Limbo (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Limbo.
image illustrant le jeu vidéo
Cet article est une ébauche concernant le jeu vidéo.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) (voir l’aide à la rédaction).

''Limbo''
Image illustrative de l'article Limbo (jeu vidéo)

Éditeur Microsoft Game Studios (XBLA)
Playdead (PSN, Windows, OS X, iOS, Android)
Développeur Playdead

Date de sortie
  • Xbox 360
  • Sortie internationale 21 juillet 2010

Genre Plates-formes, Réflexion
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Wii U, Xbox 360, Xbox One, PlayStation 3, PlayStation 4, PlayStation Vita, PC, OS X, iOS, Linux
Média Distribution numérique
Langue Anglais
Contrôle Manette, clavier, écran tactile (sur iPod Touch, iPhone et iPad)

Évaluation ESRB : T ?
PEGI : 18 ?
USK : 16 ?

Limbo (en anglais : « limbes » ou « oubli ») est un jeu vidéo de plates-formes et de réflexion. C'est le premier titre développé par le studio danois Playdead. Il est sorti le sur Xbox Live Arcade, le sur PlayStation 3 à travers la plateforme de téléchargement PlayStation Store[1], le sur PC via Steam et le sur OS X via l'App Store[2]. Le jeu a également été porté sur Linux[3] en .

Le jeu est en 2D à défilement horizontal et tient compte de la physique qui gouverne les objets environnants ainsi que le personnage principal. Le joueur guide un jeune garçon muet et sans nom dans des environnements dangereux et doit éviter les nombreux pièges dans l'ombre.

Limbo utilise des graphismes uniquement en noir et blanc, il a recours à un effet de grain et des sons minimalistes et ambiants, qui créent une atmosphère esthétique et angoissante, souvent associée au genre de l'horreur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le scénario de Limbo place le joueur dans la peau d'un garçon anonyme, évoluant dans un monde sombre et hostile. Les personnages qu'il croise tout au long du jeu essayent soit de le tuer, soit de le fuir, à moins qu'ils ne soient tout simplement morts. L'aventure mène le joueur à travers ville, usine et forêt, dans un univers monochromatique et glauque, du début jusqu'à la fin, le but restant inconnu jusqu'à un certain point du jeu.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Limbo est considéré comme un jeu old-school. Le joueur doit progresser en multipliant les essais, et doit souvent éviter des pièges particulièrement bien cachés. Ces pièges demandent beaucoup de réflexes. Dans certains niveaux, le joueur doit faire sauter son personnage, qui arrive de justesse à ne pas tomber. Certains niveaux sont chronométrés, ce qui augmente la difficulté du jeu. Parfois, le joueur aura à résoudre des énigmes, souvent basées sur la physique, qui peuvent parfois s'avérer très difficiles.

Le joueur contrôle le garçon pendant tout le jeu. Le gameplay de Limbo est plutôt simple : le joueur déplace le personnage avec le stick de la manette (ou les touches fléchées du clavier), un bouton sert à sauter, un deuxième à interagir avec les objets du niveau[4].

Développement[modifier | modifier le code]

Selon Dino Patti, cofondateur du studio Playdead, Limbo a été conçu à partir d'une idée originale de Arnt Jensen, qui a travaillé sur le jeu depuis 2004 jusqu'à sa réalisation[5]. Selon Jeppe Carlsen, lead designer, un premier trailer avait dévoilé le concept du jeu en 2006[6].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Limbo a remporté le prix « Excellence in Visual Art » (« Excellence en art visuel » en français) et « Technical Excellence » (« Excellence technique » en français) à la 13e édition de l'Independent Games Festival[7]. Il a également remporté les prix « meilleur design visuel », « meilleur jeu indépendant » et « Jeu de l'année » au Milthon 2010[8].

Impact culturel[modifier | modifier le code]

Le chanteur Stromae a été touché et a repris de l’esthétique du jeu, notamment pour la scénographie de Racine carrée Live et pour le clip Quand c'est ?[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Limbo s'offre une date », sur http://www.play3-live.com/ (consulté le 8 juillet 2011)
  2. « Limbo », sur http://www.macplus.net/ (consulté le 23 décembre 2011)
  3. (en) « Limbo available for Linux (natively atlast) », sur http://playdead.com/ (consulté le 9 août 2016)
  4. « Test de Limbo », sur jeuxvideo.com,‎ (consulté le 30 juillet 2010)
  5. (en) « Road To The IGF: Limbo's Dino Patti », sur http://www.gamasutra.com (consulté le 25 décembre 2010)
  6. (en) « IGF Factor 2010: Limbo », sur http://www.grockpapershotgun.com (consulté le 25 décembre 2010)
  7. (en) « Finalistes du « Independent Game Festival » de 2010 », sur http://www.igf.com/ (consulté le 30 juillet 2010)
  8. « Les résultats des Milthon 2010 », sur jeuxvideo.com (consulté le 13 septembre 2010)
  9. « Le retour aux sources de Stromae aux Trans Musicales », sur Le Parisien,‎ (consulté le 7 septembre 2016).