Ligue Grand Est de spéléologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ligue Grand Est de spéléologie
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Regroupement des spéléologues et canyonistes affiliés à la F.F.S. dans des clubs du Grand Est ou à titre individuel dans le Grand Est, protection et défense des milieux de pratique et de leur environnement
Surnom LIGES
Zone d’influence Grand Est
Fondation
Fondation
Fondateurs Lucien Cordier, Pierre Fève, Daniel Prévot, François Roche et Alain Wéber
Origine Successeur du Comité régional de spéléologie d'Alsace et de Lorraine
Identité
Siège Maison régionale des sports, 13 rue Jean Moulin, Tomblaine (Meurthe-et-Moselle)
Structure Assemblée générale, conseil d'administration, bureau
Personnages clés Daniel Prévot (°1940 - †2016)
Président Christophe Prévot
Vice-présidents Yann Guivarch et José Prévot
Secrétaire général Dominique Bache
Trésorier Jean-Paul Keller
Secrétaire générale adjointe Alexandra Rannaud
Trésorier adjoint Christophe Petitjean
Affiliation Fédération française de spéléologie (F.F.S.)
Financement Subventions, dons, mécénat, cotisations, manifestations et stages
Membres 441 en 2017
Employés 0
Représentativité Environ 6,2 % de la Fédération française de spéléologie
Publications Spéléo L, bulletin annuel (ISSN 0758-3974), et LISPEL-Info, lettre d'information quadrimestrielle (ISSN 2104-8703)
Site web http://csr-l.ffspeleo.fr

Notes

Association agréée au titre de la protection de l'environnement pour la région Lorraine

La Ligue Grand Est de spéléologie (ou LIGES) est une association du Grand Est à but non lucratif fondée en 1978 sous le nom Ligue spéléologique lorraine œuvrant dans le domaine de la spéléologie et du canyonisme. Également appelée Comité spéléologique régional du Grand Est (ou C.S.R. L), c'est une structure déconcentrée de la Fédération française de spéléologie (F.F.S.). À ce titre elle en est le représentant légal au niveau régional.

Elle a organisé plusieurs expéditions de spéléologie ou de canyonisme à l'étranger et gère officiellement le Spéléodrome de Nancy depuis son ouverture en 1991.

Seule association à envergure régionale pour la connaissance et la protection du milieu souterrain, la LIGES a reçu le renouvellement de l'agrément régional au titre de la protection de l'environnement le [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée en 1961, l'Union spéléologique autonome de Nancy dispose de statuts qui suggèrent une organisation « fédérale ». Tout naturellement il en découle le la Fédération régionale de spéléologie (Férés) fondée à Nancy avec pour président-fondateur André Cronel (°1923 - †1995). Six mois plus tard, la Fédération française de spéléologie est fondée à Millau de la fusion de la Société spéléologique de France et du Comité national de spéléologie. Il s'ensuit alors une période de 10 ans de division entre les Alsaciens et Lorrains attachés à la Férés qui prône l'autonomie régionale et une certaine démocratisation de la spéléologie et ceux qui souhaitent rejoindre la F.F.S. qui recherche un centralisme fédéral et une certaine spéléologie élitiste.

En février 1971, Daniel Prévot, délégué régional auprès de la F.F.S. pour la région Alsace-Lorraine[2], inaugure les « Séminaires lorrains de spéléologie » qui rassemblent petit à petit les spéléologues alsaciens et lorrains autour de débats, conférences et présentations des travaux des clubs. Ces séminaires, trimestriels à leurs débuts, perdurent jusqu'aux années 2000. Ils permettent de créer lentement une identité régionale forte qui débouche sur le compromis trouvé entre la F.F.S. et la Férés[notes 1] dans la fondation, le , du Comité régional de spéléologie d'Alsace et de Lorraine (C.R.S.A.L.). Ce comité est le représentant de la F.F.S. en Alsace-Lorraine et a pour président-fondateur Daniel Prévot, assisté de Pierre Fève comme secrétaire, André Cronel comme trésorier et 6 autres administrateurs : Lucien Cordier1922 - †1980)[3], Michel Coutal, Jean-Marie Dubois, Jean Lautar, Michel Louis (°1937 - †2001) et Claude Schmitt. La zone d'influence du C.R.S.A.L. inclut les 4 départements lorrains, les 2 départements alsaciens et celui de la Haute-Marne.

