Ligne de La Ferté-Hauterive à Gannat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
La Ferté-Hauterive à Gannat
Image illustrative de l’article Ligne de La Ferté-Hauterive à Gannat
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Saint-Pourçain-sur-Sioule, Gannat
Historique
Mise en service 1932
Fermeture 1938 – 1960 (fermeture partielle)
Concessionnaires PLM (1906 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (à partir de 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 789 000
Longueur 35 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale
Nombre de voies Voie unique
(Anciennement à double voie)
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic Fret

La ligne de La Ferté-Hauterive à Gannat est une ligne ferroviaire française à écartement standard et primitivement à double voie de la région Auvergne. Elle relie les gares de La Ferté-Hauterive au nord et de Gannat au sud.

Elle constitue la ligne 789 000[1] du réseau ferré national.

Actuellement, il n'y a pas de service voyageurs sur cette ligne : elle est partiellement déposée.

Historique[modifier | modifier le code]

Concession[modifier | modifier le code]

La concession de la ligne est accordée à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée par une convention signée entre la compagnie et le Ministre des travaux publics le 7 juillet 1905. Cette convention est approuvée par une loi le 27 avril 1906[2]. La ligne a été déclarée d’utilité publique par une loi le 27 avril 1906[3].

Ouverture[modifier | modifier le code]

Les travaux de construction sont interrompus par la guerre. Le projet est un temps abandonné, avant d'être repris, ce qui explique que l'ouverture ne se soit faite qu'en 1932, plus précisément le 25 août. Cette ligne est la dernière à avoir été ouverte par le PLM avant l'avènement de la SNCF en 1938[4].

Elle servait de prolongement de la ligne de Moret - Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache, dite « ligne du Bourbonnais », raccourcissant le trajet de Paris à Clermont-Ferrand de 11 km, en évitant de traverser les gares de Saint-Germain-des-Fossés et de Vichy[4].

  • De La Ferté-Hauterive à Gannat le 25 août 1932.

Fermetures[modifier | modifier le code]

  • De La Ferté-Hauterive à Gannat le 7 novembre 1938.

À l'origine à double voie, la deuxième voie a été démontée pendant la Seconde Guerre mondiale[4].

La ligne a fermé au service voyageurs en 1938 ; la section entre Saint-Pourçain-sur-Sioule et Bayet a fermé en 1960[4].


Déclassement[modifier | modifier le code]

  • De Saint-Pourçain-sur-Sioule à Bayet (PK 343,440 à 349,000) : le 26 juillet 1969[5].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Cette ligne est toujours en service pour le fret dans sa partie nord (desserte d'I.T.E. à Saint-Pourçain-sur-Sioule).

Vélorail de la Sioule[modifier | modifier le code]

Depuis juin 2010, une partie de la ligne encore pourvue de ses rails peut être parcourue en vélorail. Le point de départ est situé à proximité de l'ancienne gare du Mayet-d'École. Un circuit de 8 km part vers le nord en direction de Broût-Vernet et s'achève au pont des Paraudes (sur la Sioule) ; un autre circuit, de 5 km, descend vers le sud, en direction de Gannat, traverse Saulzet et se termine au pont autoroutier[6].

Les travaux de mise en service de ce vélorail ont nécessité le débroussaillage de la voie ferrée, l'aménagement d'un parking au Mayet-d'École et l'acquisition de draisines, pour 30 000 €[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, vol. 2, La Vie du Rail, (ISBN 978-2-918758-44-0), p. 96.
  2. « No 47715 - Loi approuvant une convention provisoire passée avec la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée pour la concession des lignes de Gannat à La Ferté-Hauterive, de Vichy à Riom avec embranchement sur Maringues, de Brioude à Saint-Flour », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 73, no 2736,‎ , p. 738-740 (lire en ligne)
  3. « No 47716 - Loi déclarant d'utilité publique, à titre d'intérêt général, l'établissement du chemin de fer de Gannat à La Ferté-Hauterive », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 73, no 2736,‎ , p. 740-741 (lire en ligne)
  4. a b c d et e CETE Méditerranée et CETE de Lyon, « Valorisation des petites lignes ferroviaires d'Auvergne - fiches d'activités. Vélorail de la Sioule », sur DREAL Auvergne, (consulté le 19 février 2015), p. 33-35.
  5. Journal Officiel de la République Française du 10 août 1969, page 8017.
  6. Site du Vélorail.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ligne de la Ferté-Hauterive à Gannat : Traversée de la vallée submersible de l'Allier, Paris, Ministère des travaux publics,
  • « Ouverture de ligne de La Ferté-Hauterive à Gannat », Bulletin PLM, no 23,‎ (lire en ligne)
  • « Étude de ligne : La Ferté-Hauterive - Gannat », Rail Passion, no 104,‎

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]