Ligue d'Aquitaine de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligue d'Aquitaine de football
Image illustrative de l'article Ligue d'Aquitaine de football

Sigle LFA
Nom précédent Ligue du Sud-Ouest (1919-1981)
Sport(s) représenté(s) Football
Création 1919
Disparition 2017
Président Amador Carreras
Siège 155, rue Raymond Lavigne
33110 Le Bouscat
Affiliation FFF
Site internet aquitaine.fff.fr

La Ligue d'Aquitaine de football est une ligue régionale de football, organe fédéral dépendant de la Fédération française de football créé en 1919, sous le nom de Ligue du Sud-Ouest, et chargé d'organiser les compétitions de football au niveau de la région Aquitaine. En 2017, à la suite de la réforme des régions, la Ligue d'Aquitaine est intégrée avec la Ligue du Centre-Ouest dans la Ligue de Nouvelle-Aquitaine.

La LFA qui avait son siège au Bouscat comptait huit districts calqués en partie sur les départements de Dordogne, des Landes, du Lot-et-Garonne, des Pyrénées-Atlantiques pour les quatre premiers et des zones géographique du département de la Gironde (Bordeaux, Gironde-Atlantique, Gironde-Est, Sauternais-et-Graves) pour les quatre autres. Les quatre districts fusionnent également en 2017 pour former l'établissement de Gironde. Le dernier président de la LFA est Amador Carreras depuis juin 2012 jusqu'à l'éléction de Said Enjimi à la tête de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine.

La principale compétition organisée par la Ligue est le championnat de Division d'Honneur d'Aquitaine qui donne le droit à son vainqueur de participer au championnat de France amateur. La Ligue s'occupe également d'organiser les premiers tours de la Coupe de France de football et de gérer le football féminin régional.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Ligue du Sud-Ouest de football association est mise en place en 1919, avec l'instauration de la Fédération Française de football association. Son objectif est de gérer l'association dans le Sud-Ouest de la France. Son étendue géographique initiale comprend la Guyenne-Gascogne et les marches environnantes.

L’avant (1902-1919)[modifier | modifier le code]

Dans le sud-ouest de la France, le football fait son apparition à la fin du XIX° siècle, avec l'introduction du ballon rond par des sportsmen étrangers, sur une terre dédiée plutôt à l'autre football : le Rugby. Les premières équipes ne sont pas spécialisés, et jouent tantôt au rugby, tantôt à l'association. En 1902, l'USFSA regroupe une partie des ces formations sous la direction du Comité de Guyenne et Gascogne. Cette direction se transforme en Comité de la Côte d'Argent, à la suite de la séparation du Pays basque et du Périgord[1].

Les patronages catholiques sont regroupés dans l'Union régionale des Patronages du Sud-Ouest, sous l'égide de la FGSPF[1].

Sous l'impulsion de la Vie au Grand Air du Médoc, un troisième groupement voit le jour en 1911, sous l'autorité de la Fédération Cycliste et Athlétique Française; ce comité se transforme en Ligue de Football Association du Midi, en 1916, et s’étend de Bordeaux jusqu'à la Méditerranée[1].

Les débuts de la Ligue (1919-1926)[modifier | modifier le code]

En 1919, le territoire de la Ligue du Midi (LFA) est scindé en deux. Les sociétés de la partie Est rejoignent la Ligue du Sud nouvellement institué, et qui formera l’année suivante la Ligue du Sud-Est, avec la Provence. Dans la partie Ouest, après deux mois de pourparlers, un accord intervient entre la LFA et l’USFSA, les patronages restant autonomes. La Ligue du Sud-Ouest est officiellement crée le 25 juillet 1919. Elle est divisée en deux districts : Gironde (Bordeaux) et Midi (Toulouse)[note 1]. En 1920, le district du Midi quitte la LSO et devient une ligue à part entière[1]. Cette même année est créé un Comité Landes-Pyrénées pour la gestion des clubs hors Gironde; il deviendra un district l'année suivante.

