Libertador (district Capitale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Municipio Libertador
Municipalité Libertador
Blason de Municipio Libertador
Héraldique
Drapeau de Municipio Libertador
Drapeau
Libertador (district Capitale)
Administration
Pays Drapeau du Venezuela Venezuela
État District capitale de Caracas
Démographie
Gentilé Caraqueño
Population 4 850 000 hab.
Densité 2 513 hab./km2
Géographie
Coordonnées 10° 29′ 28″ nord, 66° 54′ 07″ ouest
Altitude 910 m
Superficie 193 000 ha = 1 930 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Venezuela

Voir la carte administrative du Venezuela
City locator 14.svg
Municipio Libertador

Géolocalisation sur la carte : Venezuela

Voir la carte topographique du Venezuela
City locator 14.svg
Municipio Libertador
Liens
Site web alcaldiametropolitana.gob.ve
Sources
Municipalités du Venezuela

Libertador est une municipalité vénézuélienne du district Capitale (« Distrito Capital »), et l'une des cinq que comprend Caracas (les autres étant Chacao, Baruta, Sucre et El Hatillo). Elle est la municipalité la plus grande, la plus peuplée et la plus importante de Caracas et du pays.

Géographie[modifier | modifier le code]

Libertador occupe les régions de l'ouest et du centre de Caracas. Cette municipalité est bordée à l'ouest et au nord par l'État de Vargas, au sud par la municipalité Baruta et à l'est par la municipalité Chacao.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La municipalité est constituée de 22 paroisses civiles :

Intérêt[modifier | modifier le code]

La municipalité de Libertador couvre une superficie de 433 km2. Elle est la plus peuplée du Venezuela avec 1 943 901 habitants en 2011. Libertador abrite de nombreux musées, parcs et zones historiques, ce qui lui confère une grande importance touristique. Elle est le siège du gouvernement, ainsi que celui des grandes entreprises de la nation. Elle abrite le palais de Miraflores, siège de l'exécutif, le Capitole fédéral, siège de l'Assemblée nationale, le Tribunal suprême de justice (TSJ), le Conseil national électoral et la plupart des ministères du pouvoir exécutif.

Voir aussi[modifier | modifier le code]