Ligne de Reims à Laon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
Reims à Laon
Ligne de Reims à Laon
Image illustrative de l’article Ligne de Reims à Laon
La voie ferrée à La Verrerie (commune de Courcy).
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1857
Concessionnaires Nord (1852 – 1857)
Ardennes (1857 – 1864)
EST (1864 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 082 000
Longueur 51,962 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale
Nombre de voies Double voie
Signalisation BAPR
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF

La ligne de Reims à Laon est une ligne de chemin de fer française à écartement standard et à double voie non électrifiée des départements de la Marne et de l'Aisne. Elle constitue la ligne n° 082 000 du réseau ferré national[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La Compagnie des chemins de fer du Nord devient concessionnaire d'un chemin de fer de La Fère à Reims le 19 février 1852[2]. Il est prévu qu'il se détache, à Tergnier, de la ligne de Creil à Saint-Quentin, se dirige vers Laon puis Reims où il doit se raccorder à la ligne de Reims à Épernay[2].

La Compagnie du Nord échange la section de Laon à Reims, par l'arrangement du 12 mai 1857[3] avec la Compagnie des chemins de fer des Ardennes, contre la ligne de Creil à Beauvais. La Compagnie des Ardennes met en service les 52 kilomètres en 1857, le 31 août pour les voyageurs et le 15 octobre pour les marchandises[3].

Le 1er janvier 1864[4] la Compagnie des chemins de fer de l'Est prend le contrôle de la ligne, suivant l'accord de fusion contracté avec la Compagnie des Ardennes le 12 mai 1857, approuvé par le décret du 11 juin 1859, et le traité du 1er mai 1863 qui avance la date effective de la fusion initialement prévue en 1866.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nomenclature du réseau ferré national, document préfecture page 3 voir document pdf (consulté le 28 mars 2011).
  2. a et b France, « Décret no 193 du 19 février 1852 », dans Annales des ponts et chaussées : Mémoires et documents relatif à l'art des constructions et au service de l'ingénieur, Numéro 22, Partie 2, A. Dumas, 1852, p. 136 intégral (consulté le 11 octobre 2011).
  3. a et b Adolphe Laurent Joanne, Atlas historique et statistique des chemins de fer français, L. Hachette, 1859, pp. 136-139 intégral (consulté le 10 octobre 2011)
  4. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements avis du Conseil d'état, publiée sur les éditions officielles du Louvre : de l'Imprimerie nationale, par Baudouin et du Bulletin des lois, A. Guyot et Scribe, 1863, pp. 665-666 intégral (consulté le 11 octobre 2011).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]