Lidoire (évêque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lidoire (ou Litoire, en latin Litorius, † 371) fut ordonné second évêque de Tours en 338, après une vacance de 37 ans de l’épiscopat par suite des persécutions contre les Chrétiens[1]. Il administra le diocèse jusqu'à la huitième année du règne de Valentinien Ier, soit 371 ou 372. Selon la tradition, il édifia la première église de Tours à partir du palais d'un ancien sénateur romain, église dite Saint-Lidoire, rebaptisée par la suite église Saint-Gatien. Son successeur Grégoire de Tours l’appelle le premier « Saint Lidoire ». Les martyrologes d’Usuard, Adon et Raban Maur fixent sa célébration au 13 septembre et précisent que, sa chaire ayant été vacante six mois seulement, sa mort doit se situer plutôt en 371. Il fut inhumé dans son église et Martin de Tours fit inhumer les restes de son prédécesseur Gatien de Tours dans le même édifice.

Source[modifier | modifier le code]

  • Louis-Sébastien Le Nain de Tillemont, Mémoires pour servir à l’histoire ecclésiastique des six premiers siècles justifiés par les citations des auteurs originaux, Paris, Charmes Robustel,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est l’Édit de Milan (313) qui mit un terme aux persécutions. L'application dans les provinces de l'empire prit plusieurs années.