Ligue majeure de baseball 1950

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ligue majeure de baseball 1950

Description de l'image  Jim Konstanty.jpg.
Généralités
Organisateur(s) Ligue majeure de baseball
Ligue américaine
Ligue nationale
Date 18 avril / 7 octobre
Affluence (saison régulière)
   196 009 (série mondiale)
Palmarès
Vainqueur Yankees de New York
Meilleur joueur AL : Phil Rizzuto (NYY)
NL : Jim Konstanty (PHI)

Navigation

La Ligue majeure de baseball 1950 est la 48e saison depuis le rapprochement entre la Ligue américaine et la Ligue nationale et la 73e saison de ligue majeure. Les Yankees de New York remportent la Série mondiale face aux Phillies de Philadelphie (4-0).

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

Avec 125 000 dollars de salaire pour la saison 1950, Ted Williams est le joueur le mieux payé en Ligue majeure. Ce contrat comprend un fixe de plus de 90 000 dollars plus des primes liées aux performances[1].

À l'occasion de la journée d'ouverture du championnat le 18 avril, le match entre les Cardinals de Saint-Louis et les Pirates de Pittsburgh se joue en soirée à la lumière des projecteurs. C'est une première pour un Opening Day[2].

Avec un score de 29-4 en faveur des Red Sox, le match du 8 juin entre les Red Sox de Boston et les Browns de Saint-Louis bat nombre de records modernes : nombre de points marqués au cours d'un match et écart de points notamment[3].

Le 31 août, Gil Hodges des Dodgers de Brooklyn devient le sixième joueur de l'histoire des Ligues majeures à frapper quatre coups de circuit au cours d'un même match. Hodges réussit cette performance en six passages au bâton lors d'une lourde victoire (19-3) des Dodgers contre les Braves de Boston[4].

Les Phillies de Philadelphie remportent le fanion de la Ligue nationale le 1er octobre à Ebbets Field. Face aux Dodgers de Brooklyn, les Phillies s'imposent 4-1 en dix manches lors de l'ultime rencontre de la saison régulière[5].

Lors de cette saison 1950, quinze des seize équipes accueillent des caméras de télévision pour diffuser des rencontres à domicile. Seuls les Pirates de Pittsburgh manquent toujours à l'appel[6]. Neuf formations sont couvertes pour l'ensemble de leurs 77 matchs à domicile[7]. Les Browns et les Cardinals ne font l'objet que de 5 diffusions[6], les Tigers 35[6], les Athletics[6], les White Sox[6] et les Phillies[8] 54.

Classement de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Légende : V : victoires, D : défaites, % : pourcentage de victoires, GB : games behind ou retard (en matchs) sur la première place.

Ligue américaine[modifier | modifier le code]

V D % GB
Yankees de New York 98 56 .636 --
Tigers de Détroit 95 59 .617 3
Red Sox de Boston 94 60 .610 4
Indians de Cleveland 92 62 .597 6
Senators de Washington 67 87 .435 31
White Sox de Chicago 60 94 .390 38
Browns de Saint-Louis 58 96 .377 40
Athletics de Philadelphie 52 102 .338 46
 

Ligue nationale[modifier | modifier le code]

V D % GB
Phillies de Philadelphie 91 63 .591 --
Dodgers de Brooklyn 89 65 .578 2
Giants de New York 86 68 .558 5
Braves de Boston 83 71 .539 8
Cardinals de Saint-Louis 78 75 .510 12.5
Reds de Cincinnati 66 87 .431 24.5
Cubs de Chicago 64 89 .418 26.5
Pirates de Pittsburgh 57 96 .373 33.5

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Au bâton[modifier | modifier le code]

Catégorie Ligue nationale Stat Ligue américaine Stat
Moyenne au bâton Stan Musial (Cardinals)
.346
Billy Goodman (Red Sox)
.354
Points produits Del Ennis (Phillies)
126
Walt Dropo (Red Sox)
Vern Stephens (Red Sox)
144
Coups de circuit Ralph Kiner (Pirates)
47
Al Rosen (Indians)
37
Bases volées Sam Jethroe (Braves)
35
Dom DiMaggio (Red Sox)
15

Lanceurs[modifier | modifier le code]

Catégorie Ligue nationale Stat Ligue américaine Stat
Moyenne de points mérités Sal Maglie (Giants)
2.71
Early Wynn (Indians)
3.20
Victoires Warren Spahn (Braves)
21
Bob Lemon (Indians)
23
Retraits sur prises Warren Spahn (Braves)
191
Bob Lemon (Indians)
170
Sauvetages Jim Konstanty (Phillies)
22
Mickey Harris (Senators)
15

Série mondiale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Série mondiale 1950.
Match Date Visiteur Hôte Score
1 4 octobre Yankees de New York Phillies de Philadelphie 1 - 0
2 5 octobre Yankees de New York Phillies de Philadelphie 2 - 1 (10)
3 6 octobre Phillies de Philadelphie Yankees de New York 2 - 3
4 7 octobre Phillies de Philadelphie Yankees de New York 2 - 5

Honneurs individuels[modifier | modifier le code]

Trophées de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique
Trophée Ligue nationale Ligue américaine
Recrue de l'année Walt Dropo (Red Sox) Sam Jethroe (Braves)
Meilleur joueur (MVP) Phil Rizzuto (Yankees) Jim Konstanty (Phillies)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Seidel, Ted Williams: A Baseball Life, 2e éd., Lincoln (NE), University of Nebraska Press, 2000. p. 212. (ISBN 0803292805).
  2. (en) John Snyder, Cardinals Journal, Cincinnati (OH), Emmis, 2006. p. 380. (ISBN 1578602548).
  3. (en) John Snyder, Red Sox Journal, Cincinnati (OH), Emmis, 2006. p. 279. (ISBN 1578602537).
  4. (en) John Snyder, Dodgers Journal, Cincinnati (OH), Clerisy Press, 2009. p. 367. (ISBN 1578603331).
  5. (en) John Snyder, op. cit. p. 369.
  6. a, b, c, d et e (en) James R. Walker et Robert V. Bellamy Jr, Center Field Shot: A History of baseball on Television, Lincoln, University of Nebraska Press, 2008, p. 324 (ISBN 9780803248250).
  7. (en) James R. Walker et Robert V. Bellamy Jr, op. cit., p. 324-330
  8. (en) James R. Walker et Robert V. Bellamy Jr, op. cit., p. 330

Liens externes[modifier | modifier le code]