Lincoln Chafee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lincoln Chafee
Portrait en tant que sénateur de Rhode Island.
Portrait en tant que sénateur de Rhode Island.
Fonctions
74e gouverneur de Rhode Island

(4 ans et 2 jours)
Élection
Lieutenant-gouverneur Elizabeth Roberts
Prédécesseur Donald Carcieri
Successeur Gina Raimondo
Sénateur des États-Unis
pour Rhode Island

(7 ans, 2 mois et 1 jour)
Prédécesseur John Chafee
Successeur Sheldon Whitehouse
Maire de Warwick

(6 ans et 10 mois)
Prédécesseur Charles Donovan
Successeur Scott Avedisian
Biographie
Nom de naissance Lincoln Davenport Chafee
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Providence, Rhode Island (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain (avant 2007)
Indépendant (2007-2013)
Parti démocrate (depuis 2013)
Diplômé de Université Brown
Profession Maréchal-ferrant
Religion Épiscopalisme

Lincoln Chafee
Gouverneurs de Rhode Island

Lincoln Davenport Chafee, né le à Providence (Rhode Island), est un homme politique américain, sénateur républicain de Rhode Island au Congrès des États-Unis de 1999 à 2007 et gouverneur de l'État de 2011 à 2015. Indépendant à partir de 2007, il adhère au Parti démocrate en 2013 pour se présenter aux primaires présidentielles de 2016 mais retire rapidement sa candidature.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Lincoln Chafee, né à Providence, est diplômé en lettres classiques de l'université Brown.

Positionnement politique[modifier | modifier le code]

Ancien membre du Parti républicain jusqu'en 2007, Lincoln Chafee est un « libéral » (progressiste) de la côte est. Partisan du financement fédéral des recherches sur les cellules souches, il soutient le droit à l'avortement et le mariage homosexuel et fustige la guerre en Irak menée par le président George W. Bush (un républicain comme lui). Abolitionniste convaincu, il est hostile à la peine de mort. À plusieurs reprises, les observateurs ont pensé que Chafee, mal à l'aise par la dérive droitière de son parti, rejoindrait les démocrates, si ceux-ci gagnaient le Sénat ou alors siègerait comme indépendant. Ces spéculations ont longtemps couru à mesure que les dissensions de Chafee avec les leaders du Parti républicain se sont faites de plus en plus nombreuses. Ses détracteurs conservateurs le qualifièrent de RINO, c’est-à-dire d'être un démocrate n'ayant de républicain que l'affiliation.

En août 2004, il critique publiquement la plateforme électorale du Parti républicain adoptée pour la réélection de George W. Bush et en dénonce la droitisation.

Sénateur républicain de Rhode Island[modifier | modifier le code]

Après plusieurs années en tant que conseiller municipal, il est élu en 1992 maire de la ville de Warwick. À la mort de son père, le sénateur John Chafee en octobre 1999, Lincoln reprend son siège et lui succède au Sénat. En 2000, il est élu pour son premier mandat de six ans.

En novembre 2004, lors des élections présidentielles, Chafee n'hésite pas à reconnaître publiquement avoir voté pour le président George H. W. Bush, non candidat, au lieu de son fils, le président George W. Bush dont il décrie l'administration comme une émanation de l'ultra-droite du parti.

En avril 2005, au sein de la commission du Sénat chargée de confirmer la nomination de l'ambassadeur américain aux Nations unies, Lincoln Chafee se distingue avec d'autres élus libéraux du parti en s'opposant publiquement au choix de John R. Bolton, effectué par George W. Bush.

Le , il est le seul républicain à voter contre la nomination de Samuel Alito à la Cour suprême des États-Unis.

En dépit de ses options progressistes et de son opposition affirmée à plusieurs reprises contre la politique de George W. Bush, il est de nouveau en novembre 2006 le candidat républicain au Sénat pour l'État de Rhode Island mais, avec 47 % des voix, est battu par le candidat démocrate Sheldon Whitehouse (53 %).

Indépendant puis démocrate[modifier | modifier le code]

Logo utilisé par Chafee lors des primaires présidentielles démocrates de 2016.

Durant l'été de 2007, Chafee annonce sa démission du Parti républicain, se déclarant dorénavant comme indépendant. Son nom est alors mentionné pour être en 2010 candidat indépendant à la succession de Donald Carcieri, gouverneur républicain de Rhode Island.

Lors des élections présidentielles de 2008, il apporte son soutien au candidat démocrate Barack Obama, estimant que le candidat républicain, John McCain, ne ferait que poursuivre la politique étrangère du président George W. Bush[1].

En novembre 2010, il est élu gouverneur du Rhode Island et entre en fonction le 4 janvier 2011. Deux ans plus tard, il rejoint le Parti démocrate[2]. En , distancé dans les sondages et les levées de fonds par deux autres démocrates (la trésorière de l'État Gina Raimondo et le maire de Providence Angel Taveras), Chafee choisit de ne pas se présenter à un second mandat[3]. L'élection de novembre 2014 voit la victoire de Gina Raimondo, qui succède à Chafee le .

Le mercredi , il annonce son intention de se présenter aux primaires démocrates pour l'élection présidentielle américaine de 2016[4]. Il axe sa campagne sur le désengagement des États-Unis des conflits internationaux et présente l'éducation, les infrastructures et la santé comme ses priorités[5]. Il propose également d'adopter le système métrique « pour que le pays s'internationalise, et sorte de son approche unilatérale et musclée avec le reste du monde »[6]. Le , dix jours après le premier débat télévisé[7], il se retire de la campagne[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Elizabeth Holmes et Amy Chozick, « Republican Trio Crosses Party Lines To Back Obama », sur wsj.com, (consulté le 31 janvier 2017).
  2. http://www.governor.ri.gov/about/
  3. (en) Katharine Q. Seelye, « Governor Chafee of Rhode Island Won’t Run Again », sur nytimes.com, (consulté le 31 janvier 2017).
  4. « Investiture démocrate : Lincoln Chafee se lance à son tour », sur lesechos.fr, (consulté le 4 juin 2015).
  5. a et b Mohammad Zargham et Guy Kerivel, « Lincoln Chafee se retire de la course à la présidentielle US », sur tempsreel.nouvelobs.com, (consulté le 31 janvier 2017).
  6. « Etats-Unis: un candidat démocrate propose d'adopter... le système métrique », sur bfmtv.com, (consulté le 31 janvier 2017).
  7. (en) Luke O'Neil, « The Regrets of Lincoln Chafee, Failed Presidential Candidate », sur esquire.com, (consulté le 31 janvier 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]