Ligue régionale Normandie de rugby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ligue régionale Normandie de rugby
Image illustrative de l’article Ligue régionale Normandie de rugby

Sigle LRNR
Sport(s) représenté(s) Rugby à XV et à sept
Création
Président Jacques Vimbert
Siège 6, rue du Stade Thuit Signol
27370 Le Thuit de l'Oison
Affiliation FFR
Clubs 52 (au 31 mai 2021)[1]
Licenciés environ 6 900 (2020)[2]
Site internet liguenormandie.ffr.fr

La Ligue régionale Normandie de rugby est un organe fédéral dépendant de la Fédération française de rugby créé en 2017 et chargé d'organiser les compétitions de rugby à XV et à sept au niveau de la région Normandie.

La ligue est la plus petite ligue de métropole en nombre de licenciés (environ 6 900 en 2020). Elle comprend néanmoins le doyen des clubs français, Le Havre Athletic Club Rugby, ainsi qu'un club professionnel, le Rouen Normandie rugby, qui évolue en Pro D2[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Conséquence de la réforme territoriale des régions, le ministère de la Jeunesse et des Sports impose à la FFR de calquer son organisation territoriale sur celle des nouvelles régions. C'est ainsi que naît la Ligue de Normandie issue de l'ancien comité Normandie.

Les ligues sont créées début octobre et reprennent les missions des comités territoriaux au . Les statuts de la Ligue sont signés le à Marcoussis par Bernard Laporte et Guy Coudert, désignés membres fondateurs de la ligue par la FFR[3].

Structures de la ligue[modifier | modifier le code]

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Listes des présidents[modifier | modifier le code]

Élections du comité directeur[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Gosselin est président du comité de Normandie de 2004 à 2016[4]. En 2016, Patrick Le Hiress lui succède mais décède en des suites d'une longue maladie. Dominique Barthélémy prend alors la présidence par intérim.

Le premier comité directeur de 24 personnes est élu le . Dominique Barthélémy, président sortant du comité Normandie, est le seul candidat à la présidence de la ligue. Après le premier vote électronique décentralisé de l’histoire du rugby français, sa liste obtient 94,18 % des voix et les 24 sièges à pourvoir[5]. Dominique Barthélémy devient ainsi le premier président de la ligue. Annaëlle Deshayes, joueuse de l'AS Rouen UC et du XV de France féminin, est également membre de la liste élue.

En , le président Dominique Barthélémy démissionne de son poste. Officiellement parti pour des raisons professionnelles, sa démission révèle les dysfonctionnements de la nouvelle ligue[6]. Jacques Vimbert, ancien président du CA Aiglon (L'Aigle), devient alors le nouveau président de la ligue[6].

Le comité directeur est renouvelé le , un mois après le renouvellement de celui de la FFR[7]. Élu au sein du comité directeur de la FFR au sein de la liste de Bernard Laporte, Jacques Vimbert est candidat à sa propre succession à la tête de la ligue. Julie Duval, ancienne joueuse de l'Ovalie caennaise et du XV de France féminin, est également membre de sa liste[8].

Organigramme[modifier | modifier le code]

Comité directeur[9] Administration
Président : Jacques Vimbert
Secrétaire générale : Patricia Marinier
Membres du bureau directeur : Agnès Reverdy (rugby féminin), Max Bordeau (jeunes), Grégoric Bouly (commission sportive), Laurent Lhutereau (commission discipline), Céline Dumay (commission médicale), Thomas Lustière (commission d'appel), Johann Lobregat (DAL), Julien Leroy (cohésion sociale), Didier Aubert (commission écoles de rugby)
Autres membres du comité directeur : Amandine Avenel, Thibault Bellenger, André Bergue (commission des litiges), Patrick Chehere (commission homologation), Julie Duval, Yannick Despert, Jean-François Gallerne, Thierry Leleu (sélection U18), William Orion, Sophie Piaton, Cécile Prévost, Carole Rousseau (commission évènementiel), Fabien Viturat
Directrice : Frédérique Henry
Directeur technique : Francis Costa
Conseiller rugby de ligue : Mikaël Guillot
Directeur de l'arbitrage de ligue : Johann Lobregat

Les clubs de la ligue au niveau national[modifier | modifier le code]

Meilleurs clubs de la Ligue par saison[modifier | modifier le code]

Le meilleur club de la ligue est le club qui arrive le plus loin en phases finales dans la compétition nationale de plus haut échelon. En cas d'égalité (même compétition et même résultat en phases finales), le meilleur club est celui qui a marqué le plus de points au cours de la saison régulière.

Clubs masculins
Rouen Normandie rugby
Clubs féminins
Association sportive Rouen université club (rugby à XV)Ovalie caennaise

La couleur de l'axe indique la division dans laquelle évolue le club :

  • 1re division.
  • 2e division.
  • 3e division.
  • 4e division.
  • Divisions inférieures.

Clubs masculins évoluant dans les divisions nationales[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Clubs évoluant dans des divisions nationales en 2021-2022.

Clubs féminins évoluant dans les divisions nationales[modifier | modifier le code]

En 2021, l'Ovalie caennaise et l'AS Rouen UC fusionnent leurs équipes premières féminines pour former une seule équipe normande. L'équipe est nommée le Valkyrie Normandie rugby clubs et est inscrite en Élite 2 pour la saison 2021-2022[10].

Clubs féminins évoluant dans des divisions nationales en 2021-2022.

Palmarès national des clubs régionaux[modifier | modifier le code]

Compétitions masculines[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « 153eme assemblée générale ordinaire de la FFR » [PDF], sur api.liguepaysdeloire.ffr.fr, 3 juilet 2021 (consulté le ).
  2. a et b « Ligue Normandie : La Normandie fait sa mue », sur www.ffr.fr, (consulté le ).
  3. « Réforme Territoriale : Ligues Régionales », (consulté le )
  4. « Troisième mandat pour Jean-Claude Gosselin », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le ).
  5. « Ligues Régionales : Les résultats des élections », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le )
  6. a et b « Rugby : la ligue de Normandie veut repartir de l’avant », sur www.paris-normandie.fr, Paris Normandie, (consulté le )
  7. « Rugby: Laporte jouera sa réélection en octobre 2020 par vote électronique », sur www.la-croix.com, (consulté le ).
  8. « Procès-verbal » [PDF], sur api.liguenormandie.ffr.fr, (consulté le ).
  9. « Organigramme », sur liguenormandie.ffr.fr (consulté le )
  10. « Rugby féminin. Élite 2 : l’Ovalie caennaise et Rouen sous la même bannière », sur www.ouest-france.fr, (consulté le ).

Localisation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]