Lina Murr Nehmé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lina Murr Nehme
Nehme.jpg
Biographie
Naissance
(62 ans)
Nationalités
Activités

Lina Murr Nehme (née en 1955) est une historienne et politologue franco-libanaise, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain. Diplômée de l'École Supérieure des Beaux-arts de Paris en 1982, elle est professeur à l’Université Libanaise (Beyrouth)[1]. Ses recherches portent sur l'histoire de l'art (Liban, Europe renaissante) et sur l'histoire politique et religieuse. Elle a publié des essais sur les conflits contemporains du Moyen-Orient, sur l'islamisme, les racines historiques des mouvements terroristes, leur doctrine, leur action et leur financement[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1955, Lina Murr Nehmé est la fille de May et Alfred Murr, écrivains libanais célèbres[1]. Par son père, elle est la petite-fille de Duaibis Murr, condamné à mort par contumace par les Turcs durant la Première Guerre mondiale[3].

Positions[modifier | modifier le code]

Défense du patrimoine archéologique[modifier | modifier le code]

En 2012, Lina Murr Nehmé prend l’initiative de défendre des sites archéologiques voués à la destruction à Beyrouth[4]. Après une phase initiale de lobby politique auprès du ministre de la Culture, elle organise une manifestation le 21 avril 2012 pour sauver la parcelle 1474, contenant des vestiges archéologiques destinés à être détruits ou inclus dans un projet immobilier. Elle déclare à la presse que la préservation du patrimoine doit primer sur les intérêts des sociétés privées[5],[6].

Défense des otages libanais[modifier | modifier le code]

Elle prend aussi position au sujet des personnes disparues durant la guerre du Liban, otages ou détenus, rappelant que beaucoup de familles ignorent toujours le sort de leurs proches[7]. Elle demande que tout otage toujours en vie soit libéré, et que les informations concernant les morts soient communiquées. Elle se prononce publiquement en faveur d’une enquête globale sur une fosse commune prétendument découverte à Chebaniyeh, Liban[8], à la suite du scandale des fosses communes déclenché par un article du journaliste Manal Chaaya révélant l’emplacement d’un charnier présumé à Halat au Liban, dont l’excavation a été entreprise par les Forces de Sécurité Intérieure[7],[9].

Droit à la vie privée[modifier | modifier le code]

En 2011, elle prend une position pour défendre le droit à la vie privée, notant l’importance des données collectées par le gouvernement libanais au sujet des citoyens, et divulguées dans certains cas à des parties extérieures[10].

Thèmes de recherches[modifier | modifier le code]

La Renaissance[modifier | modifier le code]

Lina Murr Nehmé mène des recherches sur la Renaissance, étudiant en particulier le financement de l’art et des artistes mis au service des ambitions politiques[11].

Schisme orthodoxe[modifier | modifier le code]

Dans 1453: Mahomet II impose le schisme orthodoxe (F.-X. de Guibert, 2003), Lina Murr Nehmé étudie le Concile de Florence, où les deux Églises catholique et orthodoxe annoncent leur union (qui s’effondrera lors de la chute de Constantinople aux mains des Turcs). Elle conclut que le Concile de Florence est toujours valable d’un point de vue chrétien orthodoxe, et que les orthodoxes y ont réalisé tous leurs objectifs théologiques :

« Lors du concile de Florence, les orthodoxes ont refusé d’ajouter le filioque au Symbole, de modifier la liturgie de Saint Basile, d’utiliser du pain sans levain dans la liturgie, d’autoriser le pape à nommer le patriarche de Constantinople, et même de permettre une élection du Patriarche à l’extérieur de Constantinople. De surcroit, ils n’ont fait aucune concession dogmatique : ils se sont unis aux Latins après que ces derniers aient admis que l’Esprit Saint n’a qu’une seule origine, le Père. Cependant, ils ont renoncé à leur orgueil à Florence, en acceptant la primauté du Pape. Ils ne cédaient en ce faisant à aucune pression ; bien au contraire, les pressions poussaient alors dans l’autre sens, car le pape était dans une situation de faiblesse extrême. Les armées italiennes lui faisaient la guerre sur le terrain, alors qu’une République était proclamée à Rome. Il était réfugié à Florence, et les riches marchands italiens le méprisaient. En même temps, le Roi de France lui faisait une guerre théologique à travers le Concile de Bâle. Le but de cette guerre était de détruire une fois pour toutes le pouvoir du pape[12]. »