À la suite de changements dans l'organisation de la F.F.S., le C.R.S.A.L. disparaît[notes 2] au profit de la Ligue spéléologique lorraine fondée le . Le président-fondateur en est à nouveau Daniel Prévot, qui était président du C.R.S.A.L. depuis sa création. Il est assisté de Lucien Cordier au poste de vice-président, Alain Wéber au secrétariat, Pierre Fève à la trésorerie, ainsi que François Roche, seul autre administrateur. L'article 1 des statuts diffère uniquement de celui du C.R.S.A.L. dans la définition de la zone géographique concernée qui se réduit aux seuls départements lorrains.

Daniel Prévot en est président jusqu'en 1996 où Yvon Fréminet prend la fonction pour un mandat de 4 ans. Aucun candidat ne se présentant lors de l'assemblée générale du , Daniel Prévot assure l'intérim en tant que doyen jusqu'à l'assemblée générale extraordinaire du où Jean-Luc Metzger est élu. Après 2 mandats il laisse la place en 2008 à Christophe Prévot, fils de Daniel Prévot.

La LISPEL a été l'une des deux régions décentralisée de la F.F.S. entre 1982 et 2014. Cela lui conférait notamment le droit de gérer les licences fédérales prises en Lorraine. La décentralisation a été supprimée par la F.F.S. en 2015 à la suite de la mise en place d'un logiciel de gestion des licences en ligne par les clubs et individuels.

À la suite de la réorganisation administrative des régions, la Ligue spéléologique lorraine devient la Ligue Grand Est de spéléologie (LIGES) lors de l'assemblée générale du 18 mars 2017[4] puis absorbe, par fusion, les comités régionaux d'Alsace et de Champagne-Ardenne lors de l'assemblée générale du 25 novembre 2017.

L'association[modifier | modifier le code]

L'article 1 des statuts[5][modifier | modifier le code]

L'association dite Ligue Grand Est de spéléologie (sigle : Liges) constituée par décision de la Fédération française de spéléologie (F.F.S.) et conformément à la loi NOTRe en tant qu'organisme déconcentré de celle-ci, déclarée en préfecture sous le numéro 5026, sur le territoire constitué des départements des Ardennes (08), de l'Aube (10), de la Marne (51), de la Haute-Marne (52), de la Meurthe et Moselle (54), de la Meuse (55), de la Moselle (57), du Bas-Rhin (67), du Haut-Rhin (68) et des Vosges (88), a pour but :

  • la promotion de l'éthique fédérale définie par l'assemblée générale de la F.F.S. ;
  • la coordination des activités de tous les groupements sportifs et spéléologues individuels affiliés à la F.F.S. dans son ressort territorial ;
  • l'union de toute personne pratiquant ou étudiant la spéléologie et notamment l'exploration et la connaissance du milieu souterrain naturel ou artificiel ou anthropique, le canyonisme et les disciplines connexes ;
  • la recherche scientifique, la promotion et l'enseignement de la spéléologie, du canyonisme et des disciplines connexes, la protection et la défense du monde souterrain, du karst et de son environnement ;
  • l'apport de son concours et de celui de ses adhérents à des missions de sécurité civile, de prévention, de formation et lors de secours en milieu souterrain, dans des cavités naturelles ou artificielles ou anthropiques, noyées ou à l'air libre ;
  • l'organisation, seule ou associée, de manifestations ayant un rapport avec la spéléologie, le canyonisme et les disciplines connexes ;
  • la défense des intérêts de ses membres.

La Ligue Grand Est de spéléologie concourt à l'éducation physique et morale de la jeunesse.

