Ligne de Pont-l'Évêque à Honfleur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le chemin de fer image illustrant la Normandie
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer et la Normandie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ligne de
Pont-l'Évêque à Honfleur
⇒ Voir la carte de la ligne ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
Passage à niveau vers Honfleur
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1862
Fermeture 1971
Concessionnaires Ouest (1855 – 1908)
État (Non concédée) (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (à partir de 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 377 000
Longueur 25 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Pente maximale 10 ‰
Nombre de voies Anciennement à voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF

La ligne de Pont-l'Évêque à Honfleur est une ligne de chemin de fer française à écartement standard et à voie unique non électrifiée. Elle relie Honfleur à Lisieux par Pont-l'Évêque. Seule une section de la ligne est ouverte pour le fret.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les 2 février et 6 avril 1855 est signé une convention entre le ministre des Travaux publics et les compagnies des chemins de fer de Paris à Saint-Germain, de Paris à Rouen, de Rouen au Havre, de l'Ouest, de Paris à Caen et à Cherbourg. Cette convention organise la fusion de ces compagnies au sein de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest. En outre elle concède à titre définitif à la compagnie un embranchement de Lisieux à Honfleur[1]. Cette convention est approuvée par décret impérial le 7 avril 1855[2].


Le , une ligne de 18 km partant de la ligne Mantes-la-Jolie - Cherbourg est ouverte entre la gare de Lisieux et la gare de Pont-l'Évêque. Le , elle est prolongée par un embranchement de 25 km en direction d'Honfleur par Quetteville. Le , la ligne entre la gare de Glos-Montfort, sur la ligne de Serquigny à Oissel, et Pont-Audemer est prolongée jusqu'à Quetteville, permettant ainsi de relier Honfleur à Évreux et Rouen.

Le , la ligne est fermée au trafic voyageurs. Le , le trafic cesse officiellement sur la section entre Pont-l'Evêque et Quetteville qui est déclassée par un décret du afin de supprimer un pont-rail à Pont-l'Évêque[3]. La section entre Quetteville et Honfleur appartient toujours à Réseau ferré de France[4].

Trafic actuel[modifier | modifier le code]

Cet article ou cette section contient des informations sur un projet ferroviaire.

Il se peut que ces informations soient de nature spéculative et que leur teneur change considérablement alors que les évènements approchent.

En 2005, la trafic fret entre Beuzeville et Honfleur cesse. RFF continue toutefois à entretenir l’infrastructure sous la pression des élus locaux et des services portuaires. Cela a permis sa réouverture en 2008.

Dans son Plan rail 2020, la région Basse-Normandie envisage de réutiliser la voie pour le trafic voyageurs entre Honfleur et Glos-Montfort en remettant en service une section de l'ancienne ligne Évreux-Embranchement - Quetteville[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Convention relative à la fusion des chemins de fer normands et bretons », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 5, no 292,‎ , p. 818 - 828 (lire en ligne).
  2. « N° 2877 - Décret impérial qui approuve la convention passée, les 2 février et 6 avril 1855, entre le ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics, et les Compagnies du chemin de fer de Paris à Saint-Germain, de Paris à Rouen, etc : 7 avril 1855 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 6, no 313,‎ , p. 57 - 58 (lire en ligne).
  3. Journal Officiel de la République Française, 14 juillet 1994, p. 10204 [lire en ligne (page consultée le 30 décembre 2009)]
  4. Réseau RFF en Basse-Normandie (2009)
  5. Région Basse-Normandie, Plan Rail 2020, pp. 55–56 [lire en ligne (page consultée le 30 décembre 2009)]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]