Limonadier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le terme limonadier admets deux acceptions différentes.

Métier[modifier | modifier le code]

Le limonadier ou « faiseur de limonade » est à l'origine un fabricant de cette boisson rafraichissante composée d'eau sucrée et citronnée : la limonade[1].

Par extension, le limonadier est également vendeur de limonade puis d'autres types de boissons, notamment alcoolisées comme les vinaigriers[2] (avant d’être limonadiers, ils avaient le droit de distiller des alcools). Parmi les limonadiers célèbres on peut citer Charlotte Reynier Bourette, tenancière du café L'Allemand mais aussi poétesse, peu avant la Révolution française, Madame Girard, limonadière à Lyon place Bellecour en 1829, et Madame Romain, dite la Belle Limonadière, limonadière à Paris à la même époque. Certains opéraient dans des cafés[pas clair] et le terme cafetier serait issu de cette occupation. Leur corporation se rattacha finalement à celle des vinaigriers[3].

Objet[modifier | modifier le code]

Un limonadier avec décapsuleur à anneau.
Décapsulage avec un limonadier.

Un limonadier est un type de tire-bouchon intégrant un décapsuleur, les bouteilles de limonade étant bouchées par une capsule en métal. Cet ustensile est très utilisé par les serveurs, réunissant toutes les fonctions pratiques.

Il en existe de multiples modèles de par le monde[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Petit Robert, 1993, p.  1286.
  2. Daniel Boucard, Dictionnaire illustré et anthologie des métiers : du Moyen Age à 1914, Paris, J.-C. Godefroy, , p. 373-374.
  3. Larousse gastronomique, 1984, p.  576.
  4. « Sommelier, limonadier - Florilèges de tire-bouchons », Florilèges de tire-bouchons,‎ - (lire en ligne, consulté le ).