D'autre part, elle a pour objet :

  • d'exercer, dans son ressort territorial, les compétences qui lui sont déléguées par la F.F.S. ;
  • de représenter, dans son ressort territorial, la F.F.S. auprès du mouvement sportif, des pouvoirs publics, des partenaires privés ou institutionnels ainsi que, de façon générale, de toute personne physique ou morale en vue d'accomplir les missions qui lui sont confiées ;
  • de suivre, coordonner et faciliter la mise en œuvre de la politique de la F.F.S. dans les comités départementaux et pluridépartementaux de son ressort territorial ;
  • de conduire, des actions décentralisées par conventionnement avec la F.F.S. ;
  • de conduire des actions de coopération avec les organisations sportives de l'État, de la région de son siège et, avec l'accord de la F.F.S., d'organiser des manifestations internationales à caractère régional ;
  • de mener, après accord préalable de la F.F.S., toute action complémentaire à la politique fédérale ayant pour objet le développement et la promotion de la spéléologie, du canyonisme et des disciplines connexes ;
  • de veiller à la protection des milieux de pratiques en liaison avec les populations et les professions concernées, les autres fédérations et les collectivités locales ; dans cet esprit et dans celui des Agendas 21 du C.N.O.S.F. et de la F.F.S., la Ligue intègre la notion de développement durable dans ses politiques, ses règlements et les modes de gestion qui régissent son fonctionnement.

La Ligue Grand Est de spéléologie a pour objectif l'accès de tous, à la pratique des activités physiques et sportives. Elle s'interdit toute discrimination. Elle veille au respect de ces principes par ses membres ainsi qu'au respect de la charte de déontologie du sport établie par le Comité national olympique et sportif français et des chartes de la F.F.S.

Sa durée est illimitée.

L'association a son siège à la Maison régionale des sports, sise : 13, rue Jean Moulin 54510 Tomblaine.

Le siège social peut être transféré dans une autre commune de l'aire géographique de compétence de la Ligue Grand Est de spéléologie sur simple décision du Conseil d'administration.

Elle peut être membre du Comité régional olympique et sportif de la région Grand Est.

Elle respecte la charte graphique de la F.F.S. dans ses correspondances et sur tous ses supports de communication.

Son organisation[modifier | modifier le code]

Suivant l'article 8 des statuts, la LIGES est administrée par un conseil d'administration, élu chaque année olympique pour 4 ans par l'assemblée générale, composé de 21 membres dont un poste réservé à un médecin et avec une répartition des postes entre femmes et hommes respectant la représentativité de chacun des deux sexes au sein des adhérents[5].

Comme au niveau fédéral, le conseil d'administration instaure des commissions régionales répondant au schéma des commissions fédérales ou des délégations[6] mais également spécifiques à la pratique régionale : Accompagnement des formations, Archéologie minière, Audiovisuelle, Bibliothèque, Distinctions, Enseignement Canyonisme, Enseignement Plongée souterraine, Enseignement Spéléologie, Jeunes, Manifestations, Protection-Environnement-Patrimoine-Équipement (PEPEL), Publications, Refuge, Scientifique et Secours. Chacune organise des activités dans son domaine de compétences et rend annuellement un rapport d'activités présenté lors de l'annuelle assemblée générale.

Le bureau se compose d'un président, élu par l'assemblée générale sur proposition du conseil d'administration, de deux présidents adjoints, d'un secrétaire et d'un trésorier élus au sein du conseil.

Le président préside les assemblées générales, le conseil d'administration et le bureau. Il ordonnance les dépenses et représente la LIGES dans tous les actes de la vie civile et devant les tribunaux, notamment pour la défense et la protection du milieu souterrain et de son environnement, pour ester en justice et décider des voies de recours nécessaires.

Ses activités[modifier | modifier le code]

La commission Bibliothèque gère un fonds bibliographique déposé à la bibliothèque-médiathèque Gérard Thirion située à Laxou. Riche de plus de 1 000 références acquises par achat ou échange, l'intégralité du fonds est accessible à tout licencié ; une partie est mise en consultation auprès du grand public.

