Hyperlien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lien hypertexte)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lien.

Un hyperlien ou lien hypertexte ou lien web ou simplement lien, est une référence dans un système hypertexte permettant de passer automatiquement d'un document consulté à un document lié. Les hyperliens sont notamment utilisés dans le World Wide Web pour permettre le passage d'une page Web à une autre à l'aide d'un clic.

Il fut inventé par Ted Nelson en 1965 dans le cadre du projet Xanadu.

Source et destination[modifier | modifier le code]

Un lien hypertexte ou hyperlien permet en cliquant dessus d'atteindre un autre endroit de la page, une autre page ou un autre site évalué comme pertinent par l'auteur. C'est un mode d'organisation d'un document. Il a une source (ou origine) et une destination (ou cible). L'activation de l'élément source d'un hyperlien permet de passer automatiquement à sa destination.

La source d'un hyperlien est généralement un élément (mots, phrases, images) d'un document hypertexte. La destination peut être un autre élément du même document, il s'agit alors d'un hyperlien interne au document. La destination peut également être un autre document, voire un élément précis d'un autre document. Certains systèmes hypertextes ne garantissent pas que la destination existe : dans ce cas on risque de suivre des hyperliens dits brisés, cassés ou morts.

Un hyperlien est bidirectionnel si sa destination est aussi la source réciproque du même lien. Sinon un lien est unidirectionnel et rien ne distingue un élément destination d'un quelconque autre élément. La destination d'un hyperlien n'est pas forcément un document hypertexte. Le cas échéant, le lien sera forcément unidirectionnel.

World Wide Web[modifier | modifier le code]

Les hyperliens du World Wide Web se trouvent dans les pages web, plus précisément dans des documents écrits en HTML (Hypertext Markup Language). Les pages web utilisent la notation des URI (Uniform Resource Identifier) pour identifier les documents référencés.

Les hyperliens du web sont unidirectionnels. Ceci a deux avantages pour le Web. Premièrement cela permet d'utiliser des documents non hypertextes (notamment des sons, des images, des documents à imprimer) comme destination. Deuxièmement cela permet d'établir des hyperliens vers toutes les ressources accessibles d'Internet, sans coordination avec le responsable du document de destination. Ce dernier n'a aucun contrôle sur les sources d'hyperliens pointant vers son document. Le défaut de cette non coordination est que les changements du document de destination risquent de rendre le lien obsolète sans que le responsable de la source ni de la destination ne s'en rendent compte. Le problème le plus visible apparaît lorsque le document de destination est supprimé : le lien est alors « brisé » ou « mort », il fait référence à un document disparu (erreur 404).

Le problème du changement d'adresse d'une ressource peut être résolu par diverses approches. Les blogs utilisent le système du permalien. Les milieux documentaires utilisent la notion d'identifiant pérenne, pour lequel il existe différentes normes ; par exemple la Bibliothèque Nationale de France utilise le système ARK[1].

La technique à la base des hyperliens du web est également utilisée pour inclure des images ou des sous-pages dans les pages Web. Une terminologie s'est développée pour différencier ces diverses applications de la technologie du web :

Hyperlien activable automatique
interne vers une page du même site web image, son, style, etc., intégré à une page ;
inclusion de sous-page
externe vers la page d'accueil d'un autre site web c'est le hotlinking*
profond* vers une page quelconque d'un autre site web

* Ces deux pratiques sont juridiquement délicates.

Usages sociaux du lien hypertexte[modifier | modifier le code]

Le lien hypertexte comme outil de militantisme en ligne[modifier | modifier le code]

L’hyperlien permet de naviguer dans le World Wide Web et dans ce cadre-là, il est utilisé pour impliquer des utilisateurs dans une stratégie collective autour d’une cause[2]. La consultation européenne en ligne de 2009 qui avait pour objet d’interroger les citoyens et leur permettre de débattre autour du projet européen et de recueillir leur avis sur les politiques publiques[3] à mettre en place a finalement été un moyen pour les réseaux activistes de défendre leurs positions via des pétitions. La plus consultée, « Sortir du nucléaire et favoriser les énergies d’avenir » a recueilli le plus de signature en France[4] . Son URL a été partagé sur 21 sites écologistes et antinucléaires. De plus, les statistiques de la page dévoilent que 34,1 % des entrées se faisaient depuis des boites mail[5]. Ces chiffres démontrent l’impact de l’usage des liens hypertextes en tant que moyen de réunir une somme d’individualité autour d’un projet collectif. Ils composent donc ce que Romain Badouard, chercheur en sciences de l’information et de la communication appelle « un répertoire d’action en ligne », favorisant non seulement la communication et la circulation des informations dans le web, mais aussi les actions et mobilisations en ligne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les identifiants pérennes à la Bibliothèque nationale de France
  2. Roamin Badouard, « Les mobilisations de clavier. Le lien hypertexte comme ressource des actions collectives en ligne », Réseaux,‎ , p. 87-117 (lire en ligne)
  3. « Consultation européenne des citoyens »
  4. « European Citizens' Consultations », (consulté le 13 octobre 2018)
  5. Romain Badouard, « Les mobilisations de clavier », Réseaux, vol. 181, no 5,‎ , p. 87 (ISSN 0751-7971 et 1777-5809, DOI 10.3917/res.181.0087, lire en ligne)