Le premier président de la Ligue est Guy Moyat, remplacé la saison suivante par Henri Gasqueton[1]. Parmi les premiers clubs affiliés à la nouvelle Ligue figurent : VGAM, SBUC, Section burdigalienne, BEC, SAB, SC Bastidienne, BAC, CAB, ES Montoise et CA Béglais[1].

En 1920, le territoire de la ligue comprend les départements du Gers, de la Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne, des Basses-Pyrénées et des Hautes-Pyrénées[2],[note 2]. Le cadastre de la Ligue a beaucoup évolué depuis. En juillet 1923, le Conseil National de la 3FA entérine plusieurs changements dans le cadastre des Ligues. Ainsi la LSO cède l’arrondissement de Bagnères-de-Bigorre, et le département du Gers, sauf l’arrondissement de Condom, à la Ligue du Midi[3].

Pour cette période, le champion de la LSO est le vainqueur d’une finale interdistricts entre Gironde et Landes-Pyrénées[note 3].

Les années d’avant-guerre (1926-1939)[modifier | modifier le code]

En 1926, sous l’impulsion de son quatrième président, Roger Gomez-Vaez, la Ligue crée huit districts dans le département de la Gironde[1] ; Arcachonnais, Blayais[note 4], Bordeaux[note 5], Entre-deux-Mers, Libournais, Médoc, Sauternais et Tresnais-Langoirannais[note 6]. Par là même, elle modifie le mode de son championnat, avec la mise en place pour la première fois d’une compétition régionale sur toute la saison, et sur un niveau : la Division d’Honneur en deux groupes. Jusqu'à la guerre, les compétitions vont beaucoup évoluées, avec la mise en place d’une division supérieure en 1929, la Division d’excellence, et l’intégration de divisions inférieures au niveau régionale. En 1937, la Ligue compte ainsi trois niveaux régionaux (DH-1S-2S), plus différents échelons dans les neufs districts, la suppression du district Monségurais en 1932, étant compensée par scission du district Landes -Pyrénées en 1935, en un District des Landes et un District des Pyrénées[note 7].

En 1931, le cinquième président de la Ligue, Roger Roujean[1], met en place une nouvelle épreuve : la Coupe du Sud-Ouest. La première édition est ouverte aux clubs affiliés à la Ligue, aux patronages du Sud-Ouest reconnus par la Fédération, mais aussi aux clubs des Ligues voisines (Auvergne, Centre-Ouest et Midi).

Puis en 1932, survient un gros incident au sein de la Ligue. Avant la fin des championnats, trois clubs en vue (FC Bordeaux-Bouscat, Girondins Guyenne Sport et SC Bastidienne) démissionnent de la Ligue et fomentent une dissidence[4]. Ce petit incident cache en fait une plus grosse affaire de détournement de fond au profit de la Ligue du Sud-Ouest : la «fameuse affaire des sinistrés»[5]. La Fédération réagit promptement, elle suspend le Bureau de la Ligue en mai[6], elle prononce la dissolution de la ligue en juin[7], qui est approuvé au Conseil National de juillet à l'unanimité[8]. Même si cette dissolution va à l’encontre des statuts de la LSO, la Ligue est administrée directement par la 3FA, via une commission d’administration. Il faut attendre l’Assemblée Générale Constitutive d’août 1934, pour que la Ligue du Sud-Ouest soit reconstituée et redevienne pleinement indépendante.

Entretemps, en juillet 1933, le Conseil National valide le rattachement de l’arrondissement de Bergerac à la Ligue du Sud-Ouest[9]; les clubs sont rattachés au district Libournais. La création d’un district Bergeracois prévu pour 1939[10] est interrompue par la guerre.

La période de guerre (1939-1944)[modifier | modifier le code]

L’entrée en guerre de la France en septembre 1939, modifié les championnats prévus. Le Ligue met alors en place une compétions dans chaque district, solution adopté pour les deux saisons suivantes également. Dans cette période trouble, la Ligue et les districts perdent plusieurs de leurs membres ; ainsi, le district Blayais est mis en sommeil en 1940, et ces clubs rattachés provisoirement au district d’Entre-deux-Mers.

