Lille-Centre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Lille
Cet article est une ébauche concernant Lille.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lille-Centre
Parc Jean-Baptiste Lebas.
Parc Jean-Baptiste Lebas.
Administration
Région Hauts-de-France
Département Nord
Ville Lille
Arrondissement Lille
Géographie
Coordonnées 50° 38′ 00″ nord, 3° 03′ 54″ est
Transport
Gare Lille Flandres
Lille Europe
Métro Lille Metro Logo.svg (1) République - Beaux Arts
Lille Metro Logo.svg (1) Rihour
Lille Metro Logo.svg (1) (2) Lille Flandres
Lille Metro Logo.svg (2) Lille Europe
Lille Metro Logo.svg (2) Mairie de Lille
Lille Metro Logo.svg (2) Lille Grand Palais
Tramway (T) (R) Lille Flandres
(T) (R) Lille Europe
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lille-Centre

Géolocalisation sur la carte : Lille

Voir la carte administrative de Lille
City locator 14.svg
Lille-Centre

Géolocalisation sur la carte : Lille

Voir la carte topographique de Lille
City locator 14.svg
Lille-Centre

Lille-Centre est le quartier central de la ville de Lille constituant ainsi son centre-ville et comptant environ 23 000 habitants[réf. nécessaire].

Généralités[modifier | modifier le code]

Le quartier comprend le centre historique, administratif et économique de la métropole.

Topographiquement, Lille-Centre  comprend  l’une des 2 parties du centre historique  de la ville avant son agrandissement de 1858, avec le quartier duVieux Lille celui-ci étant composé du noyau originel et de l’extension urbaine au nord-est lors de l'agrandissement de 1670 décidé par Vauban après le rattachement à la France de Louis XIV.

À l'intérieur des anciennes fortifications, Lille-Centre correspond aux quartiers Saint-Sauveur, Saint-Maurice, Saint-Etienne et de l'Hôpital Militaire.

Lille-Centre s’étend un peu au-delà de l’ancienne ville de 1858.

  • encore au-delà au sud, Lille-Centre englobe le  quartier de l’ancienne Université d’État autour autour de la place Philippe-Lebon jusqu’au boulevard Victor-Hugo et l’espace de l’ancienne gare Saint-Sauveur.
  • à l’est, du boulevard Carnot à la porte de Valenciennes,  l’espace des anciennes fortifications déclassées en 1919 où ont été édifiées la gare de Lille-Europe, le centre commercial et administratif EuraLille, le grand Palais du Zénith et des immeubles d’habitat collectif, HBM des années 1930, tours des années 1950 et quartier récent à l’est du  boulevard du Président Hoover.

La partie la plus animée, le centre commercial s’étend sur un rayon d’environ 500 à 600 mètres autour du cœur de la métropole la place du Général de Gaulle,  

  • au nord-ouest,  les rues du quartier touristique du Vieux-Lille les plus proches.

Ce quartier regroupe donc un grand nombre de bâtiments historiques, administratifs, banques, magasins, centres commerciaux, rues piétonnes comme la rue de Béthune et de nombreuses places : place du Général de Gaulle, plus communément appelée Grand’place, place du Théâtre, place Rihour et la place de la République. La plupart des grandes enseignes de distribution sont également présentes à Lille, dans le quartier du centre : le Printemps (grands magasins), la Fnac, Darty, le Furet du Nord, etc.

Au-delà,  Lille-Centre englobe des quartiers  moins commerçants, assez calmes qui n’ont pas le même caractère de centralité, l’ancien quartier populaire insalubre de Lille-Saint-Sauveur rénové dans les années 1960 qui a perdu son identité, l’ancien quartier universitaire, le quartier relativement tranquille dans le quadrilatère entre le boulevard de la Liberté, le boulevard Vauban, la rue Solférino et la rue Jean-Sans-Peur, également l’espace au sud de l’Hôtel-de-Ville jusqu’à la rue de Cambrai à la limite de Moulins-Lille.

C'est un quartier aisé dans lequel existent encore de nombreuses demeures bourgeoises. Le prix du est l'un des plus élevés de la ville.

Lille-Centre est très bien desservi par les transports en commun comme les lignes 1 et 2 du métro ou les lignes de bus telles que les lignes Citadine, les Liane 1 et 90, MWAZ et la ligne 12.

Édifices notables[modifier | modifier le code]

Le Gymnase (place Sébastopol).

Contrairement au Vieux-Lille largement préservé ce qui a permis la mise en valeur dans les années 1980 de son architecture pour le développement touristique, les quartiers historiques de Lille-Centre ont subi beaucoup de destructions depuis le XIXème siècle.

Les deux percées de type haussmannien des années 1860 dans le tissu urbain, rue Nationale et rue Faidherbe, celle plus tardive du boulevard Carnot, la destruction par les bombardements de 1914 d'une grande partie du quartier de la gare reconstruit au cours des années 1920 dans style néoflamand, l'incendie de l'ancien Hôtel de ville, palais Rihour, en 1916, enfin la rénovation brutale du quartier Saint-Sauveur autour de 1960 qui n'a préservé que des éléments isolés, ont fait disparaître une part importante du patrimoine architectural antérieur au XIXème siècle.

Il reste cependant des édifices préservés et plusieurs ensembles de grand intérêt, notamment les rangées de belles maisons flamandes du XVIIè siècle place du théâtre (rang de Beauregard), rue de Paris, place du Général de Gaulle.

Édifices d’origine civile[modifier | modifier le code]

Les Brigittines (accès rue Gustave-Delory).

Édifices d’origine religieuse[modifier | modifier le code]

Christ Church (rues Lydéric et Watteau).

Édifices d’origine militaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lille Magazine, no 67 (été 2010), page 16.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrice Rossez, Lille-Centre, Vieux-Lille, t. 2 : Mémoire en image, Alan Sutton, , 127 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]