Ligne de Neuville-de-Poitou à Bressuire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ligne de
Neuville-de-Poitou à Bressuire
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1887
Fermeture 1980
Concessionnaires Bressuire à Poitiers (1869 – 1878)
État (Non concédée) (1878 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (à partir de 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 524 000
Longueur 72,5 km
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 12,5 
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF
Trafic Fret entre Neuville-de-Poitou et Chalandray

La ligne de Neuville-de-Poitou à Bressuire est une ligne de chemin de fer française longue de 72,5 km[1] qui reliait Neuville-de-Poitou, dans le département de la Vienne, à Bressuire, dans le département des Deux-Sèvres. Elle est entièrement située dans la région Nouvelle-Aquitaine.

Elle constitue la ligne n° 524 000 du réseau ferré national français.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne de Bressuire à Poitiers est déclarée d'utilité publique par un décret impérial le [2].

Le , un décret impérial prescrit sa mise en adjudication[3]. La concession est attribuée à la Compagnie du chemin de fer de Bressuire à Poitiers (BP) le . Elle est mise en service dans sa totalité le [4].

La ligne de Bressuire à Poitiers est rachetée par l'État selon les termes d'une convention signée le entre le ministre des Travaux publics et la Compagnie du chemin de fer de Bressuire à Poitiers. Cette convention est approuvée par une loi le [5].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Selon les sections, la ligne a connu des fortunes diverses. Jusqu'en 1982[réf. souhaitée], elle voyait passer les express NantesLimoges via Poitiers. Depuis cette date, plus aucun service voyageurs n'a lieu.

Par ailleurs, seul un maigre trafic fret subsistant entre Poitiers et Chalandray a fait en sorte que l'intégralité de la ligne ne soit pas fermée et déposée.

De Neuville-de-Poitou à Parthenay[modifier | modifier le code]

La ligne est exploitée pour les besoins du trafic fret entre Neuville-de-Poitou et Chalandray pour la desserte de la coopérative agricole Centre Ouest Céréales. Elle a été rénovée dans ce but il y a quelques années.[réf. nécessaire]

La section entre Chalandray et Parthenay, bien que la voie soit toujours en place, ne voit plus aucun trafic.

De Parthenay à Bressuire[modifier | modifier le code]

Cette section est fermée et déposée depuis de nombreuses années.[réf. nécessaire] Une voie verte a été aménagée sur la quasi-totalité de son linéaire en 2006[6].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Inventaire des lignes oubliées : Lignes 76 à 151 sur 281 répertoriées », sur Histoire de lignes oubliées..., (consulté le ).
  2. « N° 16281 - Décret impérial qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer de Bressuire à Poitiers : 19 juin 1868 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, xI, vol. 32, no 1628,‎ , p. 328-329.
  3. « N° 17550 - Décret impérial qui prescrit la mise en adjudication du chemin de fer de Bressuire à Poitiers : 18 décembre 1869 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, xI, vol. 35, no 1788,‎ , p. 249-267.
  4. Adrienna Suro, 2004, p. 90.
  5. « N° 7065 - Loi qui, 1° incorpore divers chemins de fer d'intérêt local dans le réseau d'intérêt général ; 2° approuve des conventions passées entre le ministre des Travaux publics et diverses Compagnies de Chemin de fer : 18 mai 1878 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, xII, vol. 16, no 395,‎ , p. 801-823 (lire en ligne).
  6. « Voie Verte Parthenay - Bressuire », sur AF3V.org (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]