Fin mai 1942, la Ligue du Sud-Ouest est dissoute suivant les instructions du Commissariat général à l'éducation générale et aux sports. Le Comité de Guyenne prend alors la place de la Ligue, mais dans un territoire beaucoup plus limité ; depuis 1940, la ligne de démarcation partage la France en deux, les clubs de la zone occupée sont administré par le Comité de Guyenne, les clubs en zone libre par le Comité des Pyrénées (ex-Ligue du Midi).

Dans ce territoire plus restreint, le Comité remet en place une compétition régionale pour les deux saisons suivantes comprenant trois niveaux : Division d’honneur, première et deuxième série. Les districts organisent de leurs côtés les niveaux inférieurs.

Du Sud-Ouest à l’Aquitaine (1944-1981)[modifier | modifier le code]

À la libération, en 1944, la Ligue du Sud-Ouest reprend ces droits, et ses frontières de 1939, sauf pour les Hautes-Pyrénées qui sont rattachés à Ligue du Midi. Elle remet en place un championnat proche de celui d’avant-guerre. Voté en janvier 1938, il a la particularité de se jouer en deux demi-saisons, sauf pour la Division d’honneur. La première partie de la saison est une phase de relégation pour la première et deuxième série ; la deuxième partie est une phase de promotion pour ces deux séries, plus une troisième comprenant les meilleurs clubs des districts. La Promotion d’honneur, mise en place en 1945, rentrera dans ce schéma dès 1946, tous comme une troisième série en 1948. Ce type de compétition, plutôt chargée, sera abandonné en 1951.

Avec le retour de la paix, la Ligue met en place deux nouveaux districts : Agenais, rapidement renommé Lot-et-Garonne, et Bergeracois. En 1947, une nouvelle compétition voit le jour : le Championnat Corporatif.

Pour la saison 1951/52, le championnat de ligue comprend donc cinq série (DH-PH-1S-2S et 3S) comportant uniquement des équipes premières[note 8], les séries inférieures, ainsi que les équipe réserves, sont gérées par les onze districts : Arcachonnais, Bergeracois, Blayais, Bordeaux[note 5], Entre-deux-Mers, Landes, Libournais, Lot-et-Garonne, Médoc, Pyrénées et Sauternais.

Au fil des saisons, le nombre de clubs dans les poules des séries augmentent sensiblement, pour passer de 8 en 1951, à 10 en 1962 avec la suppression de la troisième série de ligue, puis douze en 1970 avec la réinstauration de la troisième série de ligue. Dans l’intervalle, les clubs du Gers ont quitté la Ligue en 1967, un redécoupage des districts de Gironde en 1968 a ramené leur nombre de sept à quatre. En 1970, le district de Bordeaux devient complètement autonome[note 5]. Cette même année les équipes secondes des sociétés sont intégrées aux championnats des districts. Les autres équipes réserves le seront la saison suivante. Suivent les derniers changements, en 1978 la troisième série réintègre les districts, suivit en 1980 par la première et deuxième série ; une promotion de Ligue est alors mise en place après la Promotion d’Honneur. La ligue du Sud-Ouest est alors prête à recevoir le reste du département de la Dordogne et à changer de nom.

La Ligue d'Aquitaine (1981-2017)[modifier | modifier le code]

Structures de la Ligue[modifier | modifier le code]

Organigramme[modifier | modifier le code]

Comité Directeur Administration
Président : Amador Carreras
Vice-Président Délégué : Patrick Mattenet
Secrétaire général : Jean-Claude Dunoguiez
Trésorier général : Dominique Debreyer
Vice-Présidente : Michèle Chevalier
Vice-Président : Pierre Soubabere
Vice-Président : Daniel Girard
Vice-Président : Jean-Pierre Dubedat
Vice-Président : Jean-Michel Larqué
Membres : Claude Augey, Albert Declercq, Serge Dehee, Serge Lafon
Directeur Général : Nicole Labarbe
Directrice Adjointe : Marie-Laure Nadal
Conseiller Technique Régional : Gilles Eyquem

Les Présidents de la Ligue du Sud-Ouest[modifier | modifier le code]

  • 1919-1920 : Guy Moyat
  • 1920-1924 : Henri Gasqueton
  • 1924-1925 : M. de Roca Sera
  • 1925-1926 : Roger Gomez-Vaez
  • 1926-1932 : Roger Roujean
  • 1932-1934 : gestion par La FFFA
  • 1934-1966 : Roger Conrié (1898-1966)
  • 1966-1975 : Georges Capdeville
  • 1975-1976 : Pierre Leclercq
  • 1976-1981 : Gilbert Gautier

Compétitions organisées[modifier | modifier le code]

La LFA organise les compétitions entre clubs à l'échelon de la région Aquitaine, quelle que soit la catégorie d'âge.

