Ligne de Narbonne à Bize

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Narbonne à Bize
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Narbonne, Sallèles-d'Aude, Bize-Minervois
Historique
Mise en service 1887
Concessionnaires Ch. de fer du Midi (1875 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 734 000
Longueur 21,5 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

Non électrifiée

Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic fret

La ligne de Narbonne à Bize est une ligne de chemin de fer française non électrifiée à écartement standard et à voie unique de la région Languedoc-Roussillon.

Présentation[modifier | modifier le code]

Antenne de la ligne de Bordeaux à Sète, la ligne de Narbonne à Bize, qui constitue aujourd'hui la ligne numéro 734 000 du réseau ferré national[réf. nécessaire], a été ouverte en 1887 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne.

Comme beaucoup de lignes secondaires en France, le trafic voyageur fut supprimé à la veille de la Seconde Guerre mondiale, en 1939[1].

Depuis cette date, la ligne ne sert plus qu'au trafic marchandise. Elle possède d'ailleurs plusieurs "embranchements particuliers" pour desservir les usines concernées. Certaines sections (viaduc sur l'Aude et premiers kilomètres de la ligne notamment) ont d'ailleurs été récemment rénovées, tandis que la majeure partie de la voie est constituée du rail double champignon d'origine Midi[2].
Jusqu'à assez récemment[Quand ?], un train touristique, actuellement interrompu, a emprunté la ligne ("Autorail touristique du Minervois").

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne est concédée à la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne par une convention signée le 14 décembre 1875 entre le ministre des Travaux Publics et la compagnie. Cette convention est approuvée à la même date par une loi qui déclare la ligne d'utilité publique à titre d'intérêt général[3].

Elle a été mise en service le 4 juillet 1887[1].

La loi du 17 juillet 1879 (dite plan Freycinet) portant classement de 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d’intérêt général retient en n° 160, une ligne de « La Bastide-Rouairoux (Tarn) à Bize (Aude) »[4]. Ce prolongement n'a jamais été réalisé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Massif Central Ferroviaire < http://www.massifcentralferroviaire.com/fiches/fichesec.php?VARsectionsID=585 >
  2. [PDF] RFF, « Ligne Narbonne - Bize : Elargissement du viaduc Sallèles d’Aude permettant d’assurer la transparence hydraulique du remblai ferroviaire », sur www.rff-languedocroussillon.fr (consulté le 3 juillet 2010)
  3. « N° 4890 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement de divers chemins de fer et approuve la convention passée avec la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne, pour le concession de ces chemins de fer : 14 décembre 1875 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 11, no 285,‎ , p. 1276 - 1281 (lire en ligne).
  4. « N° 8168 - Loi qui classe 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d'intérêt général : 17 juillet 1879 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 19, no 456,‎ , p. 6 - 12 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]