Ligne fortifiée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ligne fortifiée de la Promenthouse - pont construit sur des toblerones anti-char

Une ligne fortifiée est ligne de positions défensives comprenant des fortifications, permanentes, ou non, continues ou discontinues.

Catégories[modifier | modifier le code]

Les travaux de fortification passagère forment deux catégories principales :

  1. Les ouvrages simples
  2. les lignes ou travaux de fortification destinés à couvrir :
  • une armée
  • un camp
  • à fermer une trouée
  • voire la totalité de la frontière

Constitution[modifier | modifier le code]

La ligne fortifiée, d'emploi commode dans la défense, ne permet pas à la troupe de prendre l'offensive. Parmi les différents tracés, les plus utiles sont la ligne :

  • À redans
  • Tenaillée
  • À crémaillère.

La ligne des groupes d'ouvrages continus est constituée d'une série de redoutes ou de lunettes réunies par des retranchements légers se soutenant mutuellement.

On appelle également ligne fortifiée une suite de fortifications permanentes et continue destinée à protéger une frontière comme la ligne Maginot ou la ligne Siegfried.

Les différents types de lignes[modifier | modifier le code]

Ligne d'arrêt[modifier | modifier le code]

Une ligne d'arrêt est une petite fortification s'appuyant sur des obstacles naturels placés en arrière pour doubler certaines positions fortifiées.

Ligne de défense[modifier | modifier le code]

Une ligne de défense est une ligne droite qui joint un saillant d'un bastion au flanquant le plus rapproché sur la courtine.

C'est aussi la position sur laquelle une armée peut résister aux attaques de l'ennemi.

Ligne de feu[modifier | modifier le code]

Une ligne de feu est la crête intérieure d'un parapet d'où partent les coups de feu des défenseurs.

C'est aussi l'endroit où deux armées sont face à face on l'appelle alors ligne de front.

Ligne de moindre résistance[modifier | modifier le code]

Une ligne de moindre résistance est l'endroit où une mine doit nécessairement faire explosion.

Ligne d'investissement[modifier | modifier le code]

Une ligne d'investissement est un tracé autour d'une place forte investie et occupée par un cordon de troupes chargées d'intercepter les communications.

Ligne magistrale[modifier | modifier le code]

Une ligne magistrale est une ligne de fortification entourant immédiatement le point que l'on veut défendre.

Quelques lignes ou murs fortifiés[modifier | modifier le code]

Schutzwall West[modifier | modifier le code]

La ligne Schutzwall West appelée ligne Siegfried par les Alliés est une ligne de fortifications construite durant la Seconde Guerre mondiale par l'Allemagne, à peu près sur le long de l'ancienne frontière franco-allemande de 1870-1918[1].
Partant de Sarrebourg elle passait par Cirey-sur-Vezouze, Blâmont, Badonviller, Baccarat, Raon-l'Étape, Saint-Dié, Fraize, Gérardmer, Le Thillot, Giromagny, Héricourt, Montbéliard et se terminait à Delle.

Elle fut édifiée par 30 000 jeunes des jeunesses hitlériennes originaire d'Alsace et de Bade qui furent emmenés et logés sur place afin d'effectuer les travaux de fortifications. Par la suite, cette main-d'œuvre fut aidée par la réquisition obligatoire de la population civile des localités où passait la Schutzwall West. L'édification de ce mur était supervisée par des commandos de la Gestapo de la Sicherheitspolizei chargés en outre de la protection de l'ouvrage contre les tentatives de destruction par la résistance française.

Autres lignes ou murs[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]