Ligne de Clamecy à Gilly-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le chemin de fer image illustrant la Nièvre
image illustrant la Saône-et-Loire image illustrant le Morvan
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer, la Nièvre, la Saône-et-Loire et le Morvan.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ligne de
Clamecy à Gilly-sur-Loire
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Corbigny, Cercy-la-Tour
Concessionnaires PLM (1863 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 762 000
Longueur 126,6 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Pente maximale 15 ‰
Nombre de voies Voie unique
Signalisation simplifiée
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF, CFR
Trafic TER de Clamecy à Corbigny, fret de Corbigny à Cercy-la-Tour

La ligne de Clamecy à Gilly-sur-Loire est une ligne ferroviaire française à écartement standard non électrifiée. Elle reliait la gare de Clamecy et celle de Gilly-sur-Loire, en passant par Cercy-la-Tour.

Elle constitue la ligne 762 000[1] du réseau ferré national.

Elle est actuellement en service de Clamecy à Cercy-la-Tour. La section entre Cercy-la-Tour et Gilly-sur-Loire a été déferrée.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne d'Auxerre à Nevers et à Cercy-la-Tour a été concédée à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée par une convention entre le ministre secrétaire d'État au département de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics et la compagnie signée le 1er mai 1863. Cette convention a été approuvée par un décret impérial le 11 juin 1863[2].

La section entre Cercy-la-Tour et Gilly-sur-Loire est déclarée d'utilité publique sans être concédée par un décret impérial le 19 juin 1868[3]. Elle est concédée à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée par une convention entre le ministre des Travaux publics et la compagnie signée le 3 juillet 1875. Cette convention a été approuvée à la même date par une loi qui déclare simultanément la ligne d'utilité publique[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal officiel de la république française du 27/09/1995 page 14094.
  2. « N° 11555 - Décret impérial qui approuve la convention passée, le 1er mai 1863, entre le ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics et la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 11 juin 1863 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 22, no 1141,‎ , p. 159 - 166 (lire en ligne).
  3. « N° 16286 - Décret impérial qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer de Cercy-la-Tour à Gilly-sur-Loire : 19 juin 1868 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 32, no 1628,‎ , p. 333.
  4. « N° 4443 - Loi relative à la déclaration d'utilité publique de plusieurs chemins de fer et à la concession de ces chemins à la Compagnie de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 3 juillet 1875 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 11, no 266,‎ , p. 265 - 271 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]