Fort de Limaie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Limaie)
Aller à : navigation, rechercher
Château-fort de Limaie
Image illustrative de l'article Fort de Limaie
Gravure d'Eustache-Hyacinthe Langlois,
un enfant du pays.
Période ou style Moyen Âge
Type Château-fort
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Roi de France
Destination actuelle ruine non valorisée
Protection IGPC
Coordonnées 49° 18′ 31″ nord, 1° 09′ 29″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Normandie
Région Normandie
Département Eure
Commune Igoville

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château-fort de Limaie

Le fort de Limaie [2] était un château bâti sous le commandement du roi de France Philippe II, dit Philippe Auguste.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château-fort de Limaie, qui constitue militairement un châtelet, est situé dans le département français de l'Eure sur la commune d'Igoville. Par son rôle, il est situé sur la rive opposée à la ville de Pont-de-l'Arche dont il est censé défendre l'accès au-delà de la Seine et de l'Eure par le pont médiéval.

Histoire[modifier | modifier le code]

Situé sur la paroisse d'Igoville (Eure), il défendait l'accès rive droite du pont de Pont-de-l'Arche. Ce fort remplaça, au XIIIe siècle, les restes de premières fortifications qui ont été érigées du temps de Charles le Chauve afin de contrecarrer les incursions récurrentes des Normands depuis l'embouchure de la Seine jusqu'à Paris.

Limaie fut, le plus souvent, du nombre des Ligueurs et autres nobles en lutte contre le pouvoir royal, mais aussi contre la ville de Pont-de-l'Arche, toujours fidèle au monarque.

Le château fut désaffecté dans les années 1780 et servit de carrière de pierres aux habitants des alentours.

Les fondations de Limaie ont servi d'assise partielle à la culée de la rive droite du pont de Pont-de-l'Arche.

Léon Coutil s'est intéressé au lieu [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. Notice no IA00017966, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  3. Article intitulé "Le vieux château de Limaie et le vieux pont de Pont-de-l'Arche (Eure)" publié dans le Bulletin de la Société d'études diverses de Louviers, tome XVI, 1921-1922.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

par Aubin-Louis Millin de Grandmaison à partir de la page 400/509 - chapitre XLIII :

  • Aubin-Louis Millin de Grandmaison, Antiquités nationales ou Recueil de monumens pour servir à l'histoire générale et particulière de l'empire françois, tels que tombeaux, inscriptions, statues... : tirés des abbayes, monastères, châteaux et autres lieux devenus domaines nationaux, vol. Tome quatrième, M. F. Drouhin, 1790-1798, 507 p. (lire en ligne)
  • Christophe Tassin, Les plans et profils de toutes les principales villes et lieux considérables de France, Paris, 1634.

Liens externes[modifier | modifier le code]