Ligne de Rémilly à Stiring-Wendel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le chemin de fer image illustrant la Lorraine
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer et la Lorraine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ligne de
Rémilly à Stiring-Wendel
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Saint-Avold, Forbach, Sarrebruck
Historique
Mise en service 1851 – 1852
Électrification 1956 – 1957
Concessionnaires Paris à Strasbourg (1845 – 1854)
Est (1854 – 1871)
EL (1871 – 1919)
AL (Non concédée) (1919 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 172 000
Longueur 51,363 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

25 kV – 50 Hz

Pente maximale 11 ‰
Nombre de voies Double voie
Signalisation BAL
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic ICE, TER, fret

La ligne de Rémilly à Stiring-Wendel est une ligne à double voie permettant le lien avec le réseau ferroviaire allemand. Elle est notamment parcourue par des trains InterCityExpress, reliant les gares de Paris-Est et Francfort-sur-le-Main HBf, et des TER Lorraine circulant entre Metz, Rémilly et Sarrebruck via Forbach.

Cette ligne constitue la ligne n°172 000[1] du réseau ferré national. Elle était la partie Est de l'ancienne ligne 11 du réseau EST.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'adjudication de la ligne de Metz à la frontière de Prusse vers Sarrebruck est autorisée par une loi le 19 juillet 1845[2]. La ligne est adjugée le 25 novembre 1845 à Messieurs Despans de Cubières, de Pellapra, duc de Galliera et Blacque-Belair. L'adjudication est approuvée par une ordonnance le 27 novembre suivant[3]. La Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg est constituée dès le 13 novembre, mais c'est l'homologation de ses statuts par ordonnance royale le 17 décembre 1845 qui autorise sa substitution aux concessionnaires initiaux[4].

La ligne est ouverte en deux sections, de Rémilly à Forbach en 1851 et de Forbach à la frontière en 1852.

Pendant la guerre franco-prussienne de 1870, les troupes germaniques ont construit une ligne temporaire à Rémilly pour rejoindre la ligne Frouard - Novéant en contournant Metz[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Classement sonore des infrastructures de transport de la Moselle page 19 Arrêté
  2. « N° 12131 - Loi relative aux chemins de fer de Tours à Nantes et de Paris à Strasbourg : 19 juillet 1845 », Bulletin des lois du Royaume de France, Paris, Imprimerie Royale, série IX, vol. 31, no 1226,‎ , p. 329 - 368 (lire en ligne).
  3. « N° 12424 - Ordonnance du roi qui approuve l'adjudication, passée le 25 novembre 1845, pour la concession du chemin de fer de Paris à Strasbourg : 27 novembre 1845 », Bulletin des lois du Royaume de France, Paris, Imprimerie Royale, série IX, vol. 31, no 1259,‎ , p. 1092 - 1094 (lire en ligne).
  4. « N° 20167 - Ordonnance du roi portant autorisation de la société anonyme formée à Paris sous la dénomination de compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg : 17 décembre 1845 », Bulletin des lois du Royaume de France, Paris, Imprimerie Royale, série IX, vol. 28 « Partie supplémentaire », no 818,‎ , p. 761 - 776.
  5. Histoire et organisation militaire des chemins de fer p51 Joseph Joesten, Paris, Henri Charles-Lavauzelle

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]