Ligne 68 (tramway de Marseille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article principal : Ancien tramway de Marseille.

68
Photographie d'une rame circulant sur le boulevard Chave en 1984
Photographie d'une rame circulant sur le boulevard Chave en 1984
Carte

Réseau Tramway de Marseille
Ouverture 1893
Fermeture 2004
Terminus Noailles - Saint Pierre
Exploitant RTM
Conduite (système) Conducteur
Matériel utilisé PCC
Dépôt d’attache Saint Pierre 5e
Points d’arrêt 9
Longueur 3 km
Temps de parcours 15 min
Distance moyenne entre points d’arrêt 450 m
Communes desservies Marseille
Jours de fonctionnement Tous les jours
Fréquentation
(moy. par an)
10000
Lignes connexes Ligne 2 du métro de Marseille

La ligne 68 était la seule du réseau tramway de Marseille avant 2007. Elle fut ouverte en 1893 et fut fermée pour rénovation en 2004, ce qui permettra par la suite la mise en place du nouveau réseau du Tramway de Marseille. Elle fut l'une des trois dernières lignes de tramway à résister à l'avènement du "tout automobile" et du "tout autobus" en France. Les deux autres se trouvent à Saint-Étienne et Lille.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de cette ligne débute en Décembre 1893 lors de son ouverture. À l'époque, elle reliait la gare de l'est dans le 1er arrondissement de Marseille à Aubagne. Cela dura jusque dans les années 50 durant lesquelles la ligne fut amputée de son tronçon allant d'Aubagne à l'arrêt Saint-Pierre pour laisser place à une nouvelle route.

Dès le début des années 60, la 68 ne comptait plus que trois kilomètres de ligne et le matériel PCC remplaça les vieilles rames dans les années 1968-1969. La ligne ne fut pas entièrement supprimée et déférée pour de multiples raisons :

  1. Le tunnel de la plaine au bout du Boulevard Chave ne permettait pas le passage de deux autobus en double sens.
  2. Le terminus Gare de l'Est fut déplacé à Noailles à l'avènement de la seconde ligne de métro dans les années 70.
  3. Des politiques de rajeunissement du matériel et de la ligne furent entrepris car la ligne disposait d'une fréquentation régulière.

La ligne 68 disparut finalement en 2004 pour renaître en tant que ligne T1 du réseau moderne du tramway de Marseille en 2006-2007.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Ligne à voie normale (1435 mm)
  • 16 rames de type PCC
  • En site propre de Blancarde à Saint-Pierre et en site partagé de Blancarde jusqu'au tunnel de la Plaine.

Le tunnel de la Plaine[modifier | modifier le code]

Ce tunnel d'une longueur d'environ 700 mètres fut construit en même temps que la ligne (fin XIXe siècle). Il permet ainsi aux tramways de l'époque (traction hippomobile) de ne pas effectuer la montée et la descente de la colline Saint-Michel. Cette dernière représente un obstacle naturel entre le Boulevard Chave venant de Blancarde et la gare de l'est située à proximité de la Canebière.

Dans un premier temps à voie unique, ce tunnel est agrandi au début du siècle pour passer à deux voies.

Lors de sa construction, pour ne pas toucher aux bases des immeubles, il est décidé de construire le tunnel en suivant le profil des rues en surface. La légende locale veut que les équipes de chantiers aient attaqué sur deux fronts ce tunnel et eurent beaucoup de mal à se retrouver, d'où le profil tortueux.

Le tunnel sera légèrement agrandi lors de la construction de la station du métro Noailles afin de créer des échanges de flux entre les deux modes.

La rénovation du réseau tramway[modifier | modifier le code]

En 2004, la ligne 68 est interrompue dans le but de rénover la ligne et de créer la future ligne T1 du nouveau réseau tramway marseillais. Deux années de travaux seront nécessaires pour une ouverture aux voyageurs en 2007. Lors de cette rénovation, le tunnel de la plaine est passé de deux à une seule voie et la ligne fut poussée jusqu'aux Caillols, dans le 12e arrondissement marseillais.

Deux jours de fêtes furent organisés autour du tramway 68 en Janvier 2004 avant sa disparition. Deux rames PCC furent redécorées à cette occasion.