Compétitions masculines
  • Coupe de France (tours régionaux) (Lien)
  • Division d'Honneur (Lien)
  • Division supérieure régionale (Lien)
  • Division d'Honneur Régionale (Lien)
  • Promotion Honneur (Lien)
  • Promotion de Ligue (Lien)
  • Coupe de la région Aquitaine (Lien)
  • Coupe Gambardella (tours régionaux) (Lien)
  • Division d'Honneur des U19 (Lien)
  • Promotion Honneur des U19 (Lien)
  • Coupe de la région des U18 (Lien)
  • Division d'Honneur des U17 (Lien)
  • Promotion Honneur des U17 (Lien)
  • Championnat des U16 (Lien)
  • Brassage des U15 (Lien)
  • Brassage des U14 (Lien)
Compétitions féminines
Autres types de compétitions
  • Coupe nationale de football d'entreprise (tours régionaux) (Lien)
  • Division d'Honneur de Foot Entreprise (Lien)
  • Coupe nationale de foot en salle (tours régionaux) (Lien)
  • Division d'Honneur de Futsal (Lien)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès national des clubs de la Ligue[modifier | modifier le code]

Girondins de Bordeaux

Championnat de France (6) : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999 et 2009
Coupe de France (4) : 1941, 1986, 1987, 2013
Coupe de la ligue (3) : 2002, 2007 et 2009
Trophée des champions (2) : 2008 et 2009

Domination en Aquitaine depuis 1919
  • De 1919 à 1920 : Information non connue.
  • De 1920 à 1933 et de 1935 à 1936 : Champion du Sud-Ouest.
  • De 1933 à 1935 et de 1936 à 1940 : Club le mieux classé en division nationale.
  • De 1940 à 1943 et de 1944 à 1945 : Club le mieux classé en championnat de guerre.
  • De 1943 à 1944 : Club le mieux classé en championnat amateur de guerre.
  • Depuis 1945 : Club le mieux classé en division nationale


Girondins de Bordeaux Hispano-Bastidienne Bordeaux Club Deportivo Espagnol Bordeaux La Bastidienne Bordeaux Club Deportivo Espagnol Bordeaux Girondins de Bordeaux Stade Bordelais (football) La Bastidienne Bordeaux Stade Bordelais (football) Stade montois (football) Stade Bordelais (football) La Bastidienne Bordeaux Vie au Grand Air du Médoc
Girondins de Bordeaux
Girondins de Bordeaux

Palmarès régional[modifier | modifier le code]

