Lille Métropole Basket Clubs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
LMBC
Généralités
Nom complet Lille Métropole Basket Club
Surnoms LMB, LMBC, REDGIANTS
Noms précédents La Mélantoise Basket
Fondation 1994
Statut professionnel SASP depuis 2010
Couleurs Rouge et Blanc
Salle

Palais Saint-Sauveur de lille (pro)

Salle Jean Zay (formation)
Siège 78 avenue du Président Kennedy BP 70733
59034 Lille Cedex
Championnat actuel Pro B
Président Drapeau : France Bienvenue Djomatin
Entraîneur Drapeau : France Jean-Marc Dupraz
Site web lmbc.fr
Palmarès principal
National[1] Champion de France NM1 en 2009
Champion de France NM2 en 2006
Champion de France NM3 en 2001

Maillots

 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur

Actualités

Le Lille Métropole Basket est un club français de basket-ball dont la section masculine évolue en Pro B depuis 2009 (2e échelon du championnat français). Pour la partie professionnelle, le club est basé à Lille et joue ses matchs à domicile au Palais des Sports Saint Sauveur de Lille. Le secteur associatif est lui basé à Fâches-Thumesnil et joue ses matchs (équipe réserve NM3 et équipes de jeunes) à la salle Jean Zay.

Historique[modifier | modifier le code]

Création en 1994 sous le nom de La Melantoise Basket (LMB) club de Faches-Thumesnil, après la faillite de l'AS Ronchin-Thumesnil. Le club redémarre en excellence régional. Il fusionne au début des années 2000 avec le Lille Université Club. Puis il gravit les échelons en étant successivement champion de Nationale 3, Nationale 2 puis de Nationale 1 et accède donc pour la saison 2009-2010 en Pro B, l'antichambre de l'élite. Pour sa première saison en pro B, le LMB termine 3e de la saison régulière et se qualifie pour les play-offs, où il est éliminé en quart-de-finale par Nanterre après avoir gagné la première rencontre. Cette année-là le club est à un point de la montée en pro A. Les années suivantes, le LMB stabilisera sa présence dans la division, sans toutefois parvenir à disputer à nouveau les Play-off.

2006-2007[modifier | modifier le code]

Pour sa première saison à ce niveau, le LMB a réalisé une saison satisfaisante. Sa première partie de saison lui permit même de figurer parmi les premières places du championnat avant de s'effondrer sur la deuxième partie du championnat pour finir 9e, l'équipe perdant la huitième place à la faveur d'un point de pénalité concédé.

Si l'équipe du LMB se caractérisait essentiellement par son collectif, dans la mesure où les dix principaux joueurs de l'effectif disputèrent chacun entre 19 et 28 minutes en moyenne par match, certaines individualités se sont détachées.

Cedric Bertorelle auteur de 13,2 points en moyenne (26e marqueur), 4,3 rebonds (44e rebondeur), et surtout 4,1 passes (3e passeur) et 1,5 interception (20e) en 25 minutes par match, s'imposait par son extrême polyvalence compensant un certain déchet dans le jeu.

Mickaël Bole fut le seul joueur du club à se placer dans le top 20 des marqueurs (13,9 points par match), pris 4,5 rebonds en moyenne par match (40e rebondeur), auxquels il faut ajouter 2 passes et 1,5 interceptions.

À l'issue de la saison, le club décide de prendre un nouveau tournant. D'un club sans vedette, mais au collectif complet, le LMB fait le choix de se construire un cinq majeur solide au détriment d'un effectif complet, mais sans vedettes. En plus de Bertorelle et Bole, le LMB se sépare d'Audet Sow (11,8 points, 4m3 rebonds), El Khdar (9,8 points), Tschamber (6,5 points, 2,5 rebonds, 2,7 passes), Kalvelis (5,6 points, 4,2 rebonds) et d'Émilien Barbry (5,6 points, 3,9 passes et 2,2 rebonds).

2009-2010[modifier | modifier le code]

Première saison en Pro B et qualification pour les Play-offs avec une 3e place de la saison régulière sous la direction de Philippe Namyst : en Quarts de finale, victoire du premier match contre Nanterre à domicile (88-83) et défaites au match retour à Nanterre (95-57) puis défaite lors de la belle à domicile (66-83).

2010-2011[modifier | modifier le code]

Le LMB termine 15e de Pro B.

