Lijun Wang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lijun Wang
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Lijun Wang (王力军, 1966 à Pékin) est un physicien chinois. Il est notamment connu pour avoir mis au point et supervisé la réalisation d'une expérience prouvant que la vitesse de groupe pouvait dépasser la vitesse de la lumière[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lijun Wang a reçu son degré de Ph.D. (doctorat) de l'université de Rochester en 1992. Il était un associé de recherches à Duke University de 1992 à 1994. De 1994 à 1996, il était scientifique doyen à l'institut de recherche de General Atomics Corp. De 1996 à 2004, il était scientifique de recherches et plus tard un membre honorifique du personnel technique à l'institut de recherche de NEC à Princeton, NJ. En 2010, il est un directeur d'un groupe de recherche de l'EPFL, et un professeur de chaire en physique expérimentale à l'université d'Erlangen-Nuremberg, à Erlangen, Allemagne.

Au laboratoire de NEC de l'université de Princeton le , l'équipe de Lijun Wang parvient à envoyer un paquet d'onde à travers une ampoule de césium gazeux de 1 cm de façon à obtenir une vitesse de groupe [2]. Il en résulte une reconstruction du paquet en sortie 62 nanosecondes plus tôt que prévu théoriquement. Cet effet, qui est analogue dans ses effets à la propagation en apparence supraluminique de particules matérielles par effet tunnel[3], est une conséquence de l'extension spatiale infinie d'une onde lumineuse et de l'effet de vitesse de groupe négative mais n'est pas contradictoire avec les postulats de la théorie de la relativité[4] qui affirme qu'à priori aucun signal ne peut se propager à une vitesse supérieure à celle de la lumière. En effet, Lijun Wang interprète son résultat dans le cadre de la théorie électromagnétique d'Einstein. Ce qui ne signifie pas qu'il n'aura pas d'applications. D'ailleurs, Wang affirme « [...] en fait, l'expérience a été conçue, à la base, sur des calculs en utilisant des théories existantes de physique. Cependant notre expérience démontre que l'idée fausse (généralement soutenue) selon laquelle "rien ne peut se déplacer plus rapidement que la vitesse de la lumière" est totalement erronée. »[5].

Le Dr Wang est un membre honorifique de l'EPFL, école polytechnique fédérale de Lausanne, Suisse. Il était un collaborateur honoraire à JILA (1997-98) et rédacteur en lettres de système optique (1999-2003). Le Dr Wang est un membre de la société optique de l'Amérique (OSA).

En 2010, Lijun Wang est professeur à l'université de Nuremberg où il a une chaire. Il fait de la recherche dans le domaine de l'optique et de la transmission photonique[6].

Son article avec ses collègues sur la vitesse d'un laser à travers un milieu spécial permettant une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière a été publié dans Nature.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « What does Lijun Wang’s experiment about supraluminal speed of light in a medium mean? », sur Physics Stack Exchange (consulté le ).
  2. (en) L.J. Wang, A. Kuzmich and A. Dogariu, Gain-assisted superluminal light propagation, Nature 406, 277-279 (2000). Leur site web, [1] contient des informations complémentaires sur l'expérience.
  3. Il n'y a en fait pas de propagation supraluminique lors de l'effet tunnel. Voir l'article correspondant
  4. Voir l'article (en) Kirk T. McDonald, Negative Group Velocity (arXiv:physics/0008013) pour une présentation détaillée des effets de vitesse de groupe négative.
  5. NEC researchers break light speed barrier
  6. [2]