Ligne de Rouen à Orléans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne
Rouen - Orléans
Image illustrative de l'article Ligne de Rouen à Orléans
Gare de Rouen-Orléans reconstruite par Juste Lisch en 1894
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Rouen, Bueil, Dreux, Chartres, Orléans
Historique
Mise en service 1872
Concessionnaires P.O. (1878 – 1938)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (depuis 1997)
Caractéristiques techniques
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Oui de Rouen à Petit-Couronne
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire RFF
Exploitant(s) SNCF et divers nouveaux entrants
Trafic fret

La ligne Rouen - Orléans est une ancienne ligne commerciale française de chemin de fer, qui reliait Rouen à Orléans. Mise en service par étapes entre 1872 et 1883, la ligne est fermée au trafic voyageur depuis la Seconde Guerre mondiale. Seule la section de Chartres à Orléans est encore en service et accueille un trafic marchandises saisonnier, principalement céréalier.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Cette relation commerciale empruntait plusieurs lignes dont les noms officiels (nomenclature du réseau ferré national) sont :

Historique[modifier | modifier le code]

Ouverture[modifier | modifier le code]

Cette ancienne ligne à voie unique a été mise en service en plusieurs sections.

Un court raccordement d'un kilomètre fut mis en service le entre la gare de Rouen-Orléans et Rouen-Rive gauche.

Le Viaduc de l'Hospice, à Elbeuf, vers 1905
La gare de Louviers, dans les années 1920

Fermeture[modifier | modifier le code]

Le service voyageurs a été supprimé en plusieurs étapes:

Réouverture[modifier | modifier le code]

Une réouverture pour le service fret (puis progressivement le service voyageurs) est planifiée :

  • entre Chartres et Voves (travaux sur 2011, modernisation sur 2011-2015)
  • entre Voves et Orléans (travaux d'ici 2017)
  • une partie de la ligne est conservée pour une exploitation touristique entre Breuilpont et La Croix st Leuffroy par

le Chemin de fer de la vallée de l'Eure (CFVE) dont le siège est en gare de Pacy-sur-Eure (27120)

Desserte[modifier | modifier le code]

Les principales gares desservies étaient :

À Beaulieu-le-Coudray, elle était en contact avec l'ancienne ligne vers Auneau-ville et Auneau-Orléans (Auneau-Embranchement), mise en service le .

À Voves, elle était en contact avec :

À Patay, elle était en contact avec l'ancienne ligne de Courtalain - Saint-Pellerin à Patay, mise en service le

Projet[modifier | modifier le code]

Des travaux sont en cours afin de rouvrir la ligne entre Chartres et Orléans. En parallèle, il est envisagé de remettre en service voyageur la section au départ de Rouen. Des études sont actuellement réalisées pour examiner les conditions de réouverture d’une desserte entre Rouen et la gare d'Évreux-Normandie dans le cadre du Contrat de projets État-région (CPER)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]