Life (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Life (homonymie).
Life
Titre original Life
Autres titres
francophones
Le Retour de Charlie Crews (Québec)
Genre Série policière et dramatique
Création Rand Ravich
Production Rand Ravich
Far Shariat
David Semel
Daniel Sackheim
Loucas George
Acteurs principaux Damian Lewis
Sarah Shahi
Adam Arkin
Brent Sexton
Donal Logue
Musique Jon Ehrlich
Jason Derlatka
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine NBC
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 32
Durée 42 minutes
Diff. originale
Site web Site web officiel

Life (ou Le Retour de Charlie Crews au Québec) est une série policière américaine en 32 épisodes de 42 minutes, créée par Rand Ravich et diffusée entre le et le sur le réseau NBC.

En Suisse, la série est diffusée à partir du sur TSR1 ; en Belgique, à partir du sur RTL-TVI ; et en France, à partir du sur TF1, dès le sur 13e Rue, à partir du sur TV Breizh et dès le sur NT1[1]. La série est diffusée au Québec sur AddikTV.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Première saison[modifier | modifier le code]

Charlie Crews a été emprisonné pendant douze ans pour un crime qu'il n'a pas commis. Ancien officier de la police de Los Angeles, il a été jugé coupable et condamné à perpétuité (Life en anglais américain) pour le meurtre de son meilleur ami et de la famille de celui-ci. Son avocate Constance Griffiths obtient cependant au prix d'immenses efforts des tests ADN qui le blanchissent. Il obtient en outre de sa réintégration au sein des forces de l'ordre comme lieutenant inspecteur, un dédommagement financier conséquent (dont plusieurs indices à travers la série laissent à penser qu'il atteindrait cinquante millions de dollars).

Mais cette erreur judiciaire et ces douze années de captivité ont laissé des traces. Affecté (malgré certaines réticences dirigées contre lui) à la division d'enquête sur les homicides, il revient complètement marqué par cette expérience de la prison. Déboussolé par les nouvelles technologies et changements apparus depuis son emprisonnement (de 1995 à 2007), il doit désormais opérer avec Dani Reese, une nouvelle équipière qui traîne également un passé délicat.

Cependant, la lecture de l’ouvrage Chemin d’accès au Zen en prison l'a aidé à tenir durant sa captivité et lui a permis de développer une nouvelle philosophie de vie qui lui offre la capacité de résoudre des affaires autrement plus complexes que par le passé. Par ailleurs, Charlie va tout mettre en œuvre pour découvrir les responsables de la sinistre machination qui l’a conduit derrière les barreaux, quitte à se confronter à des collègues hostiles et douteux.

Deuxième saison[modifier | modifier le code]

Après les événements de fin de la première saison (et avoir arrêté le meurtrier de la famille Seybolt), Charlie Crews continue d'enquêter sur la conspiration qui a été dirigée contre lui, ce qui l'amène à cinq policiers retraités. Il part également à la recherche de la survivante du massacre de ses amis, sa « nièce » Rachel Seyboldt.