Saison Division d'Honneur Division Supérieure
Régionale
Coupe d'Aquitaine Division d'Honneur
Féminine
Ligue du Sud-Ouest
1920 pas de DH - - -
1921 pas de DH - - -
1922 VGA Médoc (1) - - -
1923 Sporting Club de la Bastidienne (1) - - -
1924 Stade Bordelais Université Club (1) - - -
1925 Sporting Club de la Bastidienne (2) - - -
1926 Stade Bordelais Université Club (2) - - -
1927 Sporting Club de la Bastidienne (3) - - -
1928 Sporting Club de la Bastidienne (4) - - -
1929 Stade Bordelais Université Club (3) - - -
1930 Cerceau Gaulois Bouscatais (1) - - -
1931 Real Club Deportivo Espanol (1) - - -
1932 Club Deportivo Espanol (2) - CD Espanol Bordeaux -
1933 Sporting Club de la Bastidienne (5) - CD Espanol Bordeaux -
1934 Football Club de Bordeaux-Bouscat (2) - CD Espanol Bordeaux -
1935 Football Club de Bordeaux-Bouscat (3) - Girondins de Bordeaux -
1936 Football Club de Bordeaux-Bouscat (4) - Non attribué -
1937 Girondins de Bordeaux FC (1) - Stade montois -
1938 Club Deportivo Espanol (3) - AL Gironde -
1939 Amicale Laïque de Gironde (1) - ES Audenge -
1940 pas de DH - Non disputée -
1941 pas de DH - FC Libourne -
1942 pas de DH - Girondins AS du Port -
Comité de Guyenne
1943 Bordeaux Étudiants Club - Bordeaux Étudiant Club -
1944 US Le Bouscat - Girondins AS du Port -
Ligue du Sud-Ouest
1945 Stade montois (1) - Bordeaux Étudiant Club -
1946 Stade montois (2) - FC Libourne -
1947 Stade montois (3) - Stade montois -
1948 Stade montois (4) - Stade montois -
1949 Stade Saint-Magnais - Stade Bordelais -
1950 Stade Bordelais Université Club (4) - La Bastidienne Bordeaux -
1951 Stade Macaudais (1) - Girondins de Bordeaux -
1952 FC Libourne (1) - Girondins de Bordeaux -
1953 Sporting Club de la Bastidienne (6) - Girondins de Bordeaux -
1954 Stade montois (5) - Girondins de Bordeaux -
1955 Association Sportive de Gironde (2) - Girondins de Bordeaux -
1956 Jeunesse villenavaise (1) - Girondins de Bordeaux -
1957 Jeunesse villenavaise (2) - Girondins de Bordeaux -
1958 Les Bleuets de Notre-Dame (Pau) - Enfants de France de Bergerac -
1959 Enfants de France de Bergerac (1) - Girondins de Bordeaux -
1960 Stade Macaudais (2) - Enfants de France de Bergerac -
1961 Stade montois (6) - SJ Macau -
1962 Association Sportive de Gironde (3) - Girondins de Bordeaux -
1963 Stade Camblanais (1) - Stade Camblanes -
1964 RC Pont-de-la-Maye - Coqs rouges de Bordeaux -
1965 Stade Camblanais (2) - Girondins de Bordeaux -
1966 Stade montois (7) - Girondins de Bordeaux -
1967 Jeunesse villenavaise (3) - Jeunesse villenavaise -
1968 FC Pau (1) - Enfants de France de Bergerac -
1969 AS Libourne (2) - Girondins de Bordeaux -
1970 Girondins de Bordeaux (2) - US Villenavaise -
1971 AS Libourne (3) - Girondins de Bordeaux -
1972 EF Bergerac (2) - US Villenavaise -
1973 AS Saint-Seurin - AS Saint-Médard-en-Jalles -
