Ligne de Dax à Mont-de-Marsan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Dax à Mont-de-Marsan
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1891 – 1899
Fermeture 1970
Concessionnaires Midi (1883 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (à partir de 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 654 000
Longueur 61,986 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Pente maximale 12
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic Fret entre Augreilh et Mont-de-Marsan

La ligne Ligne de Dax à Mont-de-Marsan est une ligne ferroviaire en France, longue de 64 kilomètres, et établie dans le département des Landes. Elle reliait les gares de Dax et de Mont-de-Marsan.

Elle constitue la ligne 654 000[1] du réseau ferré national.

Actuellement, le tronçon de Saint-Sever à Mont-de-Marsan est encore ouvert au transport de marchandises, le reste de la ligne a été déposé.

Histoire[modifier | modifier le code]

La loi du 17 juillet 1879 (plan Freycinet) portant classement de 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d’intérêt général retient en n° 175 une ligne de « Saint-Sever à Pau, à Dax et à Mont-de-Marsan »[2],[3]. La section de Mont-de-Marsan à Saint-Sever est déclarée d'utilité publique, à titre d'intérêt général, par une loi le 22 juin 1880[4]. La section de Dax à Saint-Sever est déclarée d'utilité publique, à titre d'intérêt général, par une loi le 25 juillet 1881[5].

La totalité de la ligne est concédée à la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne par une convention signée le 9 juin 1883 entre le ministre des Travaux publics et la compagnie. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[6],[7].

La section de Saint-Sever à Mont-de-Marsan a été ouverte à l'exploitation le 12 août 1891[8] et celle de Dax à Saint-Sever le 10 novembre 1899.

La totalité de la ligne a été fermée au service des voyageurs le 7 avril 1970. Le trafic des marchandises a disparu entre Narrosse et la bifurcation d'Augreilh le 9 décembre 1992 et entre la bifurcation de Peyrouton et Narrosse le 1er juin 2004.

Dates de déclassement[modifier | modifier le code]

  • De Narrosse à Augreilh (PK 156,500 à 192,000) : 9 décembre 1992[1].

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Journal Officiel de la République Française du 11 décembre 1992 page 16 900.
  2. « N° 8168 - Loi qui classe 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d'intérêt général : 17 juillet 1879 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 19, no 456,‎ , p. 6 - 12 (lire en ligne).
  3. Les chemins de fer français : étude historique sur la constitution et le régime du réseau, par Alfred Picard, Tome 3, page 693.
  4. « N° 9464 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer de Mont-de-Marsan à ou près Saint-Sever : 22 juin 1880 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 20, no 538,‎ , p. 1060 (lire en ligne).
  5. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, et avis du Conseil d'état, année 1881, page 330.
  6. « N° 14215 - Loi qui approuve la convention passée, le 9 juin 1883, entre le ministre des Travaux publics et la Compagnie des chemins de fer du Midi : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 340 - 345 (lire en ligne).
  7. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, et avis du Conseil d'État, année 1884, page 81.
  8. Rapports et délibérations - Conseil général des Landes, année 1893/08, page 61.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]