschild Receive 2003 Bergman Prize », Notices of the American Mathematical Society, vol. 50, no 4,‎ , p. 480–481 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]