Le lieutenant Reese commence à sortir avec leur nouveau chef arrivé de New York (le capitaine Tidwell) après la disparition de son père, et Ted, quant à lui, devient professeur d'économie.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • L'inspecteur Charles « Charlie » Crews Junior est le personnage principal de la série.
Crews était un officier de police ordinaire et marié tenant également un bar avec son ami Tom Seybolt, quand les membres de la famille Seybolt, ses amis proches, furent sauvagement assassinés. La seule survivante du massacre fut leur petite fille de neuf ans, Rachel Seybolt. Crews fut soupçonné par pratiquement tout le monde, puis jugé coupable des meurtres et enfermé à perpétuité à la Prison d'État de Pelican Bay. Sa femme divorça en lui envoyant les papiers par voie postale, et son propre père a également interdit à sa mère de venir le voir (ce qui l'aurait tuée selon Charlie, raison pour laquelle il est depuis en froid avec lui).
Il fut cependant innocenté et relâché au bout de douze années de détention grâce à Constance Griffiths, quand le dossier fut réouvert, que le manque de preuves suffisantes fut établi (grâce à des tests ADN) et le vice de procédure, reconnu. Après des accords passés (entre autres financiers) pour compenser les préjudices qu'il a subis, Charlie Crews a notamment obtenu le droit de réintégrer la police en tant que lieutenant inspecteur, et ce malgré les réticences tenaces : bien que blanchi, pour beaucoup de ses anciens collègues il n'est pas lavé de tout soupçon.
En parallèle à son travail et contrairement aux accords, il mène secrètement sa propre enquête sur les meurtres dont il a été à tort accusé.
C'est un individu à la personnalité atypique et qui apparaît souvent comme « décalé » dans son rapport aux autres et aux événements, n'étant entre autres pas en phase avec les évolutions technologiques apparues durant son incarcération. Il adore manger des fruits et manifeste parfois des envies originales ou des réflexions inattendues. Grandement inspiré par la lecture d'un livre sur le zen qui l'a soutenu en prison et influence tous les aspects de sa vie, il a développé une philosophie qui lui permet d'avoir une approche différente mais efficace lors de ses enquêtes. De par son expérience de la vie carcérale, il est aussi moins rigide que les autres face aux règles (en portant par exemple une arme blanche sur lui même quand il est en service) et en a retiré un sens de la justice moins « manichéen » que ses collègues. Il est constamment sur le fil du rasoir entre sa recherche de paix intérieure et son désir de vengeance. « Tout est lié, tout a un sens. » est son leitmotiv.
  • L'inspecteur Dani Reese est la nouvelle coéquipière et l'officier supérieur immédiat de Charlie Crews.
Elle est la fille de Jack Reese et d'une mère iranienne avec qui elle a appris à parler le farsi. À cause d'une mission d'infiltration qui a mal tourné, elle sort d'une cure de désintoxication pour ses problèmes de drogue et d'alcool et va à des réunions dans un groupe de soutien (avec des résultats cependant relatifs).
Au début, Reese qui a son passif personnel et est aussi mal vue, apparaît comme constamment blasée et renfrognée, n'ayant pas vraiment confiance en Crews et se lassant vite de ses excentricités. Néanmoins, après quelque temps à le côtoyer, elle apprend à le connaître et l'apprécier jusqu'à devenir son amie, car son point de vue unique et sa façon d'être atypique font de lui un homme meilleur ainsi qu'un inspecteur de police exceptionnel.
Il était un PDG qui a perdu son emploi pour avoir détourné les fonds de retraite des employés de l'entreprise et fut emprisonné pour délit d'initié, ce qu'il regrette depuis. Charlie lui a sauvé la vie en prison et l'a protégé jusqu'à sa libération, ils sont ainsi devenus amis. Crews l'a ensuite retrouvé à l'extérieur pour lui proposer de gérer son patrimoine.
Ted a découvert son enquête non autorisée et illégale par hasard en le couvrant, et l'aide ensuite à la mener à bien. Dans le dernier épisode de la première saison, il demande à Crews s'il ne le prend pas pour Alfred Pennyworth, laissant entendre qu'il jouerait un peu le rôle de « majordome » pour lui, ce qu'il dément. Ted est divorcé et père d'une fille. Lui aussi a été fortement bouleversé par son séjour à Pelican Bay qui l'aurait, selon ses dires, beaucoup changé par rapport à l'homme qu'il était avant.
Bien qu'il puisse paraître rabat-joie, Ted est un ami fidèle doué d'une forte conscience, qui mesure pleinement les conséquences de ses actes et qui, sans être pour autant naïf ni « tout blanc ou tout noir », se laisse positivement influencé par Crews malgré les idées excentriques qu'il peut lui soumettre concernant la gestion de ses dépenses. Il se montre d'ailleurs très responsable et efficace quand il s'agit d'économie et possède des aptitudes en informatique utiles à Crews.
  • Le brigadier Robert « Bobby » Stark est un policier en uniforme, l'ancien partenaire de Charlie Crews.
Au retour de Charlie dans la police, il est le seul parmi ses anciens collègues à l'accueillir avec enthousiasme et lui témoigner de la loyauté, ce qui lui avait déjà valu des déboires à l'époque de la condamnation de Crews. D'après sa femme, c'est parce que Bobby ne se s'est pas retourné contre lui qu'il est resté quatre ans sans coéquipier.
C'est un homme qui apparaît de prime abord comme un « bon gars » un peu candide et nostalgique de son partenariat avec Crews. Il se montre aussi solidaire et très zélé quand il s'agit de rendre service à son ex-coéquipier.
  • Le capitaine Kevin Tidwell est à la tête de la division d'enquête sur les homicides du LAPD à la deuxième saison. Remplaçant le lieutenant Davis à ce poste suite aux événements de la première saison, il devient le nouveau supérieur des lieutenants Crews et Reese.
Originaire de New York, il constate rapidement les différences de « mentalité » entre la côte Ouest et la côte Est (notamment face aux tremblements de terre) mais arrive aisément à s'intégrer.
Il est présenté comme ayant une attitude très (parfois trop) décontractée et certains comportements déplacés, prétendant par exemple lors de sa rencontre avec Crews et Resse qu'il aurait à la fois une épouse et une maîtresse. Cependant, il a le sens de la justice dans le cadre professionnel et prend son nouveau poste très au sérieux quand c'est nécessaire. En tentant de raisonner un collègue largué par sa femme et suicidaire, il fait également part de son expérience de la vie conjugale : avant d'intégrer le bureau, il aurait eu trois épouses dont il conserve les photos dans son portefeuille.

