Ligne de Cheval-Blanc à Pertuis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
Cheval-Blanc à Pertuis
Ligne de Cheval Blanc à Pertuis
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1871
Concessionnaires PLM (1857 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 923 000
Longueur 40,466 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF et diverses compagnies privées.
Trafic Fret

La ligne de Cheval-Blanc à Pertuis est une ligne de chemin de fer secondaire à écartement standard et à voie unique non électrifiée du département du Vaucluse.

Fermée au service des voyageurs, elle est utilisée en trafic fret.

Elle constitue la ligne 923 000[1] du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la suite de la déconfiture financière de la Compagnie du chemin de fer Grand-Central de France, son démantèlement est organisé en 1857 au profit de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans et de la constitution de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée. Cette dernière compagnie se voit octroyer, entre autres, la concession à titre éventuel d'une ligne « d'Avignon à Gap » (dont la ligne de Cheval-Blanc à Pertuis constitue une section) lors de sa création par la convention signée le 11 avril 1857 entre le ministre des Travaux publics et les Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon et Compagnie du chemin de fer de Lyon à la Méditerranée. Cette convention est approuvée par décret le 19 juin 1857[2]. Déclarée d'utilité publique le 25 août 1861[3], la concession est devenue définitive à la même date.

La ligne a été ouverte à l'exploitation en octobre 1871[4]. Elle est ouverte au service voyageurs le 25 novembre 1872.

Le service voyageurs est fermé le 04 juillet 1971.

Une réouverture est actuellement à l'étude[5].

Infrastructure[modifier | modifier le code]

C'est une ligne à voie unique au profil correct, les déclivités ne dépassent pas 8 .

Exploitation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-44-0), volume 2, page 188.
  2. « N° 4797 - Décret impérial qui approuve la convention passée, le 11 avril 1857 entre le ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics, et les Compagnies des chemins de fer de Paris à Lyon, et de Lyon à la Méditerranée : 19 juin 1857 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie impériale, série XI, vol. 10, no 522,‎ , p. 275 - 327.
  3. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglements, et avis du Conseil d'État, année 1861, page 503.
  4. Procès-verbal des séances du Conseil général (Vaucluse), 1873-08, page 12.
  5. Plan d'actions de RFF en PACA , page 26.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]