À la suite de la réhabilitation par l'Union spéléologique de l'agglomération nancéienne de la galerie drainante de Hardeval en Spéléodrome de Nancy, la LIGES en est devenue le gérant officiel en 1991 en signant une convention[7] avec la communauté urbaine du Grand Nancy afin de garantir la gestion de l'ensemble par les spéléologues. Ainsi, les visites du réseau ne peuvent avoir lieu que sous la responsabilité d'une association habilitée par la LIGES[8].

À travers sa commission Refuge, la LIGES est le promoteur de la Maison lorraine de la spéléologie ouverte en 1999 au cœur du karst meusien à Lisle-en-Rigault. Ce centre de ressources est à la fois un gîte pour spéléologues et un centre organisateur de sortie de découverte et d'initiation à la spéléologie.

Chaque année depuis 2005 la commission PEPEL organise une grande opération de nettoyage des carrières souterraines de Savonnières-en-Perthois lors du week-end de printemps. Cette manifestation dépasse le cadre régional puisque des spéléologues fréquentant ce domaine spéléologique issus de régions limitrophes (Bourgogne, Île-de-France, etc.), voire étrangers (Belgique et Luxembourg), y participent régulièrement.

En Lorraine, la LIGES est le principal signataire des conventions d'accès aux forêts et entrées de cavités avec les autorités[9]. Ainsi, la LIGES gère l'accès au réseau du Rupt-du-Puits (Beurey-sur-Saulx), au Spéléodrome de Nancy (Villers-lès-Nancy), aux carrières souterraines de Savonnières-en-Perthois, au gouffre du Lion (Ancerville), à la diaclase de la voie ferrée (Audun-le-Tiche), aux forêts de Trois-Fontaines et de Martincourtetc.

Le LIGES organise régulièrement des stages de formation en canyonisme ou spéléologie (stages techniques, stages de cadres, etc.) inscrits au calendrier national des stages, notamment d'initiateur fédéral de spéléologie[10].

Ses publications[modifier | modifier le code]

La commission Publications de la LIGES édite deux publications périodiques, Spéléo L et LISPEL-Info[11].

Spéléo L[modifier | modifier le code]

Ce bulletin est apparu dès la fondation du C.R.S.A.L. en mai 1973. Il a été dirigé successivement par Jean-Marie Dubois de 1973 à 1979 (no 1-11), François Roche en 1980 pour le no 12, Dominique Lécorché de 1981 à 1988 (no 13-15) puis Christophe Prévot depuis 2007 (no 16-) pour une parution annuelle. Il est déclaré au dépôt légal (ISSN 0758-3974).

Le bulletin a notamment vu la publication en huit parties de l'inventaire souterrain de la Meuse sous la direction de François Devaux dans les numéros 5 (1974) à 11 (1979) et 16 (2007). Le numéro 12 (1980) est consacré exclusivement à la karstologie alors que le suivant (no 13, 1982) est consacré à la protection des eaux souterraines et des cavernes. Le bulletin numéro 15 de 1985 « spécial 16e Congrès national - Nancy - 1985 » présente les colloques du congrès national de 1985 et la spéléologie régionale. Le numéro 21 (2012) « spécial A.G. F.F.S. 2012 » présente le milieu souterrain lorrain (qu'il soit naturel ou anthropique) et les sites de pratique réputés, la spéléologie régionale et son histoire.

LISPEL-Info[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une lettre d'information dont le format a varié au cours des années. Aujourd'hui c'est un périodique sous forme de six pages A4 à parution quadrimestrielle déclaré au dépôt légal (ISSN 2104-8703). Distribué par voie postale ou électronique aux adhérents, il est également disponible au téléchargement sur le site de la LISPEL.