2011-2012[modifier | modifier le code]

Les débuts du LMB de cette saison sont difficiles. Avec une seule victoire sur cinq journée à Rouen, Lille se réveille ensuite en battant deux invaincus: le CSP Limoges (87-78) et Boulazac Basket Dordogne (62-44). Cependant inconstants, Lille ne confirme pas sa bonne dynamique et s'incline à quatre reprises jusqu'à arriver à la 15e place après la défaite à domicile contre Aix-Maurienne. Piqués au vif, le LMB enchaîne 8 victoires et se positionne à la 6e place du Championnat fin janvier. L'équipe menée par Fabien Romeyer alterne le bon: 3 victoires contre le SOM Boulogne, l'ESSM Le Portel et le SPO Rouen et le mauvais: 4 défaites contre l'UJAP Quimper, le JSA Bordeaux, Bourg-en-Bresse et Fos-sur-Mer (66-75) pour finalement terminer à la 11e position de Pro B, à 1 point de la 8e place, qualificative pour les Play-offs.

2012-2013[modifier | modifier le code]

Abdou N'Diaye devient entraineur de l'équipe[2]. L'équipe se renforce sur les postes clés en signant le meneur Loïc Akono et l'ailier Jason Siggers. L'équipe reste la même que l'an passé à 80 %. Les débuts tonitruants du LMB : 5 victoires en 7 matchs dont un contre Pau (89-75) à domicile, s'essoufflent à partir de la 8e journée avec la défaite à Lille contre Bourg-en-Bresse (73-64).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le club[modifier | modifier le code]

La salle[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Palais des sports Saint-Sauveur.

Cette salle a été inaugurée le 6 mars 1977. Depuis 2005, l'équipe y joue ses matchs à domicile[3]. Labellisé dans le cadre des Jeux Olympiques de Londres en tant de base arrière d'entrainement, Le "PSS" a aussi accueilli Tony Parker et Ian Mahinmi lors d'un match de gala en juillet 2013. Enfin, les équipes internationales qualifiées pour les 1/8 de finale de l'Eurobasket 2015 sont également venues s'entraîner dans cette salle qui a donc vu certains grands talents mondiaux fouler son parquet (Parker, Batum, Diaw, Teodosic, Antetokoumpo, Gasol...)

Affluences[modifier | modifier le code]

  • Saison 2009-2010 : 1000 personnes/match
  • Saison 2010-2011 : 1300 personnes/match
  • Saison 2011-2012 : 1430 personnes/match
  • Saison 2012-2013 : 1480 personnes/match
  • Saison 2013-2014 : 1485 personnes/match
  • Saison 2014-2015 : 1550 personnes/match

Historique du blason[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Couleurs[modifier | modifier le code]

Le LMB joue en blanc à domicile et en rouge à l'extérieur.

Personnalités historiques du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Effectifs successifs[modifier | modifier le code]

Effectif et staff actuel[modifier | modifier le code]

Lille Métropole Basket Club
Joueurs Staff Technique Légende
No  P. Nat. Nom Taille Âge
1 Meneur Drapeau : France Louis Rucklin 1,84 20
5 Ailier fort Drapeau : France Jean-Victor Traoré Captain sports.svg 2,03 34
6 Arrière Drapeau : Suisse Jonathan Kazadi 1,95 28
8 Arrière / Ailier Drapeau : France Mael Lebrun 1,93 28
11 Ailier fort Drapeau : France Curtis Larousse 2,00 20
14 Meneur Drapeau : États-Unis Michael Holton 1,90 29
15 Pivot Drapeau : France Nicolas Taccoen 2,05 33
20 Arrière / Ailier Drapeau : France Luc Loubaki 1,91 22
21 Ailier fort Drapeau : France Patrick Gomis 2,05 20
22 Ailier Drapeau : Jamaïque Jevohn Shepherd 2,05 33
23 Pivot Drapeau : Sénégal Mouhamed Barro Injury icon 2.svg 2,04 24
33 Ailier fort Drapeau : France Thomas Hieu-Courtois 2,00 24

Entraîneur

Assistants

Préparateur physique

Intendant

Kinésithérapeute

Médecin

Légende 
  •  : Numéro de maillot
  • P. : Poste
  • Nat. : Nationalité
  • Captain sports.svg : Capitaine
  • Injury icon 2.svg : Joueur blessé actuellement
  • (E) : Espoir (centre de formation)

Mis à jour le 14 novembre 2019

Centre de formation[modifier | modifier le code]

Depuis l'été 2012, le LMB possède son propre centre de formation. Cette structure dirigée par David Alapini permet aux jeunes entre 15 et 20 ans de concilier pratique sportive de haut niveau et études.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Abdou N'Diaye : « L'ambiance de travail doit être un facteur de performance ! » », sur lavoixdessports.com,
  3. « Palais des sports Saint-Sauveur », sur lmbc.fr

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]