Ligne de Clamecy à Nevers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
Clamecy à Nevers
Pays Drapeau de la France France
Concessionnaires PLM (1863 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 754 000
Longueur 75,1 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 11 
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF

La ligne de Clamecy à Nevers est une ligne ferroviaire française à écartement standard, non électrifiée. Elle relie la gare de Clamecy et celle de Nevers.

Elle constitue la ligne 754 000 du réseau ferré national.

Elle est fermée au trafic des voyageurs, non exploitée de Clamecy à Arzembouy et supporte un trafic fret entre Arzembouy et la gare de Nevers.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne de Clamecy à Nevers, partie d'un itinéraire d'Auxerre à Nevers, est déclarée d'utilité publique par un décret impérial le 14 juin 1861[1].

La ligne d'Auxerre à Nevers a été concédée à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée par une convention entre le ministre secrétaire d'État au département de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics et la compagnie signée le 1er mai 1863. Cette convention a été approuvée par un décret impérial le 11 juin 1863[2].

Projet[modifier | modifier le code]

Sur la partie non exploitée de Clamecy à Arzembouy, la voie est toujours en place. Le tronçon de Trucy à Varzy préalablement nettoyé par des bénévoles a été exploité en vélorail dans les années 2000 et ensuite abandonné. Un projet de vélorail de Clamecy à Varzy est défendu par Gilles Noël Maire de Varzy. [3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 769 — Décret impérial qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer partant d'Auxerre, passant par ou près Clamecy et aboutissant à la ligne de Nevers à Chagny : 14 juin 1861 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 18, no 953,‎ , p. 241 - 242.
  2. « N° 11555 - Décret impérial qui approuve la convention passée, le 1er mai 1863, entre le ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics et la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 11 juin 1863 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 22, no 1141,‎ , p. 159 - 166 (lire en ligne).
  3. http://www.lejdc.fr/nevers/economie/tourisme/2017/01/03/que-deviennent-les-lignes-non-circulees-de-la-sncf_12211159.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]