Quelques travaux marquants[modifier | modifier le code]

  • Organisation de manifestations à caractère national :
  • Organisation d'expéditions à l'étranger :
  • Organisation du stage fédéral féminin international de spéléologie SpéléOFéminin[21] :
  • Organisation de manifestations locales :

Membres d'honneur[modifier | modifier le code]

  • Lucien Cordier (°1922 - †1980), membre fondateur du C.R.S.A.L. en 1973, vice-président fondateur de la Société lorraine de secours en cavité (SoLoSeC) en 1974, vice-président fondateur de la LISPEL de 1978 à son décès, nommé lors de l'assemblée générale de 1981
  • André Cronel (°1923 - †1995), président-fondateur de la Férés de 1963 à 1973 puis trésorier du C.R.S.A.L. de 1973 à 1978, nommé lors de l'assemblée générale du [23],[24]
  • Patrice Gamez (°1949 - †1999), principal moteur de la commission Scientifique régionale de 1971 à 2000, organisateur du colloque de karstologie lors du 16e congrès national de spéléologie, nommé lors de l'assemblée générale extraordinaire du [25],[26]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) (1974) - « Naissance du C.R.S.A.L. », Spéléo L no 3 (ISSN 0758-3974), C.R.S.A.L., Nancy, p. 13-25
  • (fr) (1979) - « Déclaration en préfecture de la Ligue spéléologique lorraine », Spéléo L no 11 (ISSN 0758-3974), LISPEL, Tomblaine p. 4-16
  • (fr) Prévot, C. (2012) - « La spéléologie lorraine », Spéléo L no 21 (ISSN 0758-3974), LISPEL, Tomblaine, p. 5-10
  • (fr) Prévot, D. (1970) - « Une vue rétrospective sur les origines du C.L.R.S. », Hadès, les cahiers spéléologiques de Lorraine no 1, C.L.R.S., Malzéville, p. 5-9
  • (fr) Prévot, D. (1973) - « Présentation », Spéléo L no 1 (ISSN 0758-3974), C.R.S.A.L., Nancy, p. 7-9
  • (fr) Prévot, D. (1991) - « Contribution à l'histoire de la spéléologie lorraine, Histoire de l'USAN », USAN 61/91, USAN, Nancy, p. 3-13
  • (fr) Prévot, D. (2001) - « Contribution à l'histoire de la spéléologie lorraine, Histoire de l'USAN (2e édition) », USAN 1961-2001, USAN, Nancy, p. 13-23
  • (fr) Prévot, D. (2003) - « À lire pendant les longues soirées d'hiver », Le P'tit Usania no 61 (ISSN 1292-5950), USAN, Nancy, p. 2-4
  • Comptes rendus et informations publiés dans LISPEL-Info

