Ligne de Châteaubriant à Rennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne de
Châteaubriant à Rennes
⇒ Voir la carte de la ligne. ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
TER à Retiers.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Rennes, Rennes-La Poterie, Vern-sur-Seiche, Saint-Armel, Corps-Nuds, Janzé, Le Theil-de-Bretagne, Retiers, Martigné-Ferchaud et Châteaubriant
Historique
Mise en service 1881
Concessionnaires État (1879 – 1883)
Ouest (1883 – 1908)
État (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 466 000
Longueur 60,7 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 15 
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic TER, fret
Schéma de la ligne

La ligne de Châteaubriant à Rennes est une ligne ferroviaire française à écartement standard et à voie unique non électrifiée qui relie la gare de Châteaubriant en Loire-Atlantique à celle de Rennes en Ille-et-Vilaine.

Elle constitue la ligne 466 000 du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette ligne a été déclarée d'utilité publique par la loi du 3 avril 1878[1]. La ligne n'étant pas encore concédée, la loi du 31 juillet 1879[2] autorisait le ministre des travaux publics à en entreprendre les travaux de construction.

Elle a été ouverte à l'exploitation par l'État le 28 décembre 1881[3]. La ligne est cédée par l'État à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 17 juillet 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[4].

La loi du 18 décembre 1908[5] a incorporé la ligne à l'Administration des chemins de fer de l'État à la suite du rachat par cette dernière de la Compagnie de l'Ouest le 18 novembre 1908.

Le 1er janvier 1938, la ligne est reprise par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) à la suite de la nationalisation, puis, en 1997 par Réseau ferré de France (RFF) et, en 2015, par SNCF Réseau.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

C'est une ligne à voie unique au profil médiocre, les déclivités atteignent 15  sur la majeure partie du parcours. Le rayon des courbes descend rarement en dessous de 500 mètres. Certaines portions de la ligne sont limitées à 40 km/h.[6]

Elle comporte quelques embranchements particuliers sur la commune de Vern-sur-Seiche, ainsi que sur celle de Retiers.

Exploitation[modifier | modifier le code]

La ligne est exploitée avec le matériel automoteur du TER Bretagne, notamment X 73500.

En 2019, la ligne est exploitée :

  • Entre Rennes et Janzé :
    • Missions omnibus entre Rennes et Janzé (30 minutes).
    • Certaines missions sont assurées en autocar, direct entre Rennes et Janzé (37 minutes), la desserte des villes intermédiaires étant du ressort de Rennes Métropole.
  • Entre Janzé et Retiers :
    • En train, omnibus entre Rennes et Retiers (41 minutes)
    • Les trains terminus Janzé sont prolongés par autocar (environ 1h entre Rennes et Retiers)
    • Certaines missions sont assurées en autocar directement depuis Rennes (55 minutes).
  • Entre Retiers et Châteaubriant : aucun train ne circule sur cette portion, cette liaison étant uniquement assurée en car, en prolongement des liaisons en train terminus Janzé ou Retiers (entre 1h25 et 1h45).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, et avis du Conseil d'État / J. B. Duvergier, année 1878, page 163.
  2. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, et avis du Conseil d'État / J. B. Duvergier, année 1881, page 398.
  3. Rapports et délibérations - Conseil général de Loire-Atlantique, année 1882/08, page 235.
  4. « N° 14218 - Loi qui approuve la convention passée, le 17 juillet 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ , p. 359 - 367 (lire en ligne).
  5. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, et avis du Conseil d'État / J. B. Duvergier, année 1908, page 481.
  6. « Quel avenir pour la ligne SNCF Rennes-Châteaubriant ? », sur francetvinfo.fr, (consulté le 16 août 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]