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Tariq Ramadan, Tareq Oubrou, Dalil Boubakeur : ce qu'ils cachent (2017)[modifier | modifier le code]

Cet ouvrage analyse les discours et enseignements de trois porte-parole de l'islam de France. (ISBN 2706714565)

Quand les Anglais livraient le Levant à l'État islamique (2016)[modifier | modifier le code]

Essai historique décrivant la généalogie de l'islamisme moderne élaboré par les Arabes avec le soutien de la diplomatie britannique. (ISBN 2706714115)

Fatwas et Caricatures (2015)[modifier | modifier le code]

Fatwas et Caricatures (Salvator, 2015, (ISBN 978-2-7067-1330-9)) étudie les questions suivantes :

« Quels sont les fatwas, les sermons, les livres, les financiers qui ont causé la naissance et la montée d’Al-Qaida et Daech? Comment les terroristes justifient-ils les tueries de Montauban, de Charlie Hebdo et du supermarché cacher?

Quel est le véritable enseignement dispensé par les islamistes en France, en Belgique, en Angleterre, aux États-Unis, en Allemagne — y compris par des islamistes polis comme Tariq Ramadan? Quel est le véritable but des Frères Musulmans en Europe[13] ? »

Fatwas et Caricatures répond à toutes ces questions sur base d'une collection de citations et de documents parfois inédits.

Le livre se présente en deux parties :

  1. Fatwas contre l’insulteur de Mahomet, montée des intégrismes islamiques, enseignement des islamistes, financement de cet enseignement.
  2. Montée du terrorisme islamiste d’Al-Qaïda jusqu’aux djihadistes occidentaux, et les conséquences: guerre contre les caricaturistes, contre le pape, attentats de Charlie Hebdo, massacres dans le tiers-monde, etc[14].

Baalbek la Phénicienne (1997)[modifier | modifier le code]

Baalbek la Phénicienne

Baalbek, monument phénicien (1997, republié en 2005[15]) explore et discute les origines du monument de Baalbek et conclut que seuls les Phéniciens (et non les Romains) auraient pu le construire.

Un guide, Baalbek la Phénicienne, a également été publié : d’abord en français, puis en anglais (Phoenicain Baalbek) et en arabe (Baalbak al-Finiqiyyat).   (ISBN 2-7554-0003-X)[16].

Barbara de Baalbek[modifier | modifier le code]

Barbara de Baalbek

Barbara de Baalbek est un roman historique dont les péripéties se déroulent à Baalbek au Liban. Il raconte la vie de Barbara, martyre chrétienne (935), condamnée à mort pour avoir refusé de renier sa religion et repoussé l’homme que son père lui avait choisi pour mari (Aleph et Taw, 2000) (ISBN 978-2-9515213-3-9)

1453, Mahomet II impose le schisme orthodoxe (2003)[modifier | modifier le code]

1453, Mahomet II impose le schisme orthodoxe

1453, Mahomet II impose le schisme orthodoxe (F.-X. de Guibert, 2003 ; version anglaise: 1453: Muhammad II imposes the Orthodox Schism (ISBN 2-9515213-5-9)). Le livre soutient que le schisme orthodoxe divisant les Églises orientale et occidentale est illégal. Il démontre aussi que les récits relatifs à la quatrième croisade ne sont pas fidèles à la réalité. (ISBN 2-86839-816-2)

La Douloureuse Passion de Jésus-Christ[modifier | modifier le code]

La Douloureuse Passion de Jésus-Christ

La Douloureuse Passion de Jésus-Christ, de Clemens Brentano, transcrit les visions de la mystique allemande Anne-Catherine Emmerick, qui a vu de nombreuses scènes de la vie de Jésus-Christ. Il contient les notes historiques de Lina Murr Nehmé. Le livre est écrit du point de vue des Juifs de l’époque.  (ISBN 2-9515213-7-5)[17].

Le Liban assassiné, lettre ouverte à monsieur Sarkozy[modifier | modifier le code]

Le Liban assassiné, lettre ouverte à monsieur Sarkozy

Le Liban assassiné, lettre ouverte à monsieur Sarkozy (Aleph et Taw, 2008) se penche sur les problèmes économiques, politiques, religieux et sociaux du Liban. (ISBN 978-2-9515213-8-4)

Les Otages libanais dans les prisons syriennes, jusqu'à quand ?[modifier | modifier le code]

Les Otages libanais dans les prisons syriennes (Aleph et Taw, 2008) est un livre sur les Libanais détenus dans les prisons syriennes. Il exhibe, parmi une panoplie de documents, une lettre du journaliste syrien primé Nizar Nayyouf, évoquant la disparition de près de 38 000 Libanais transférés dans des prisons telles que celle de Palmyre en Syrie, et dans laquelle Nayyouf appelle l’ONU à enquêter sur l’affaire. (ISBN 978-2-9515213-9-1)

Du Règne de la Pègre au réveil du Lion, lettre ouverte à monsieur Sarkozy[modifier | modifier le code]

Du Règne de la pègre au réveil du lion, lettre ouverte à M. Sarkozy est un livre qui relate des événements liés à la guerre au Liban.

Si Beyrouth parlait... (2011)[modifier | modifier le code]

Si Beyrouth parlait

Récit historique décrivant Beyrouth à travers les âges. L’auteur y adresse un message d'espoir à la jeunesse libanaise, affirmant que la gloire du Liban persiste en dépit de la guerre et de ses effets sur le peuple libanais.

La Renaissance en question[modifier | modifier le code]

Essai historique en deux tomes revisitant l'histoire artistique, théologique et politique de l'Europe, de la Renaissance à nos jours.

  • Tome I : Des origines à Léonard de Vinci
  • Tome II : De Michel-Ange à nos jours : le retour des idoles.

Prophéties de la Bible pour le Liban moderne[modifier | modifier le code]

Prophéties de la Bible pour le Liban moderne (Aleph et Taw, 2000, français et arabe) est un essai historique fondée sur l'étude de l'Ancien Testament.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Works of Lina Murr Nehme
  2. Profil sur [fatwas-caricatures.fr]
  3. Cité par Jamal Pacha dans son livre sur les procès du tribunal exceptionnel tenu à Aley pour juger les résistants libanais et syriens).
  4. « The woes of Downtown Beirut », Elnashra News Agency, available here in arabic
  5. « Tomorrow Beirut will Speak in Defence of its remaining ruins », Elnashra News Agency, available here in arabic
  6. « March in Support of Antiquities », Elnashra News Agency, available here in arabic
  7. a et b "Les otages libanais dans les prisons syriennes, jusqu'à quand ?"
  8. "Liban: Un charnier decouvert ?"
  9. "Des fouilles bâclées à la recherche d’un éventuel charnier à Halate", by humanitarian organization CLDH
  10. "Qu’appelle-t-on vie privée en Europe et en Amérique ?"
  11. La Renaissance en question 1 & 2, Lina Murr Nehme
  12. 1453: Muhammad II imposes the Orthodox Schism, Lina Murr Nehme
  13. Quatrième de couverture, Fatwas et Caricatures
  14. Site du livre : [fatwas-caricatures.fr]
  15. Baalbek la phénicienne: visite des temples d'époque romaine
  16. Archeologia magazine, p.36, (Qui a financé la construction de ces géants absolus de l'architecture antique ?
  17. Anna Katharina Emmerick, as Seen by an Orthodox.

Liens externes[modifier | modifier le code]