Ligne 117 (Infrabel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligne 117.

Ligne
117
Ligne de Braine-le-Comte à Luttre
Image illustrative de l’article Ligne 117 (Infrabel)
Carte de la ligne
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Historique
Mise en service 1843
Concessionnaire Infrabel (depuis 2005)
Caractéristiques techniques
Longueur 26,800 km
Vitesse de référence 120 km/h
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 3000 V continu
Nombre de voies Double voie
Signalisation Latérale
Trafic
Propriétaire Infrabel
Exploitant(s) SNCB

La ligne 117, de Braine-le-Comte à Luttre, est une ligne ferroviaire belge du réseau Infrabel.

Historique[modifier | modifier le code]

  • En 1843, un embranchement est inauguré au départ de Braine-le-Comte, vers Namur. Il s'agit des actuelles lignes 117, 124 et 130. Pendant 30 ans, ce trajet, peu direct, sera le seul entre Bruxelles et Charleroi. Namur devra attendre 1856 et la construction de la ligne du Luxembourg.
  • le 23 octobre 1843, mise en service de Braine-le-Comte à Luttre par l'administration des chemins de fer de l'État-Belge[1].
  • La ligne comporte un tunnel à Godarville qui resta à voie unique et nécessitait la présence d'un pilote en plus des conducteurs[2].
  • Dans les années 1870, la construction d'une ligne directe entre Bruxelles et Luttre ainsi que la nationalisation de la ligne du Luxembourg entraînèrent la fin du transit par la ligne 117 des trains Bruxelles - Charleroi et Bruxelles - Namur.
  • En vue de l'électrification de la ligne, le tunnel de Godarville fut remplacé par une tranchée vers 1974, éliminant ainsi un point noir à voie unique.
  • le 22 mai 1979 eut lieu l'électrification de la ligne[1]. Plusieurs gares furent démolies ou remplacées (Manage et Écaussinnes)

Infrastructure Infrabel[modifier | modifier le code]

Ligne[modifier | modifier le code]

Gares en service[modifier | modifier le code]

Liste des gares ouvertes de la ligne avec leur point kilométrique[3] : Braine-le-Comte (0,000), Écaussinnes (5,800), Marche-lez-Écaussinnes (8,100), Familleureux (12,700), Manage (14,100), Godarville (18,600), Gouy-lez-Piéton (21,500), Pont-à-Celles (25,100) et Luttre (26,800)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (nl) Archive pandora : ligne 117 Braine Le Comte - Luttre lire (consulté le 9 juin 2012).
  2. « Feu le tunnel de Godarville - Rixke Rail's Archives », sur rixke.tassignon.be (consulté le 13 novembre 2018)
  3. a et b Site Infrabel, document de référence du réseau, annexe E.1, Distances entre gares et nœuds (19/12/2011), p. 27/40 (3,63 Mo) (consulté le 9 juin 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]