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

  • Le capitaine (retraité) Jack Reese est un ancien policier connu et respecté.
C'est le père de Dani, qui a une très mauvaise opinion de lui et entretient avec lui de vieilles tensions familiales (s'étant, d'après un aveu à Crews, demandée durant toute son enfance si elle devait « le détester ou en avoir peur »). Malgré sa retraite, il semble avoir une certaine influence.
Il est ami avec Carl Ames et ses intentions ne sont pas claires.
  • L'inspecteur (retraité) Carl Ames est l'ancien policier qui était chargé à l'époque de l'enquête sur le meurtre de la famille Seybolt, ainsi que celui qui a fait condamner Charlie Crews.
Malgré la reconnaissance officielle de l'innocence de Crews ainsi que sa libération, il continue de clamer sa culpabilité. Il est aussi manifestement porté sur la boisson.
  • Jennifer Conover est l'ex-femme remariée de Charlie Crews.
À l'époque des meurtres, elle n'a pas soutenu son mari et l'a abandonné à son sort quand il a été soupçonné, n'ayant même pas le courage de le rencontrer durant sa demande de divorce dont elle lui a envoyé les papiers par voie postale. Elle s'est remariée quelques années après et a des enfants.
Depuis sa réintégration, Crews a pris l'habitude de contrôler et verbaliser son nouveau mari quand il en a l'occasion.
C'est une femme à la personnalité égoïste et évitante.
  • le révérend Orson Parker (de son vrai nom Kyle Hollis) est le père adoptif qui a élevé Rachel Seybolt en secret en tant que prêcheur.
Ancien criminel (selon ses dires, repentant), il aurait « trouvé la foi » et aurait décidé de prendre soin de Rachel après une « révélation divine ».
En dépit de ses prédications illuminées ainsi que des sentiments qu'il exprime vis-à-vis de sa « fille », sa véritable personnalité semble cachée derrière les apparences.
  • Mickey Rayborn est un ancien officier de police qui est parti à la retraite et est devenu un philanthrope ayant beaucoup d'influence.
Bien qu'il donne pas l'impression de vouloir cacher grand-chose à Crews, il semble assez bien informé et demeure énigmatique. Il déploie aussi beaucoup de ressources pour sa propre protection.
Il peut se montrer joueur et n'inspire pas de malveillance de prime abord.
  • Olivia Canton se présente chez Charlie et tombe sur Ted.
Elle est la fiancée du père de Crews et, malgré les réticences de son futur beau-fils qui fait tout pour éviter de la voir, souhaite se rapprocher de lui et de son ami.
C'est une femme charmante et agréable qui fait beaucoup d'effet à Ted.
  • Rachel Hollis (de son vrai nom Rachel Seybolt) est la seule survivante du meurtre de la famille Seybolt quand elle avait neuf ans.
Elle a mystérieusement disparu après les faits.
En tant qu'ami proche de son père et « oncle » de la famille, Charlie Crews la considère toujours comme sa nièce malgré qu'elle ait oublié ce lien en grandissant. Les traumatismes subis l'incitent facilement à se terrer dans le mutisme pour se protéger.
  • Roman Nevikov est un mafieux originaire d'une prison russe et à la réputation effrayante, propriétaire d'une boîte de nuit de Los Angeles couvrant de toute évidence ses affaires illégales, parmi lesquelles un trafic d'êtres humains.
Psychopathe avéré, même ses propres sbires le craignent. Il a un attrait pour les chiens d'attaque.
  • L'inspecteur Jane Seever est la nouvelle partenaire temporaire de Crews.
C'est une femme ambitieuse qui a un plan de carrière établi sur quinze ans et visant à être élue maire de Los Angeles.