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. (fr) Dissolution prononcée le 12/7/2000 parue sous le no 1271 au JO du 29/7/2000 ; voir : « Les annonces du Journal officiel des associations », sur le site du Journal officiel (consulté le 6 décembre 2013)
  2. (fr) Dissolution prononcée le 12/7/2000 parue sous le no 1273 au JO du 29/7/2000 ; voir : « Les annonces du Journal officiel des associations », sur le site du Journal officiel (consulté le 6 décembre 2013)
Références
  1. (fr) « Recueil des actes administratifs no 13, Préfecture de Meurthe-et-Moselle, Nancy, 2018, p. 435-436 », sur le site de la préfecture de Meurthe-et-Moselle (consulté le 12 mars 2018)
  2. (fr) Guichard F. (2008) - « Ceux qui ont fait la Fédé... 1972 » (document PDF), site de l'Association nationale des anciens responsables de la F.F.S. (ANAR-F.F.S.)
  3. (fr) In memoriam : (1981) « Lucien Cordier 1922-1980 », Spelunca 5e série no 2 (ISSN 0242-1771), F.F.S., Paris, p. 38
  4. « Les annonces du Journal officiel des associations », sur le site du Journal officiel (consulté le 12 mars 2018)
  5. a et b (fr) « Statuts (document PDF) », sur le site de la Ligue Grand Est de spéléologie (consulté le 12 mars 2018)
  6. (fr) « Organigramme fédéral des commissions et délégations », sur le site de la Fédération française de spéléologie (F.F.S.) (consulté le 23 mai 2013)
  7. (fr) « Texte de la convention liant le Grand-Nancy et la Ligue spéléologique lorraine », sur le site de la Ligue Grand Est de spéléologie (consulté le 16 octobre 2012)
  8. (fr) « Règlement d'accès au spéléodrome », sur le site de la Ligue Grand Est de spéléologie (consulté le 16 octobre 2012)
  9. (fr) « Le domaine souterrain lorrain, Chapitre « Les cavités réglementées et les conventions d'accès » », sur le site de la Ligue Grand Est de spéléologie (consulté le 2 juillet 2013)
  10. (fr) « Calendrier fédéral 2018 des stages d'initiateur de spéléologie », sur le site de la Fédération française de spéléologie (F.F.S.) (consulté le 12 mars 2018)
  11. (fr) « Les publications spéléos en Lorraine », sur le site de la Ligue spéléologique lorraine (LISPEL) (consulté le 2 juillet 2013)
  12. (fr) Actes du congrès : Spelunca Mémoires 5e série no 14 (ISSN 0249-0544), F.F.S.-LISPEL-Université de Metz-Nancy-A.F.K., 1er trimestre 1988, 160 p.
  13. (fr) Prévot, C. (2012) - « Histoire de l'assemblée générale FFS 2012 à Nancy », Spelunca 5e série no 127 (ISSN 0242-1771), F.F.S., Lyon, p. 62-64
  14. (fr) Prévot, D. (2007) - « Aventures lorraines en Argentine », Spéléo L no 16 (ISSN 0758-3974), LISPEL, Tomblaine, p. 51-62
  15. (fr) Prévot, C. (2009) - « NC-87 : un bilan », LISPEL-Info no 1-2009 (ISSN 2104-8703), LISPEL, Tomblaine, p. 2
  16. (fr) Moreau, R. (2007) - « Indonésie 2004 », Spéléo L no 16 (ISSN 0758-3974), LISPEL, Tomblaine, p. 63-80
  17. (fr) Gamez, P. (1984) - « Maroc », Spelunca 5e série no 13 (ISSN 0242-1771), F.F.S., Paris, p. 20
  18. (fr) Fizaine, J.-P. & Gamez, P. † (2010) - « Le karst de la rivière souterraine de Wit Tamdoun (Haut-Atlas atlantique, Maroc). The Karst of the Underground Wit Tamdoun River (Atlantic Great-Atlas, Morocco)», Spéléo L no 19 (ISSN 0758-3974), LISPEL, Tomblaine, p. 81-94
  19. (fr) Duchamp, D. (2008) - « France Vietnam canyon : 1ère expédition (mars 2007) », Spéléo L no 17 (ISSN 0758-3974), LISPEL, Tomblaine p. 7-22
  20. (fr) Duchamp, D. (2008) - « France Vietnam canyon : édition 2008 », Spéléo L no 17 (ISSN 0758-3974), LISPEL, Tomblaine p. 23-38
  21. « SpéléOFéminin », sur le site SpéléOFéminin (consulté le 12 mars 2018)
  22. (fr)Présentation des J.S.S.G.E. 2006, site de la Ligue spéléologique lorraine (LISPEL)
  23. (fr) Prévot, D. (1995) - « In memoriam », LISPEL-Info no 4-1995, LISPEL, Tomblaine, p. 3
  24. (fr) Prévot, D. (1998) - « André Cronel, in memoriam », LISPEL-Info no 2-1998, LISPEL, Tomblaine, p. 2
  25. (fr) Metzger, J.-L. (2000) - « Compte-rendu de l'Assemblée Générale Extraordinaire 24 juin 2000 », LISPEL-Info no 3-2000, LISPEL, Tomblaine, p. 3-4
  26. (fr) Prévot, D. (2000) - « In memoriam : Patrice GAMEZ (1949 - 1999) », Le P'tit Usania no 23 (ISSN 1292-5950), USAN, Nancy, p. 2

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Cavités[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]