Ligne de Pont-l'Évêque à Honfleur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Pont-l'Évêque à Honfleur
⇒ Voir la carte de la ligne ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
Passage à niveau vers Honfleur
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1862
Fermeture 1971
Concessionnaires Ouest (1855 – 1908)
État (Non concédée) (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (à partir de 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 377 000
Longueur 25 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Pente maximale 10
Nombre de voies Anciennement à voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF

La ligne de Pont-l'Évêque à Honfleur est une ligne de chemin de fer française à écartement standard et à voie unique non électrifiée. Elle relie Honfleur à Lisieux par Pont-l'Évêque. Seule une section de la ligne est ouverte pour le fret.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les 2 février et 6 avril 1855 est signé une convention entre le ministre des Travaux publics et les compagnies des chemins de fer de Paris à Saint-Germain, de Paris à Rouen, de Rouen au Havre, de l'Ouest, de Paris à Caen et à Cherbourg. Cette convention organise la fusion de ces compagnies au sein de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest. En outre elle concède à titre définitif à la compagnie un embranchement de Lisieux à Honfleur[1]. Cette convention est approuvée par décret impérial le 7 avril 1855[2].


Le , une ligne de 18 km partant de la ligne Mantes-la-Jolie - Cherbourg est ouverte entre la gare de Lisieux et la gare de Pont-l'Évêque. Le , elle est prolongée par un embranchement de 25 km en direction d'Honfleur par Quetteville. Le , la ligne entre la gare de Glos-Montfort, sur la ligne de Serquigny à Oissel, et Pont-Audemer est prolongée jusqu'à Quetteville, permettant ainsi de relier Honfleur à Évreux et Rouen.

Le , la ligne est fermée au trafic voyageurs. Le , le trafic cesse officiellement sur la section entre Pont-l'Evêque et Quetteville qui est déclassée par un décret du afin de supprimer un pont-rail à Pont-l'Évêque[3]. La section entre Quetteville et Honfleur appartient toujours à Réseau ferré de France[4].

Trafic actuel[modifier | modifier le code]

En 2005, la trafic fret entre Beuzeville et Honfleur cesse. RFF continue toutefois à entretenir l’infrastructure sous la pression des élus locaux et des services portuaires. Cela a permis sa réouverture en 2008.

Dans son Plan rail 2020, la région Basse-Normandie envisage de réutiliser la voie pour le trafic voyageurs entre Honfleur et Glos-Montfort en remettant en service une section de l'ancienne ligne Évreux-Embranchement - Quetteville[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Convention relative à la fusion des chemins de fer normands et bretons », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 5, no 292,‎ , p. 818 - 828 (lire en ligne).
  2. « N° 2877 - Décret impérial qui approuve la convention passée, les 2 février et 6 avril 1855, entre le ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics, et les Compagnies du chemin de fer de Paris à Saint-Germain, de Paris à Rouen, etc : 7 avril 1855 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 6, no 313,‎ , p. 57 - 58 (lire en ligne).
  3. Journal Officiel de la République Française, 14 juillet 1994, p. 10204 [lire en ligne (page consultée le 30 décembre 2009)]
  4. Réseau RFF en Basse-Normandie (2009)
  5. Région Basse-Normandie, Plan Rail 2020, pp. 55–56 [lire en ligne (page consultée le 30 décembre 2009)]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]