Elle a une grande vitesse de lecture, est capable de prendre note en détail de la moindre idée de Crews et possède une mémoire eidétique. Elle est également avocate de formation et a déjà pratiqué le relais à un niveau olympique.
  • Amanda Puryer est membre d'une société privée de services de sécurité employée par Mickey Rayborn pour servir ses intérêts.
Motivée par un code de déontologie et la confidentialité, elle s'acquitte de son travail avec efficacité et professionnalisme, nonobstant un certain machiavélisme professionnel et son habitude de fumer, en toute conscience, même dans les lieux où c'est interdit (comme lors de sa rencontre avec Crews à son travail ou avec Ted dans sa salle de classe).
C'est une femme à l'allure sophistiquée et sûre d'elle qui tient énormément à sa réputation professionnelle.
  • Le lieutenant Karen Davis est à la tête de la division d'enquête sur les homicides du LAPD à la première saison, et la supérieur des lieutenants Crews et Reese.
Également défavorable à la réintégration de Crews ainsi qu'au courant des problèmes d'addiction de Reese, elle lui met la pression dès le début de leur partenariat pour qu'elle note des irrégularités chez son coéquipier, afin de les lui rapporter et avoir ainsi une raison recevable de le faire partir de la police (ce que Reese refuse finalement de faire).
Elle est mariée et mère de famille mais ne porte pas d'alliance.
  • Constance Griffiths est l'avocate qui a fait libérer Charlie Crews et défend ses intérêts depuis plusieurs années.
Motivée par le désir de le « sauver », elle est convaincue sans l'ombre d'un doute de son innocence et lui a été d'un grand soutien depuis qu'elle le représente.
Ils partagent un lien très particulier, ainsi qu'un attachement qui dépasse le cadre professionnel en dépit de son mariage.
À l'origine, ce rôle aurait dû être joué par Melissa Sagemiller (déjà présente sur les affiches promotionnelles à l'époque), mais elle a finalement été remplacée par Brooke Langton en juillet 2007.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2007) - 11 épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Enfin libre (Merit Badge) (épisode pilote)
  2. Mariage sans lendemain (Tear Asunder)
  3. Aveux ... et désaveux (Let Her Go)
  4. Chambre avec vue (What They Saw)
  5. L'ange tombé du ciel (The Fallen Women)
  6. Confession d'un homme dangereux (Powerless)
  7. Un fils perdu (A Civil War)
  8. Double jeu (Farthingale)
  9. Enfance volée (Serious Control Issues)
  10. Le maître zen (Dig a Hole [1/2])
  11. L'étau se resserre (Fill It Up [2/2])

Deuxième saison (2008-2009) - 21 épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Mis à mal (Find Your Happy Place)
  2. Où on veut... Quand on veut (Everything... All the Time)
  3. L'homme de glace (The Business of Miracles)
  4. Expérience carcérale (Not For Nothing)
  5. Corps brisés (Crushed)
  6. Stupeur et tremblements (Did You Feel That?)
  7. Jackpot (Jackpot)
  8. Vendredi noir (Black Friday)
  9. Les groupies (Badge Bunny)
  10. La traversée du désert (Evil... and His Brother Ziggy)
  11. Les collectionneurs (hommage fleuri) (Canyon Flowers)
  12. Piège en sous-sol (Trapdoor)
  13. Les pieds sur terre (Re-Entry)
  14. Derrière le masque (Mirror Ball)
  15. Sans toit, ni loi (I Heart Mom)
  16. Dernière escorte (Hit Me Baby)
  17. Durée de vie (Shelf Life)
  18. Lettres à un prisonnier (3 Women)
  19. À glacer le sang (5 Quarts)
  20. Sans scrupules (Initiative 38)
  21. L'héritier (One)

