Ligne d'Arles à Lunel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ligne
d'Arles à Lunel
Pays Drapeau de la France France
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 820 000
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire RFF
Exploitant(s) SNCF

La ligne d'Arles à Lunel est une ligne ferroviaire française à écartement standard non électrifiée des départements des Bouches-du-Rhône et du Gard qui reliait Arles à Lunel.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne a été concédée à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée par une convention entre le ministre secrétaire d'État au département de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics et la compagnie signée le 1er mai 1863. Cette convention a été approuvée par un décret impérial le 11 juin 1863[1].

La section d'Arles à Trinquetaille (PK 0,000 à 1,500), qui correspond au franchissement du Rhône par un pont détruit durant la seconde guerre mondiale, est déclassée par décret le 12 novembre 1954[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 11555 - Décret impérial qui approuve la convention passée le 1er mai 1863 entre le ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics et la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 11 juin 1863 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 22, no 1141,‎ , p. 159 - 166 (lire en ligne).
  2. « Décret no 54-1099 du 12 novembre 1954 portant déclassement de certaines lignes et sections de lignes de chemin de fer d’intérêt général », Journal officiel de la République Française,‎ , p. 10676-10677 (ISSN 0373-0425, lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]