Ligne Fianarantsoa-Côte Est

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le chemin de fer image illustrant Madagascar
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer et Madagascar.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Compagnie du chemin de fer Fianarantsoa-Côte Est
FCE
Ligne de Fianarantsoa à Manakara
La gare de Fianarantsoa, terminus de la ligne FCE.
La gare de Fianarantsoa, terminus de la ligne FCE.
Pays Drapeau de Madagascar Madagascar
Villes desservies Fianarantsoa, Mahatsinjony, Tolongoina, Manampatrana, Sahasinaka, Ambila, Manakara
Historique
Mise en service 1936
Caractéristiques techniques
Longueur 163 km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Électrification

Non électrifiée

Pente maximale 35 ‰
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire Compagnie du chemin de fer Fianarantsoa-Côte Est
Exploitant(s) FCE
Trafic Voyageurs locaux et touristiques, marchandises

La ligne Fianarantsoa-Côte Est, ou FCE, est une ligne de chemin de fer de Madagascar reliant la ville de Fianarantsoa à la côte orientale de l'île, et plus précisément à Manakara, qui se situe elle aussi dans la province de Fianarantsoa. La compagnie exploitante porte le nom de la ligne, Fianarantsoa Côte Est.

Trois autres lignes sont exploitées à Madagascar, toutes dans le nord-est de l'île, interconnectées entre elles et gérées par Madarail.

Description de la ligne[modifier | modifier le code]

La ligne coupe la piste de l'aéroport peu avant l'arrivée à son terminus de Manakara.

Construite à partir de 1926 par les colons français, la ligne FCE actuelle est mise en service par tronçons. Le premier tronçon reliant Manakara à Manampatrana via Ambinany fut mis en service le . Puis la ligne fut desservie le jusqu'à Tolongoina et finalement dans son intégralité le [C 1]. Elle est longue de 163 km, passe par dix-sept gares (architecte De Cantelou), soixante-cinq ponts et quarante-huit tunnels. Celui d'Ankarapotsy mesure 1 074 m.

Selon son directeur, Médard Rakotozafy, le trafic voyageurs y est plus important que le trafic marchandises[1].

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Automotrice micheline ZM 516 dans le dépôt de la gare de Fianarantsoa.

Le FCE a notamment reçu du matériel roulant de plusieurs compagnies de chemin de fer privées suisses. On compte notamment parmi les donateurs le NStCM qui a cédé les wagons Gk 33, 37 et 39 en 1999[A 1], ainsi que le LEB qui a cédé ses voitures voyageurs B 18 en 2001 et B 17 en 2004[B 1],[2].

Particularité de la compagnie, elle est une des dernières à posséder une micheline (autorail à pneumatiques). Il s'agit de l'automotrice ZM516 Fandrasa. Un véhicule équivalent a été exploité sur la ligne Tananarive-Antsirabe. Il s'agit de la ZM517 appartenant à la compagnie Madarail.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir : [vidéo] « PARECAM MADAGASCAR - cyclone hubert 2010 - train fianarantsoa manakara » (consulté le 8 mars 2012)
  2. [1] Photographie de la voiture B 18 sur la ligne FianarantsoaManakara

Références[modifier | modifier le code]

  • ROCH00 : Chemins de fer privés vaudois 1873 - 2000
  1. ROCH00, p. 327
  • ROCH09 : Chemins de fer privés vaudois 2000 - 2009 : 10 ans de modernisation
  1. ROCH09, p. 123
  • BOUD36 : Fianarantsoa-Côte Est
  1. BOUD36, p. 50

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Encyclopédies spécialisées[modifier | modifier le code]

  • [ROCH00] Michel Dehanne, Michel Grandguillaume, Gérald Hadorn, Sébastien Jarne, Anette Rochaix et Jean-Louis Rochaix, Chemins de fer privés vaudois 1873 - 2000, Belmont, La Raillère (anciennement BVA), (ISBN 978-2-88125-011-8) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • [ROCH09] Jean-Louis Rochaix, Sébastien Jarne, Gérald Hadorn, Michel Grandguillaume, Michel Dehanne et Anette Rochaix, Chemins de fer privés vaudois 2000 - 2009 : 10 ans de modernisation, Belmont, La Raillère, (ISBN 978-2-88125-012-5) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Ouvrage historique[modifier | modifier le code]

  • [BOUD36] Robert Boudry, Fianarantsoa-Côte Est, Revue de Madagascar, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :