Lijiang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lijiang shi
丽江市
Lijiang
Localisation de la ville de Lijiang et de sa préfecture (en jaune)
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Yunnan
Statut administratif Ville-préfecture
Code postal Ville : 674100[1]
Code aéroport LJG
Indicatif +86 (0)0888[1]
Immatriculation 云P
Démographie
1 126 646 hab. (2000)
Densité 151 hab./km2
Géographie
Coordonnées 26° 53′ 00″ nord, 100° 14′ 00″ est
Altitude 2 400 m
Superficie 748 500 ha = 7 485 km2
Localisation
Localisation de Lijiang shi
Géolocalisation sur la carte : Chine
Voir sur la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Lijiang shi
Géolocalisation sur la carte : Chine
Voir sur la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Lijiang shi
Liens
Site web www.lijiang.gov.cn/

Lijiang (chinois simplifié : 丽江市 ; chinois traditionnel : 麗江市 ; pinyin : lìjiāng shì ; litt. « ville du beau fleuve », en référence au Yangzi Jiang) est une ville de la province du Yunnan, en Chine. C'est une ville-préfecture dont la juridiction est peuplée majoritairement par la minorité Naxi, et qui est bordée au nord par le Yangzi Jiang (Yangzi).

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville a fait partie de l'royaume de Nanzhao (737 — 902/937) dont la capitale est Taihe, près de Dali.

Elle fait ensuite partie du Royaume de Dali (937 – 1095, puis, 1096 – 1253).

En 1253, lors de la dynastie Yuan sous domination mongole, est mis en place le Tusi de Lijiang, également appelé royaume Naxi ou royaume Na-khi. Cette ville en est le siège. Ce tusi (cheftaine tribale) est aboli en 1723, sous le règne des Mandchous de la dynastie Qing.

La ville de Lijiang[modifier | modifier le code]

Quartier ancien de Lijiang, enseignes en écriture dongba et sinogrammes

Le développement du tourisme, en particulier pour les Chinois eux-mêmes, est en train de modifier en profondeur cette ville située dans une des régions les plus pauvres de Chine.[réf. nécessaire]

Une ville nouvelle s'est développée en marge de la vieille ville[Quand ?].

La ville ancienne attire beaucoup de touristes où l'on peut trouver différents éléments de la culture Naxi ou de minorités avoisinantes du sud de la Chine. On peut y trouver notamment en quantité vêtements naxi, de la viande de yak séchée, des accessoires en cuir de yak, une usine de fabrication traditionnelle de papier.

Lijiang est le premier producteur mondial de spiruline, qu'il exporte sur tout le globe.

Le tremblement de terre qui a ravagé un tiers de la ville en février 1996 a laissé intacts la plupart des habitats traditionnels, en bois et pierre, plus résistants aux séismes que les bâtiments modernes.

La vieille ville de Lijiang a été inscrite en 1997 sur la liste du patrimoine mondial en tant que « ville ancienne exceptionnelle sise dans un paysage spectaculaire ».

Démographie[modifier | modifier le code]

Au recensement de l'an 2000, la juridiction de Lijiang comptait 1 126 646 habitants, pour une densité de 53,1 hab./km2.

Nom de l’ethnie Nombre Pourcentage
Han 481 142 42,70 %
Naxi 231 057 20,51 %
Yi 210 431 18,68 %
Lisu 108 347 9,62 %
Bai 48 419 4,30 %
Pumi 15 768 1,40 %
Dai 11 258 1,00 %
Miao 6373 0,56 %
Tibétains 4177 0,37 %
Hui 4173 0,37 %
Zhuang 3916 0,35 %
Li 289 0,03 %
Mongols 209 0,02 %
Tu 188 0,02 %
Mandchous 155 0,01 %
Buyei 123 0,01 %
Autres 621 0,05 %

Transport[modifier | modifier le code]

La ville préfecture est desservie par l'aéroport de Lijiang Sanyi.

La route nationale G214 passe près de son centre urbain et la route nationale G5611 y conduit. Ces deux nationales relient la ville-préfecture avec celle de Dali au Sud et la G214 continue jusqu'au xian de Markam, dans la région autonome du Tibet, au Nord.

Lijiang est également desservie par les routes provinciales S221 et s308.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Baishuitai, au nord de Lijiang

Les principales attractions touristiques des environs de Lijiang sont :

  • la montagne Yulong (玉龙, « dragon de jade ») ;
  • le premier méandre du Yangzi Jiang (长江第一弯), où se trouve la « percussion en pierre », site lié à la guerre contre le Kuomintang ;
  • la résidence du Docteur Joseph Rock, dans un village naxi, personnage célébré pour la création du premier dictionnaire naxi ;
  • la résidence du clan Mu ou famille Mu (木氏), ayant dirigé le tusi de Lijiang, et où se trouve une fresque bouddhique ;
  • les villages Naxi de Shuhe, Baisha, Wenhai et Yuhu dans la vallée de Lijiang ;
  • les Gorges du Saut du tigre, parmi les plus profondes au monde ;
  • le temple bouddhiste Yusi (玉寺).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville-préfecture de Lijiang exerce sa juridiction sur cinq subdivisions - un district, deux xian et deux xian autonomes :

  • le district de Gucheng - 古城区 Gǔchéng Qū ;
  • le xian de Yongsheng - 永胜县 Yǒngshèng Xiàn ;
  • le xian de Huaping - 华坪县 Huápíng Xiàn ;
  • le xian autonome naxi de Yulong - 玉龙纳西族自治县 Yùlóng nàxīzú Zìzhìxiàn ;
  • le xian autonome yi de Ninglang - 宁蒗彝族自治县 Nínglàng yízú Zìzhìxiàn.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Lijiang est jumelée avec la ville d’Albi située en France dans le département du Tarn. La ville a été intéressé par ce jumelage pour la gestion du patrimoine et l'expertise de la ville d'Albi [2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques du Yunnan, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel.
  2. Geneviève Clastres, « Le cadeau empoisonné du tourisme culturel », sur Le Monde diplomatique, (consulté le 3 septembre 2020)
  3. « Le partenariat entre les villes d’Albi et de lijiang est officialisé », sur jumelages-partenariats.com (consulté le 3 septembre 2020)
  4. « Albi et Lijiang sont désormais jumelées ! », sur Albi (consulté le 3 septembre 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]