Ligne de Champigneulles à Houdemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Champigneulles à Houdemont
Image illustrative de l'article Ligne de Champigneulles à Houdemont
La ligne au croisement avec la rue Lafayette à Nancy.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Nancy
Historique
Mise en service 1881
Fermeture 1988 – 1998
Concessionnaires Est (1873 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (à partir de 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 078 000
Longueur 8,2 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 17
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF
Trafic Ligne inexploitée.

La ligne de Champigneulles à Houdemont est une ligne de chemin de fer française de Meurthe-et-Moselle, à écartement standard et à voie unique, qui permettait de desservir la gare aux marchandises de Nancy-Saint-Georges.

Elle constitue la ligne 078 000[1] du réseau ferré national.

Dans l'ancienne nomenclature de la région Est de la SNCF, elle était numérotée « ligne 27.5 » et désignée en tant « ligne Champigneulles - Jarville »[2]

Aujourd'hui déclassées entre le point kilométrique 353,734 et Houdemont, les emprises sont préservées pour un éventuel projet de transport en commun en site propre[3]. La section de Champigneulles au point kilométrique 353,734 n'est pas exploitée.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne est concédée à la Compagnie des chemins de fer de l'Est par une convention signée le 17 juin 1873 entre le ministre des Travaux Publics et la Compagnie. Cette convention est approuvée à la même date par une loi qui déclare la ligne d'utilité publique[4].

La ligne est ouverte le 16 mai 1881[5].

La section de Nancy-Saint-Georges à Jarville est fermée le 15 janvier 1988[6].

Dates de déclassement[modifier | modifier le code]

  • Nancy-Saint-Georges à Jarville (PK 353,734 à 355,459) : 17 octobre 1994[7].
  • Section à Nancy-Saint-Georges (PK 352,435 à 353,734) : 12 février 2001[8]. Ce déclassement a été annulé par décision du Conseil d'État le 3 décembre 2003[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-34-1), volume 1, page 52.
  2. [PDF] SNCF Région de l'Est - Carnet de profils et schémas - 1962, voir notamment planche 124, page 70 du PDF.
  3. Troisième partie : Le programme d'action, PDU de la CUGN.
  4. « N° 2118 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement de nouvelles lignes de chemin de fer concédées à la Compagnie de l'Est, et approuve une convention passée avec cette compagnie : 17 juin 1873 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 6, no 139,‎ , p. 813 - 818 (lire en ligne).
  5. Nancy - Gare Saint-Georges page 1, sur le forum LR Presse (consulté le 29 août 2016).
  6. Nancy - Gare Saint-Georges page 3, sur le forum LR Presse (consulté le 29 août 2016).
  7. Journal Officiel de la république Française du 25 octobre 1994, page 15 148.
  8. Décrets du 12 février 2001 portant retranchement du réseau ferré national de sections de lignes de chemin de fer.
  9. Conseil d'État, no 232574, 3 décembre 2003

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]