Ligne 613 (SNCV)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ligne vicinale 613)
Aller à : navigation, rechercher

La ligne vicinale 613 est une ligne ferrée à voie métrique située dans le sud de la province de Luxembourg en Belgique.

Elle porte le numéro 504 dans l'indicateur des chemins de fer belges de 1935. La Société nationale des chemins de fer vicinaux la mit en service en 1889 et ensuite hors service en 1959. Le trajet de cette ligne est revalorisé depuis 2011 par son intégration au réseau RAVeL accessible aux piétons, cyclistes et cavaliers.

Description[modifier | modifier le code]

Cette ligne à voie métrique quitte la station de Bourcy sur la ligne 163 à voie normale de la SNCB reliant Bastogne à Gouvy. Elle traverse les territoires de Hardigny (section de Noville), de Cowan (section de Tavigny) pour arriver à son terminus de Houffalize. Elle comporte des voies de garage à Bourcy, Hardigny et Cowan et une station-dépôt à Houffalize.

La voie principale mesure 11 550 mètres. Le rayon minimum des courbes est de 50 mètres. Les pentes atteignent exceptionnellement 35 pour mille sur 727 m, 32 sur 510 m et 30 sur 665 m.

L'arrêté royal du 31 aout 1888 concéda cette ligne à la SNCV (Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux). L'ouverture officielle de la ligne eut lieu le 14 juillet 1889.

La description et l'histoire de la ligne jusqu'à son démantèlement proviennent de l'ouvrage d'André Dagant[1].

La première guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le début de la guerre vit une diminution des activités. Il y avait de moins en moins d'huile, de pétrole et de lampes.

L'hiver 1916 fut particulièrement rigoureux, gelant le matériel.

Fin 1916, on licencia le personnel et les Allemands firent enlever les rails et le matériel qui partit pour une destination inconnue.

L'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Entre 1918 et 1922, la ligne fut remplacée par un autobus à essence qui partait de Houffalize le matin et revenait dans l'après-midi. La ligne fut ouverte à nouveau en avril 1922.

La deuxième guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le pont de l'Ourthe, reconstruit en 1921, sauta en 1940 puis en 1944 avant et pendant l'offensive. Le 29 août 1944, le convoi montant à Bourcy arrivait à Neufmoulin quand il fut attaqué par des chasseurs américains qui tirèrent d'abord une salve d'avertissement que le machiniste Théophile Musiaux ne prit pas au sérieux, voulant probablement atteindre le garage de Hardigny. Au deuxième passage, le train fut criblé de balles de .5. Théophile Mutiaux fut tué dans l'attaque. Mme Libaert, l'épouse d'un gendarme de Dinez, fut grièvement touchée aux jambes et décéda plus tard des suites de ses blessures. Un boucher fut blessé à la main et M. Lefèvre, chef de dépôt, remplaçant le garde, M. Kirsch, malade, fut sérieusement touché à la jambe.

La machine, touchée par plusieurs impacts, fut dépannée par Joseph Adam, chauffeur, et fut réparée dans les ateliers de Houffalize en moins d'une semaine.

Les bombardements de décembre 1944 et janvier 1945 détruisirent la gare, la buvette, les remises et l'atelier comme d'ailleurs toute la ville de Houffalize.

À Bourcy, les voies de garage furent labourées par les véhicules à chenilles.

L'après-guerre[modifier | modifier le code]

Les moteurs des autorails mis en servive en 1934 furent remplacés, après la guerre, par des moteurs de tanks Sherman récupérés auprès de l'armée américaine.

Les Vicinaux abandonnant le trafic de marchandises, la ligne 613 était condamnée : elle fut supprimée le 1er juin 1959. Le matériel fut remonté à Bourcy et embarqué ou détruit. La ligne fut démontée.

À Houffalize, le début de la ligne fut macadamisé pour accéder à la "Fosse d'Outh".

Le reste du tracé fut utilisé comme chemin d'exploitation agricole ou forestière ou laissé complètement à l'abandon et envahi par la végétation.

Création du RAVeL[modifier | modifier le code]

L'idée de la création de chemins pour le réseau RAVeL entre Bastogne et Gouvy (Ligne 163) et Bourcy et Houffalize (Ligne vicinale 613) remonte aux années 1990.

En 2010, les travaux commencèrent pour se terminer en mai 2011.

L’entretien ordinaire constitué du nettoyage et débroussaillage est assuré par les communes sur leur territoire respectif tandis que l’entretien extraordinaire constitué des grosses réparations est à charge du SPW, Direction des routes (ancien MET)[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

www.chemindurail.be

www.rail.lu/lignesbe

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le chemin de fer vicinal de Bourcy à Houffalize 1889 - 1959 - André Dagant - Unde Oreris Cercle Archéologique Souvenir de la Vapeur no 21 - Bastogne - 1982
  2. Dossier d'information à l'attention des citoyens et de la presse - août 2011 - Communes de Gouvy et de Houffalize