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Les acteurs Damian Lewis (Charlie Crews) et Helen McCrory (Amanda Puryer) sont en couple dans la vie réelle et ont eu deux enfants ensemble.
  • Un des choix de mise en scène notables de la série consiste à entrecouper régulièrement les scènes de fausses séquences vidéo d'archives, présentées comme des entrevues de personnages gravitant autour de Charlie Crews.
  • Presque tous les protagonistes (Crews, Reese, Earley et Stark) ont une initiale permettant de former ensemble le nom du personnage principal, « Crews ». Le départ de la majorité des producteurs après la première saison ainsi que l'annulation de la série après seulement deux saisons, peuvent expliquer le caractère incomplet de ce détail.
  • Incohérences :
    • Charlie Crews était censé être copropriétaire d'un bar à l'époque où il était également officier de police, or il est en réalité interdit en Californie (selon les lois du California Department of ABC ou California Department of Alcoholic Beverage Control, le « Département de Contrôle des boissons alcoolisées de Californie » de 1955) pour un agent des forces de l'ordre ou son époux/épouse, de posséder une licence de vente d'alcool (obligatoire pour les débits de boissons).
    • Dans la version doublée en français de la série, lors de sa rencontre avec Jane Seever durant l'appréhension musclée d'un suspect ex-détenu comme lui (épisode 18, seconde saison), Crews affirme à ce dernier qu'il aurait été incarcéré à Pelican Bay de 1994 à 2006, or ces dates contredisent les informations données précédemment ainsi que les panneaux textuels de la série (1995-2007).
  • Le numéro de l'ancienne plaque de Charlie Crews (que Bobby a conservée pour lui durant sa détention avec son ancienne arme de service) est 38012 ; Celle de la nouvelle est 87458.
  • Un détail visuel dans la série souligne l'opposition psychologique du duo principal : quand ils ont l'arme au poing, alors que Reese respecte la procédure correcte en ne gardant pas son doigt sur la détente, Crews, lui, garde la sienne dessus (soulignant son habitude de ne pas « jouer selon les règles »).
  • La production de la première saison, qui a été interrompue en raison de la Grève de la Writers Guild of America, a reçu une commande de 9 scripts additionnels durant la grève et a été renouvelée pour une deuxième saison.
  • Dans l'épisode 3 de la première saison, la plaque d'immatriculation de la voiture de Crews est 2QRI455, qui peut se lire phonétiquement « too curious » (« trop curieux » en anglais).
  • Dans l'épisode 7 de la seconde saison, l'acteur Erik Estrada fait une apparition dans son propre rôle.
  • Dans l'épisode 18 de la seconde saison, la nouvelle coéquipière de Charlie Crews, Jane Seever (Gabrielle Union), déclare qu'elle ne connaît pas ses goûts en matière de café et lui propose du thé. Un clin d’œil aux origines anglaises de l'acteur Damian Lewis.

Création[modifier | modifier le code]

Dans une interview de seat42f.com[4], le créateur de la série, Rand Ravich, explique que Life vient de son vieux désir de travailler sur une série d'enquêtes policières. Ravich a d'abord créé le personnage de Charlie Crews comme base pour la série et a immédiatement pensé à Damian Lewis pour ce rôle après avoir fini le script[4].

Réception[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://programme-tv.orange.fr/programme/nt-1/life_CNT000000rPpJZ.html
  2. « Life », sur RS-Doublage (consulté le 31 octobre 2017)
  3. « Life », sur RS-Doublage (consulté le 31 octobre 2017)
  4. a et b (en) « 'Life' Interview with Damian Lewis », sur seat42f.com, (consulté le 29 août 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]