1974 AS Saint-Médard-en-Jalles (1) - Aviron bayonnais -
1975 SU Agen (1) - Bergerac-Lalinde -
1976 US Villenave (4) - AS Saint-Médard-en-Jalles -
1977 SU Agen (2) - AS Le Barp -
1978 AS Saint-Médard-en-Jalles (2) - AS Libourne -
1979 Aviron bayonnais - Stade montois -
1980 Andernos sports - Andernos Sport -
1981 FC Saint-Symphorien - US Villenave -
Ligue d'Aquitaine
1982 SA Mérignac (1) - SA Mérignac -
1983 AS Libourne R2 (1) - EB Orthez -
1984 AS Saint-Seurin - Pau FC -
1985 EB Orthez - Trélissac FC -
1986 US Villenave (1) - AS Libourne -
1987 Girondins de Bordeaux R (1) - AS Libourne -
1988 CA Castets - Stade Bordelais -
1989 Trélissac FC (1) - Girondins de Bordeaux R -
1990 Arin luzien (1) - Stade montois -
1991 EF Bergerac (1) - AS St-Seurin sur l'Isle -
1992 US Arsac - AS Martignas -
1993 US Lormont (1) - Girondins de Bordeaux R -
1994 Arcachon FC (1) - Girondins de Bordeaux R -
1995 SA Mérignac (2) - Girondins de Bordeaux R -
1996 AS Saint-Médard-en-Jalles - Pau FC -
1997 Stade Bordelais (1) - Girondins de Bordeaux R -
1998 Pau FC R - Stade montois -
1999 AS Nontron - Trélissac FC -
2000 Arin luzien (2) - Arin Luzien -
2001 FC Marmande 47 (1) - Girondins de Bordeaux R -
2002 Aviron bayonnais - Aviron bayonnais -
2003 FC Libourne-Saint-Seurin R (2) - Anglet Genêts -
2004 Stade Bordelais (2) Jeunesse villenavaise (1) FC Libourne-Saint-Seurin R -
2005 FC Bassin d'Arcachon (2) Stade montois R FC Bassin d'Arcachon -
2006 SU Agen Aviron bayonnaisR Anglet Genêts -
2007 Trélissac FC US Lormont Girondins de Bordeaux R -
2008 Aviron bayonnais R Jeunesse villenavaise (2) Stade Bordelais -
2009 SA Mérignac (2) Anglet Genêts R Stade montois -
2010 US Lormont Montpon-Ménesplet FC JA Dax -
2011 FC Marmande 47 (2) Prigonrieux FC Pau FC -
2012 Jeunesse villenavaise JS Saint-Emilion Bergerac Foot ES Blanquefortaise R
2013 US Lège Cap Ferret FC Libourne US Lège Cap Ferret -
2014 FC Bassin d'Arcachon (3) Cestas SAG Bergerac Foot -
2015 FC Marmande 47 (3) US Lège Cap Ferret
2016 Pau Fc R (2) US Lège Cap Ferret
Nombre de victoire par club
Club Division d'Honneur
Stade montois 7
Jeunesse villenavaise 6
Sporting Club de la Bastidienne 6
FC Libourne 5[n 1]
Stade Bordelais Université Club 4
Football Club de Bordeaux-Bouscat 4
Pau FC 4
Girondins de Bordeaux 3[n 2]
CD Espanol Bordeaux 3
AL & AS Gironde 3
Bergerac Foot 3
AS Saint-Médard-en-Jalles 3
Pau FC 3[n 3]
SU Agen 3
Aviron bayonnais 3[n 4]
SA Mérignac 3
FC Bassin d'Arcachon 3
FC Marmande 47 3
VGA Médoc 1
US Le Bouscat 1
Stade Macaudais 2
Stade Camblanais 2
AS saint-seurinoise 2
Trélissac FC 2
Arin luzien 2
US Lormont 2
ES Audenge 1
Bordeaux Étudiants Club 1
Bleuets Notre-Dame Pau 1
Stade Saint-Magne 1
RC Pont-de-la-Maye 1
Andernos sports 1
FC Saint-Symphorien 1
EB Orthez 1
CA Castets 1
US Arsac 1
AS Nontron 1

Notes :

  1. L'équipe réserve du FC Libourne remporte 2 des 5 titres du club.
  2. L'équipes troisième des Girondins de Bordeaux remportent 1 des 3 titres du club.
  3. L'équipe réserve du Pau FC remporte 1 des 3 titres du club.
  4. L'équipe réserve de l'Aviron bayonnais remporte 1 des 3 titres du club.

Compétitions[modifier | modifier le code]

Football masculin[modifier | modifier le code]

Clubs évoluant dans les divisions nationales (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Clubs évoluant dans les divisions nationales


Légende :
City locator 1.svg Ligue 1 : Girondins de Bordeaux.

City locator 2.svg Ligue 2 : Aucun.

City locator 3.svg National : Pau FC.

City locator 4.svg CFA  : Aviron bayonnais, Girondins de Bordeaux R, Stade montois, Stade bordelais,
0 0 CFA : Trélissac FC.

City locator 5.svg CFA 2 : Les Genêts d'Anglet, Bergerac Foot, Jeunesse villenavaise.

Compétitions régionales[modifier | modifier le code]

Cinq divisions sont placées sous la responsabilité de la Ligue d'Aquitaine de football :

  • la Division d'Honneur (Division 6, 1 groupe de 14 clubs) : Le vainqueur du championnat de Division d'Honneur accède au CFA 2 (Division 5), le deuxième peut monter s'il fait partie des six meilleurs deuxièmes de la Ligue alors que les deux derniers sont relégués en Division Supérieure Régionale.
  • la Division Supérieure Régionale (Division 7, 1 groupe de 14 clubs) : Le vainqueur et son dauphin accède à la Division d'Honneur alors que les deux derniers sont relégués en Division d'Honneur Régionale (Division 8).
  • la Division d'Honneur Régionale (Division 8, 2 groupes de 12 clubs) : Dans chaque groupe, le vainqueur accède à la Division Supérieure Régionale alors que les trois derniers sont relégués en Promotion Honneur (Division 9).
  • la Promotion Honneur (Division 9, 3 groupes de 12 clubs) : Dans chaque groupe, le vainqueur accède à la Division d'Honneur Régionale alors que les deux derniers sont relégués en Promotion de Ligue (Division 10).
  • la Promotion de Ligue (Division 10, 6 groupes de 12 clubs) : Dans chaque groupe, le vainqueur accède à la Promotion Honneur alors que les deux derniers sont relégués en Division 1 (Division 11) dans leur district respectif.
La Division d'Honneur 2012-2013[modifier | modifier le code]
Aquitaine-Loc.png
Mérignac :
SA Mérignac
Entente Mérignac Arlac
City locator 4.svg
Biscarrosse Olympique
City locator 4.svg
Mérignac
City locator 4.svg
ES Blanquefortaise
City locator 4.svg
Sarlat Marcillac FC
City locator 4.svg
US Lormont
City locator 4.svg
US Lège-Cap-Ferret0
City locator 4.svg
JS Saint-Emilion
Clubs évoluant en Division d'Honneur


Liste par département :
Dordogne (2) : Sarlat Marcillac FC, Trélissac FC R

Gironde (8) : FC Bassin d'Arcachon, ES Blanquefortaise, US Lège-Cap-Ferret (P), US Lormont (R),
Gironde (8) : SA Mérignac (R), Entente Merignac Arlac, JS Saint-Emilion (P), AS Saint-Médard-en-Jalles

Landes (2) : Biscarrosse Olympique, Stade montois R

Lot-et-Garonne (2) : SU Agen (R), FC Marmande 47 (R)

Pyrénées-Atlantiques (0) :

(R)0 Équipe reléguée de CFA 2

(P)0 Équipe promue de Division Supérieure Régionale

La Division Supérieure Régionale 2012-2013[modifier | modifier le code]
Aquitaine-Loc.png
Bayonne :
Aviron bayonnais R
Croises de Bayonne
City locator 4.svg
Bayonne
City locator 4.svg
Oloron FC
City locator 4.svg
JA Dax
City locator 4.svg
Saint-Paul Sport
City locator 4.svg
La Brede FC
City locator 4.svg
Prigonrieux FC
City locator 4.svg
US Bouscat
City locator 4.svg
SAG Cestas
Clubs évoluant en Division Supérieure Régionale


Liste par département :
Dordogne (1) : Prigonrieux FC (R)

Gironde (5) : US Bouscat (P), SAG Cestas (P), La Brede FC, Langon FC (R), FC Libourne (R)

Landes (2) : JA Dax, Saint-Paul Sport

Lot-et-Garonne (0) :

Pyrénées-Atlantiques (6) : Arin Luzien (P), Aviron bayonnais R (R), Croises de Bayonne,
Pyrénées-Atlantiques (6) : Les Genêts d'Anglet R (R), Oloron FC, EB Orthez

(R)0 Équipe reléguée de Division d'Honneur

(P)0 Équipe promue de Division d'Honneur Régionale

Compétitions des districts départementaux[modifier | modifier le code]

