Ligne 94 (Infrabel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligne 94.
Ligne
94
Ligne de Hal à Froyennes
Image illustrative de l'article Ligne 94 (Infrabel)
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Villes desservies Hal, Enghien, Silly, Ath, Leuze-en-Hainaut, Tournai
Historique
Mise en service 1842 – 1866
Électrification 1982 – 1986
Concessionnaires Sociétés privées (1842 – 1868)
État-Belge (1868 – 1926)
SNCB (1926 – 2005)
Infrabel (depuis 2005)
Caractéristiques techniques
Longueur 79,612 km
Vitesse de référence 140
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 3000 V continu
Nombre de voies Double voie
Trafic
Propriétaire Infrabel
Exploitant(s) SNCB

La ligne 94 est une ligne ferroviaire transversale belge du réseau Infrabel qui relie les villes de Hal et de Tournai. Longue de près de 80 kilomètres, elle comporte deux voies à écartement standard, elle est électrifiée sur l'ensemble de son parcours, sa vitesse de référence est de 140 km/h.

Cette ligne est composée de différents tronçons des lignes historiques ouvertes en 1842, 1847, 1865 et 1866. La majorité des gares et haltes intermédiaires sont fermées en 1984, avant l'ouverture, en 1985, d'un nouveau tronçon construit sur un tracé différent entre Marcq et Ath.

Historique[modifier | modifier le code]

Chronologie des ouvertures[modifier | modifier le code]

  • 24 octobre 1842[1], petit tronçon de la ligne de Tournai à Mouscron.
  • 30 octobre 1847[2], Ath à Tournai.
  • 1er décembre 1865, Tournai à la frontière[3].
  • 16 janvier 1866, Hal à Ath[3].
  • 29 septembre 1985, nouveau tracé entre Marcq et Ath[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La « ligne 94 » est composée de plusieurs tronçons des anciennes lignes concédées.

Le plus ancien est mis en service le 24 octobre 1842 par l'administration des chemins de fer de l'État-Belge, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation le chemin de fer de Mouscron à Tournai[1]. Il s'agit d'un court tronçon de Tournai à l'embranchement avec la ligne 74A, situé peu après la gare de Froyennes.

Le tronçon entre Ath et Tournai est construit par la compagnie du chemin de fer de Tournai à jurbise, il est mis en service le 30 octobre 1847[2] par l'administration des chemins de fer de l'État-Belge, qui a un accord pour l'exploitation, lorsqu'elle ouvre le service entre Maffle et Tournai[4].

La ligne prend forme avec la concession du « chemin de fer direct de Bruxelles à Lille et Calais », qui donne lieu à la création d'une société anonyme du même nom pour construire les « sections de Hal à Ath et de Tournai à la frontière de France », l'exploitation étant confiée par convention à l'État-Belge pour la partie située en Belgique. Cette concession a par traité entre la Belgique et la France son pendant sur le territoire français, construit et exploité par la compagnie française des chemins de fer du Nord. La section de Tournai à la frontière est mise en service le 1er décembre 1865 et celle de Hal à Ath le 16 janvier 1866. Les stations sont : à partir de Hal : Saintes, Enghien, Bas-Silly, Ghislenghien, Ath, et Blandain, seule station entre Tournai et la frontière[3].

En 1868, l'État-Belge rachète la ligne dans son ensemble[2]. Elle devient l'une des lignes de l'ancienne SNCB lors de sa création en 1926.

Le 3 juin 1984, la SNCB ferme la majorité des gares et haltes intermédiaires : Beert Bellingen, Saintes, Bierghes, Petit Enghien, Marcq, Bassilly, Hellebecq, Ghislenghien, Meslin l'évèque, Isières, Lanquesaint, Villers Notre Dame, Ligne, Chapelle à Wattines, Pipaix, Barry Maulde, Havinnes et Havinnes-Village. S'ajoute la gare de Bassilly fermée, le 20 septembre 1985, lors de la mise en service d'un nouveau tracé entre Marcq et Ath où est créée la gare de Silly. Une partie de l'ancien tracé, entre Ath et Ghislenghien, devient la ligne industrielle 287[2].

Sur cette nouvelle section sont créés deux embranchements permettant de rejoindre la ligne à grande vitesse n° 1 ouverte en 1997.

Depuis 2005 Infrabel est « le gestionnaire d'infrastructure du réseau ferroviaire belge », la nouvelle SNCB étant uniquement la compagnie exploitante, une partie des emprises et des gares revenants à la SNCB-Holding.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Ligne[modifier | modifier le code]

Cette ligne à double voie et écartement standard porte le numéro 94 sur le réseau. Elle est composée de deux tronçons : de Hal à Froyennes et de Froyennes à Frontière RFF (Baisieux). Ils sont électrifiés en 3kV, mais le second tronçon est électrifié en 25kV à partir de la borne kilométrique 86,763. La vitesse de référence est de 140 km/h sur l'ensemble de son parcours[5].

Gares en service[modifier | modifier le code]

Liste des gares ouvertes de la ligne avec leur point kilométrique[6].

Hal (1,259), Enghien (17,077), Silly (26,232), Ath (39,198), Leuze (51,212), Tournai (69,312) et Froyennes (72,612)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Site archive pandora, Ligne 75A Mouscron - Tournai, lire (consulté le 20 avril 2012).
  2. a, b, c, d et e Site archive pandora, Ligne 94 Hall - Tournai, lire (consulté le 20 avril 2012).
  3. a, b et c Annuaire spécial des chemins de fer Belges, V. Devaux et Cie, 1869, pp. 124-125 intégral (consulté le 20 avril 2012).
  4. Site archive pandora, Ligne 90 Jurbise - Ath - Denderleeuw, lire (consulté le 20 avril 2012).
  5. Site Infrabel, document de référence du réseau, annexe D.1-1 (modifié par la circulaire 04 I-AR/2011, p. 19 drr_d-01-1-lst3-01.pdf (0.5MB) (consulté le 2 août 2014).
  6. a et b Site Infrabel, document de référence du réseau, annexe E.1, Distances entre gares et nœuds, (19/12/2011), p. 24/40 (3,63 Mo) (consulté le 20 avril 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]