Ligne de Pyrgos à Olympie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
Pyrgos à Olympie
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Historique
Mise en service 1891
Concessionnaires SPAP (en) (1891 – 1962)
SEK (en) (1962 – 1971)
OSE (depuis 1971)
Caractéristiques techniques
Longueur 20,8 km
Vitesse de référence 90
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Nombre de voies Voie unique
Signalisation Cantonnement téléphonique
Trafic
Propriétaire OSE
Exploitant(s) TrainOSE
Trafic voyageurs

La ligne Pyrgos - Olympie (grec moderne : γραμμή Πύργου - Ολυμπίας) est une ligne ferroviaire secondaire grecque à voie unique et à écartement métrique reliant la ville de Pyrgos à la commune historique d'Ancienne Olympie. Elle est située intégralement dans le district régional d'Élide, dans l'ouest du Péloponnèse.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne fut inaugurée en 1891, dix ans avant que la ligne principale d'Alfios vers Kyparissia ne soit construite. Alors pendant cette décennie constituait une tronçon principale du réseau métrique du Péloponnèse. De 2001 à 2003 la ligne était fermée à tout trafic pour renouvellement.

Tracé et stations[modifier | modifier le code]

La façade de la gare d'Olympie

Étant donné que la ligne parcourt les plaines de l'Élide d'est, son tracé contient beaucoup de sections de voie droite et la ligne est démunie d'importants ouvrages d'art.

Outre la gare de Pyrgos, elle comporte encore trois gares. La gare d'Alfios où se trouve la bifurcation vers Kyparissie, la gare de Pélopio qui est doté d'une ligne d'évitement pour des croisement éventuels et la gare finale d'Olympie qui possède un bâtiment voyageurs de style ancien. La gare d'Olympie était dotée d'une plaque tournante et d'un petit dépôt oú les autorails passaient la nuit.

Exploitation[modifier | modifier le code]

À son ouverture, la ligne était desservie par des trains soit voyageurs soit mixtes, tractés par des petites locomotives à vapeur. En 1937, avec l'arrivée des nouveaux autorails Uerdingen et Linke Hoffmann, sont apparus les premiers trains express en provenance d'Athènes. De plus quelques autres trains en provenance d'Athènes comportaient une remorque d'autorail comme voiture directe. À la fin des années 1980, après le retrait des autorails Uerdingen et Linke Hoffmann qui y étaient affectés depuis plusieurs années, des trains tractés par des locotracteurs Mitsubishi ont fait leur apparition sur la ligne. En plus, un autorail direct depuis Athènes, de type Ganz-Mavag, réalisait un aller-retour quotidien de 1980 à 1995. Suite la réouverture de la ligne en janvier 2003, deux autorails Intercités du type MAN4 réalisaient deux paires de trains directs à partir d'Athènes et des autorails Ganz Mavag ou MAN1 assurait des trains locaux entre Pyrgos et Olympie. En 2005, après la fermeture de la ligne entre Athènes et Kiato les Intercités directs furent supprimés.

Actuellement il existe trois paires de trains locaux; deux paires en provenance et à destination de Pyrgos et un paire en provenance et à destination de Katakolo.

Entre le 6 et le 22 février 2012 la circulation sur la ligne a été interrompue à cause de dégâts importants sur la voie provoqués par les inondations ayant touché la région[1].

Tableau d'itinéraires (1972-2012)[modifier | modifier le code]

Ci-dessous est présenté le service voyageurs de la ligne les 40 dernières années[2]

1972-1973 1979-1980 1980-1985 1987-1990 1992-1993 1993-1994 1994-1997 2003-2005 2005-2006 2007-2008 2011-
6 h 05 6 h 30 6 h 30 6 h 30 6 h 50 6 h 30 6 h 30 6 h 50 7 h 00 6 h 55 6 h 45 3
8 h 44 8 h 20 8 h 20 8 h 56
10 h 24 9 h 53 9 h 46 10 h 00 9 h 45 9 h 15 10 h 10 9 h 20 3
11 h 04 1 12 h 46 12 h 47 12 h 49 12 h 41 12 h 39 11 h 30 11 h 46 2 11 h 25 11 h 26 12 h 35 3
13 h 01 14 h 04 14 h 04 2 14 h 17 2 14 h 13 14 h 40 14 h 00 14 h 05 2 13 h 23 13 h 12
14 h 56 15 h 11 15 h 11
18 h 15 18 h 14 18 h 12 19 h 06 20 h 00 20 h 00 18 h 50

1 Train local au départ de la gare d'Alfios
2 Autorail direct en provenance du Pirée et d'Athènes
3 À partir du 1-1-2012: sauf dimanches et jours fériées

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hans-Bernhard Schönborn, Schmalspurbahnen in Griechenland (Peloponnes und Thessalien),Edition Ergasias, 1997, 272 p., (ISBN 3-909221-32-7)
  • Association des amis grecs du chemin de fer, Οι Ελληνικοί Σιδηρόδρομοι : Η διαδρομή τους από το 1869 έως σήμερα / Les chemins de fer grecs : Leur parcours depuis 1869 jusqu'aujourd'hui, Edition Militos, Athènes, 305 p., (ISBN 960-8460-07-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (el) Les conducteurs de l'OSE, « Fermeture provisoire de la ligne de Pyrgos à Katakolo », Le blog des conducteurs de trains de l'OSE, (consulté le 6 février 2012)
  2. Organisme des chemins de fer de la Grèce - Administration des chemins de fer du Péloponnèse - Livret des horaires de service de trains - années concernées

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]