Districts départementaux Division 11 Division 12 Division 13 Division 14 Division 15
Bordeaux (Gironde) 1re Division Promotion
1re Division
2e Division Promotion
2e Division
Dordogne-Périgord (Dordogne) 1re Division Promotion
1re Division
2e Division Promotion
2e Division
3e Division
Gironde-Atlantique (Gironde) 1re Division Honneur
1re Division
Promotion
1re Division
2e Division
Gironde-Est (Gironde) 1re Division Promotion
1re Division
2e Division Promotion
2e Division
Landes 1re Division Promotion
1re Division
2e Division Promotion
2e Division
3e Division
Lot-et-Garonne 1re Division Promotion
1re Division
2e Division Promotion
2e Division
Pyrénées-Atlantiques 1re Division Promotion
1re Division
2e Division Promotion
2e Division
3e Division
Sauternais-et-Graves (Gironde) 1re Division Promotion
1re Division
2e Division Promotion
2e Division

Football féminin[modifier | modifier le code]

Principaux clubs féminins d'Aquitaine


Légende :
City locator 1.svg Division 1 : Aucun.

City locator 2.svg Division 2 : Girondins de Bordeaux.

City locator 5.svg Autres clubs : FCE Arlac, ASPTT Bordeaux.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Ligue du Centre-Ouest de football Rose des vents
N Ligue de Midi-Pyrénées de football
O    Ligue d'Aquitaine de football    E
S

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Contrairement à se qui est indiqué dans l'annuaire 1930 de la LSO, le District Landes-Pyrénées n'est mise en place qu'en 1921.
  2. Il y a une petite confusion dans cet annuaire 1920, puisqu'il est noté que le Lot-et-Garonne dépend du Limousin, et que la Dordogne et le Lot du Sud-Ouest. Cela semble impossible, puisque le territoire est non contigu. C'est l'inverse qui semble exacte : Lot-et-Garonne au Sud-Ouest et Dordogne et Lot au Limousin. Il s'agit, de plus, de revendication territoriale, puisque aucune société de ses trois départements n'est affiliée.
  3. Si le District Landes-Pyrénées existe réellement, il n'y a pas à proprement parler de District Gironde. Toutes les sociétés sportives de la Gironde sont gérées directement par la LSO.
  4. Ce district est, de temps à autre avant-guerre, nommé : District Blayais-Cubzaguais.
  5. a, b et c Tous comme le District Gironde avant 1927, le District de Bordeaux n'a pas d'existence réelle, les clubs de son territoire son gérés directement par la LSO. Il faut attendre 1970 pour que le district soit institué.
  6. Ce district est supprimé en 1928, les clubs de la proche banlieue bordelaise rejoignant le District de Bordeaux. Un District Monségurais est alors mise en place, pour les autres.
  7. Dès 1931, le District Landes-Pyrénées est divisé en deux sous-districts Landes et Pyrénées
  8. Les règlements de la Fédération, en vigueur avant 1971, précisent dans son article 96, alinéa 2 : « L’équipe première est celle qui participe à un championnat amateur dans la catégorie la plus élevée ».

Référence[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Annuaire de la Ligue du Sud-Ouest : Édition 1930-1931, Fédération française de football association, , 102 p., p. 4 à 7
  2. Annuaire 1920-21, Fédération française de foot-ball association, , 136 p., p. 87-88
  3. « Conseil National du samedi 7 juillet 1923 », Football et Sports, vol. 5-3, no 199,‎ , p. 2537
  4. « Dissidence de 3 Clubs de la L.S.O. », Athlétic-Tribune Sportive, vol. 14, no 664,‎
  5. Roger Roujean, « La fameuse «affaire» des Sinistrés », Athlétic-Tribune Sportive, vol. 14, no 671,‎ , p. 5
  6. « Bureau fédéral - séance du mercredi 18 mai 1932 », Football, vol. 4, no 130,‎ , p. 7
  7. « Bureau fédéral - séance du lundi 20 juin 1932 », Football, vol. 4, no 134,‎ , p. 7
  8. H. Delaunay, « Délibérations du Conseil national du 23 juillet », Football, vol. 4, no 139,‎ , p. 6
  9. H. Delaunay, « Le Conseil national de juillet à Paris (suite) », Football, vol. 5, no 191,‎ , p. 7
  10. Annuaire de la Ligue du Sud-Ouest : 1939-40, Fédération française de football association, , 96 p., p. 16