Ligne de Coutances à Sottevast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le chemin de fer image illustrant la Manche
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer et la Manche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ligne de
Coutances à Sottevast
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies La Haye-du-Puits, Lessay, Bricquebec
Historique
Mise en service 1884
Fermeture 1972 – 1988
Concessionnaires Ouest (1855 – 1908)
État (non concédée) (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1996)
Ligne déclassée (à partir de 1996)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 417 000
Longueur 72,9 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

Non électrifiée

Pente maximale 15 ‰
Nombre de voies Ligne déposée
(Anciennement à voie unique)
Trafic
Propriétaire RFF jusqu'en 2000, puis le Conseil général de la Manche
Exploitant(s) Conseil général de la Manche (voie verte)
Trafic Aucun

La ligne de Coutances à Sottevast est une ancienne ligne de chemin de fer française, se trouvant dans le département de la Manche. Elle reliait les localités de Sottevast et Coutances.

Elle constituait la ligne 417 000[1] du réseau ferré national

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne est déclarée d'utilité publique, à titre d'intérêt général, par un décret impérial le 19 juin 1868[2].

Elle est concédée à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 31 décembre 1875. La convention est approuvée à la même date par une loi[3].

La ligne est ouverte le [4]. C'était l'élément central de l'axe Cherbourg - Coutances - Avranches. Ce dernier empruntait la ligne de Paris à Cherbourg en double voies jusqu'à Sottevast, puis la ligne de Coutances à Sottevast en voie unique et enfin la ligne de Lison à Lamballe à nouveau à double voie. Il permettait une traversée nord-sud du Cotentin sur sa façade ouest en reliant ainsi la Bretagne au nord de la façade atlantique française.

La ligne est fermée entre et le . Elle est entièrement déclassée par le décret signé le [1]. En 2000, l'ancienne plate-forme est vendue au Conseil général de la Manche qui la reconvertit en voie verte.

Chronologie[modifier | modifier le code]

La ligne est fermée au service voyageurs :

  • Sur la totalité au Printemps 1970.

La ligne est fermée au service marchandises :

  • section de Coutances à Périers-en-Cotentin, le
  • section de Périers-en-Cotentin à Lessay, le
  • section de Lessay à La Haye-du-Puits, le
  • section de La Haye-du-Puits à Sottevast, le

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tracé et profil[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Journal officiel de la République française du 18 avril 1996, page 5 954.
  2. « N° 16284 - Décret impérial qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer de Sottevast, sur la ligne de Paris à Cherbourg, à Coutances : 19 juin 1868 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 32, no 1628,‎ , p. 331 - 332.
  3. « N° 4907 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement de plusieurs chemins de fer et approuve la convention passée avec la Compagnie de l'Ouest pour la concession desdits chemins de fer : 31 décembre 1875 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 11, no 286,‎ , p. 1310 - 1315 (lire en ligne).
  4. Histoire chronologique des chemins de fer européens et russes

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]